Navigation

Migros - M comme Meilleur.

Portrait

Le tour de Suisse en 42 pains

L’Américaine Heddi Nieuwsma se pique d’art culinaire helvétique depuis qu’elle vit à Neuchâtel. Plus qu’un simple recueil de recettes, l’ouvrage qu’elle vient de publier est une invitation à voyager dans notre pays à travers ses diverses traditions boulangères.

Texte Alain Portner
Photos Matthieu Spohn
OnlineHEDDI_NIEUWSMA-3.jpg

Le livre "Pains maison" de Heddi Nieuwsma en dit long sur la culture, la géographie et l'histoire de la Suisse..

Heddi Nieuwsma nous a fixé rendez-vous sur une terrasse de la place des Halles à Neuchâtel, à deux pas de l’endroit où elle demeure. Emmitouflée dans un long manteau écarlate, elle fait un peu penser au ­Petit Chaperon rouge, mais dans une version adulte qu’aurait pu imaginer son compatriote, le cinéaste David Lynch. À l’intérieur de son sac à main, pas de galette ni de pot de beurre, juste une tresse à la jolie croûte dorée et un livre épais à la reliure couleur jaune Poste.

Elle nous les tend. La tresse est ­légère et aérienne, le livre lourd et dense. Un pavé de plus d’un kilo et 300 pages. Mais pas indigeste comme le laissent d’ailleurs augurer ses titre et sous-titre: «Pains maison – Un voyage culinaire en 42 recettes croustillantes». La tresse est tiède, souvenir de son ­récent passage au four. Le livre fleure encore bon l’encre fraîche. Nous ­parcourons cette version française (il existe aussi en allemand et en anglais) en compagnie de son auteure…

Des recettes testées et approuvées

D’emblée, l’on constate que ce n’est pas qu’un simple recueil de recettes pour semi-confinés, mais plutôt une invitation à découvrir des facettes souvent méconnues de notre patrimoine. «J’ai un peu appris la Suisse à travers la nourriture, raconte Heddi Nieuwsma. Les spécialités boulangères en disent ainsi long sur l’histoire, la culture et la géographie de votre pays.» Saviez-vous, par exemple, que les ­Singinois utilisent une sorte de bretzel – l’Agathabrötli – comme amulette pour se prémunir contre les incendies ou que le pain paysan a été créé en 1955 pour écouler une partie de la production ­excédentaire de lait?

Feuilleter cette bible s’avère ­enrichissant, passionnant même. Et appétissant aussi avec ses photos alléchantes signées Dorian Rollin. ­Perfectionniste, notre interlocutrice a testé et retesté la quarantaine de ­recettes qui y figurent. «Il fallait ­absolument qu’elles fonctionnent.» Même son époux Nate, des amis et des membres de sa famille ont dû mettre la main à la pâte. «Ma cousine au Minnesota a fait la couronne des rois.» Quant à ses deux garçons, ils ont adoré goûter à tous ces mets. Avec une préférence pour le Böllewegge de Thurgovie, un chausson fourré aux oignons.

«Pour les touristes, la Suisse c’est le fromage et le chocolat bien sûr. Mais il y a tellement d’autres produits du terroir à découvrir. À travers mon livre et le pain, j’avais envie de montrer cette incroyable diversité qui est concentrée sur un si petit territoire et aussi de promouvoir le travail des boulangers qui sont un peu les gardiens de ces ­traditions.» Son ouvrage est le fruit de son insatiable curiosité ainsi que des nombreuses pérégrinations et ­rencontres gourmandes qu’elle fait pour alimenter hebdomadairement son blog «Cuisine Helvetica».

Mais comment diable une Américaine en est-elle venue à s’intéresser à notre art culinaire? Tout a commencé en 2012 lorsqu’elle a débarqué avec mari et enfants à Neuchâtel. «Comme mes fils étaient petits – ils avaient 14 mois et 4 ans –, j’ai endossé le rôle de mère au foyer dans notre famille», explique Heddi Nieuwsma. Du coup, cette ­universitaire, qui venait de quitter son job de chercheuse à ­Boston, s’est mise à cuisiner comme jamais. D’autant que son cadet souffrait de ­diverses ­allergies. «Je devais contrôler tout ce qu’il mangeait.» Heureusement, ça s’est arrangé ­depuis.

Plus suisse que les Suisses

Petit à petit, en faisant son marché, en poussant la porte de petits commerces et d’épiceries fines, en fréquentant de bonnes tables, en parcourant en train notre pays, Heddi Nieuwsma a enrichi son savoir. Au point de devenir une ­véritable encyclopédie en matière de gastronomie swiss made et même d’intégrer à deux reprises le jury du concours des produits du terroir suisse. Cette quadra connaît vraiment notre patrimoine comme peu d’Helvètes: le boutefas, le Cenovis, les ­capunets ou encore les macaronis du chalet n’ont pour ainsi dire plus de secrets pour elle!

À lire: «Pains maison – Un voyage culinaire en 42 recettes croustillantes» d’Heddi Nieuwsma, Éd. Helvetiq. En vente sur exlibris.ch

Plus d'articles