Navigation

Migros - M comme Meilleur.

La durabilité:

nous ne faisons pas qu’en parler, nous agissons. En savoir plus!

Heureuse grâce à la danse

Si Sara, une fillette de 8 ans issue d’une famille modeste, peut prendre des cours de danse classique, c’est grâce à un projet mis en place par le Secours d’hiver, une organisation soutenue par Migros dans le cadre de sa campagne de dons.

Texte Michael West
Photos Gabi Vogt
ballett.jpg

Il suffit que Yasmin Tobler tape dans ses mains pour que neuf filles se mettent à courir dans tous les sens à travers la petite salle, agitant leurs bras comme pour voler. Cet exercice, appelé «l’envolée des papillons», vise à améliorer leurs capacités de coordination.

La professeure de danse leur demande ensuite d’effectuer différents pas, de danser dans deux cercles ou encore de sourire à un public imaginaire. En effet, le groupe ne s’exerce pas sur une scène, mais dans une salle de la maison paroissiale de Wädenswil (ZH).

Parmi les jeunes danseuses se trouve Sara, 8 ans. «C’était génial», explique-t-elle à sa mère, Christine Kümin, venue la récupérer à l’issue du cours. On peut voir sur son visage que la leçon lui a beaucoup plu. «J’aime tous les pas de danse, mais surtout les pliés», affirme-t-elle en faisant référence aux mouvements de flexion des genoux typiques des danseuses de ballet.

Des loisirs épanouissants

Pour Sara, prendre part à ce cours ne va pas de soi. En effet, depuis son divorce il y a trois ans, sa mère élève seule ses deux filles et doit se contenter du minimum vital. Après avoir été au chômage pendant un an et demi, cette pédagogue sociale de formation a retrouvé un emploi, mais à 40% seulement. Si elle peut payer les cours de danse de sa fille, c’est non seulement parce que Yasmin Tobler lui a fait un prix, mais surtout parce qu’elle bénéficie d’un projet mis en place par le Secours d’hiver, qui permet à des enfants défavorisés de pratiquer une activité de loisir visant leur épanouissement sur les plans sportif ou artistique. Comme d’autres projets de Caritas, de l’EPER, de Pro Juventute et de Pro Senectute, ce programme est soutenu cette année encore par Migros dans le cadre de son action de dons. Tous visent à aider des personnes dans le besoin, bien souvent oubliées dans le pays riche qu’est la Suisse.

familie.jpg

Christine Kümin et ses deux filles Sara et Leonie sont reconnaissantes à l’égard du Secours d’hiver.

Une recherche d’emploi difficile

Lorsqu’elle cherchait un travail, Christine Kümin s’est souvent heurtée à un manque de compassion vis-à-vis de sa situation personnelle: «Le fait que j’élève seule mes enfants semble me désavantager.

Manifestement, on pense que je ne suis pas assez flexible.» Malgré son travail actuel à temps partiel, elle doit encore faire subir de nombreuses privations à ses filles. Il n’est par exemple pas question de passer un week-end au ski. Longtemps, Sara et sa sœur Leonie, 10 ans, ont demandé en vain à avoir un château en plastique Barbie, jusqu’à ce qu’une autre famille prenne pitié d’elles et leur en offre un.

Dans ce contexte difficile, la fillette a beaucoup de chance de pouvoir prendre part à des cours de danse. «Sara est de nature plutôt timide, explique Christine Kümin. La danse lui permet d’exprimer ses sentiments et de prendre confiance en elle. En tant que mère, je trouve cela formidable.»
 

Action de Noël 2018

L’année dernière, l’action de Noël lancée par Migros a permis de récolter 1 800 000 francs en faveur des cinq partenaires que sont Caritas, l’EPER, Pro Juventute, Pro Senectute et le Secours d’hiver. Ceux-ci ont ainsi pu poursuivre ou développer leurs projets en Suisse.
 

Caritas
Caritas a notamment investi cet argent dans son Espace des Solidarités, un lieu de rencontres situé à Neuchâtel qui permet à des personnes marginalisées de manger à un prix très avantageux et à des bénéficiaires de l’aide sociale de travailler en cuisine. Trois postes supplémentaires ont ainsi vu le jour grâce aux dons.

EPER
L’EPER a pu développer son projet «MosaiQ», qui consiste à accompagner dans leur recherche d’emploi des migrants qualifiés et à les aider à trouver un poste adéquat. Auparavant, cette offre était proposée en Suisse romande et orientale ainsi que dans les cantons d’Argovie, de Bâle et de Berne. Elle existe aujourd’hui dans quatre cantons supplémentaires.

Pro Juventute
Pro Juventute a notamment investi cet argent dans le «Peer-Chat 147», qui propose aux adolescents désespérés
de se faire conseiller en ligne par d’autres jeunes. Cette offre a été étendue à la Suisse romande et au Tessin.

Pro Senectute 
Pro Senectute a versé l’argent dans son fonds d’aide individuelle, qui sert à soutenir les seniors dans une situation financière difficile. Cette année, il a permis à 26 personnes de régler leurs dettes et à 20 autres de se voir rembourser leurs soins dentaires.

Secours d’hiver
Le Secours d’hiver a utilisé l’argent pour faire don de vêtements de seconde main en parfait état à plus de 5400 personnes en Suisse.

zusammen_spenden_fr.jpg

Comment vous pouvez aider

Vous trouverez dès à présent à Migros les cœurs en chocolat commercialisés dans le cadre de l’action de Noël. Ils sont disponibles au prix de 5, 10 ou 15 francs. Les recettes seront entièrement versées dans la cagnotte; par ailleurs, Migros contribuera en versant un franc pour chaque cœur vendu.

À l’issue de l’action, le montant total récolté sera réparti à parts égales entre Caritas, l’EPER, Pro Juventute, Pro Senectute et le Secours d’hiver, qui s’en serviront pour mener des projets caritatifs en Suisse. Voici quelques exemples:

Les marchés Caritas permettent aux personnes ne touchant que le minimum vital d’acheter des produits de qualité à un prix abordable. Le projet «EPER logement» aide les personnes atteintes d’une maladie mentale ou ayant des problèmes de dépendance à trouver un logement. La hotline «Conseils + aide 147» de Pro Juventute vise à soutenir les enfants et adolescents en difficulté. Pro Senectute soutient et accompagne notamment des réunions conviviales permettant aux seniors de nouer des contacts.

Plus d’informations:
migros.ch/faireundon

Plus d'articles