Navigation

Migros - M comme Meilleur.

Faites vos courses en ligne :

Vos produits préférés livrés à la maison dès Fr. 2.90 !

Faites vos courses en ligne :
Parcs naturels régionaux

Paradis non artificiels

Petits frères du grand Parc national suisse, les 16 parcs naturels régionaux se situent dans les Alpes, les Préalpes et dans le Jura. Ils offrent des paysages magnifiques, des traditions ancestrales, des spécialités culinaires savoureuses et de superbes balades à vélo ou à pied sur des sentiers solitaires. Quatre d’entre eux ont retenu en particulier notre attention.

Texte Annemarie Straumann, Benita Vogel
parc-jura-vaudois.jpg

Le lac de Joux

Parc naturel Beverin

Le parc: il entoure le Piz Beverin, dans les Grisons, qui culmine à presque 3000 mètres d’altitude et où l’on peut apercevoir des bouquetins (avec un peu de chance). À son pied se trouvent Safien, Tschappina, Andeer et la vallée de Schams. Le parc abrite également les célèbres gorges de Viamala et les gorges du Rhin, surnommées le «Grand Canyon des Alpes».

gorges-rhin.jpg

Les gorges du Rhin offrent un panorama spectaculaire.

À pied: le chemin des légendes de la vallée de Safien allie nature et culture. Le sentier va de Thalkirch à Safien Platz et suit le chemin des Walser. Sur le bord du chemin, des panneaux racontent les nombreuses légendes de la vallée. Compter environ 2 heures. Convient particulièrement bien aux familles.

À vélo: découverte de la source du Rhin sur deux roues au départ de Splügen. En passant par Medels et Nufenen, le sentier traverse la vallée du Rheinwald jusqu’à Hinterrhein, la plus ancienne colonie de Walser des Grisons. Compter 2,5 heures. Difficulté moyenne.
maps.graubuenden.ch

Départ: Andeer se trouve à la limite sud-est du parc, sur la route du col du Splügen. L’ancien village de muletiers est bien desservi par les transports. Andeer est connu pour ses bains thermaux. L’Hôtel Fravi propose d’ailleurs un accès direct à la station thermale.

Pour les papilles: le fromage d’alpage de Curtginatsch est fabriqué à partir de lait de vache frais. Curtginatsch est l’alpage à vache le plus haut des Grisons.
www.naturpark-beverin.ch

La biosphère Unesco de l’Entlebuch

Le parc: il se caractérise par ses marais sauvages et ses alpages escarpés. On y trouve en particulier la Schrattenfluh, une montagne dont le paysage karstique donne parfois l’impression de marcher sur la Lune. Ce n’est pas pour rien que la région est surnommée le «Far West de Lucerne». Il s’agit de l’une des 700 réserves de biosphère de l’Unesco.

schrattenfluh.jpg

La Schrattenfluh est l’un des éléments naturels distinctifs de la biosphère.

À pied: le sentier des tourbières passe à travers les marais, emprunte des chemins de montagne caillouteux et se pare de magnifiques couleurs en automne. Cinq étapes sont proposées pour parcourir les 80 km. Une étape relie par exemple la station de Sörenberg à Kemmeriboden-Bad. À ne pas manquer: les meringues de l’Hôtel Kemmeriboden-Bad! Compter 5 heures. Difficulté moyenne.

À vélo: les chemins plats et droits n’existent pas dans l’Entlebuch. Le circuit panoramique de Schüpfheim traverse la rivière Petite Emme, la forêt Luswald et grimpe dans les environs vallonnés de la ville de départ pour offrir une superbe vue sur la région. Compter 2,5 heures. Difficulté moyenne.

Départ: la station de Sörenberg se trouve au pied du Rothorn de Brienz, où il est possible d’apercevoir des bouquetins. Depuis le village, prendre le téléphérique jusqu’à Rossweid. Son parc d’aventures Mooraculum et ses pistes de ski attirent les visiteurs aussi bien en automne qu’en hiver. Il existe de nombreux logements de vacances pour dormir à Sörenberg, par exemple dans le village de vacances Reka.

Pour les papilles: les amateurs de sirop apprécieront la boisson «Bärgmandli», du Zyberliland. Une visite dans le parc du même nom, situé à Romoos, permet de partir à la découverte des personnages fabuleux du monde merveilleux de la région du Napf.
www.biosphaere.ch

generoso.jpg

Monte Generoso: la «Fiore di pietra», conçue par Mario Botta, a été inaugurée en 2017.

Les parcs Migros

En Suisse, Migros exploite quatre Parcs Pré Vert et le Monte Generoso. Cette initiative a été lancée par le fondateur de la coopérative, Gottlieb Duttweiler, et est soutenue par le Pour-cent culturel Migros.

Parc Pré Vert du Signal de Bougy
Le parc, dominant le Léman, se situe dans la commune de Bougy-Villars, à dix minutes en voiture d’Aubonne. Des aires de jeux, un parc animalier et un terrain de minigolf offrent de bons moments de détente.

Parc Pré Vert du Gurten à Wabern
Le funiculaire du Gurten se trouve à dix minutes en tram de la gare centrale de Berne. À 858 m d’altitude, le site offre une vue exceptionnelle sur la ville. Le parc invite à la détente avec sa place de jeux, ses restaurants et ses jardins.

Parc Pré Vert de Münchenstein
Le parc est situé à dix minutes en tram de la gare CFF de Bâle. Outre la nature, le parc allie gastronomie (un restaurant) et culture. Une aire de jeux offre nombre d’activités pour les plus petits: châteaux à escalader, ponts de corde, toboggans, balançoires et terrain de minigolf.

Parc Pré Vert de Rüschlikon
Cette oasis de verdure est dotée d’un restaurant et de nombreuses attractions pour les enfants et les familles. Le parc pour enfants propose des promenades à dos d’âne, un théâtre de guignol, un chemin de fer miniature et une grande place de jeux.

Monte Generoso
Le Monte Generoso, culminant à 1704 mètres d’altitude, est accessible à pied ou en train depuis Capolago (Tessin). La «Fiore di pietra», conçue par Mario Botta, a été inaugurée en 2017. Le bâtiment accueille deux restaurants. Avec ses 50 kilomètres de sentiers, sa via ferrata, son parcours pour VTT et sa zone de départ pour parapente, le Monte Generoso fait le bonheur des sportifs.

Parc naturel régional Jura vaudois

Le parc: tout le monde connaît La Côte, la région viticole glamour entre Genève et Lausanne. Mais la campagne vaudoise située au nord du Léman reste préservée, le tourisme y étant peu développé. Avec ses vastes plateaux, des murs en pierres sèches et des forêts sous la brume, c’est l’endroit rêvé pour les amateurs de randonnée à vélo, de fromage d’alpage et de Moyen Âge. Le village médiéval de Romainmôtier est particulièrement remarquable. Son église, l’abbatiale, a accueilli le mariage de nobles de Savoie et celui de stars hollywoodiennes comme Diana Ross. Monique Chevalley anime une visite passionnante de ce charmant village.
www.parcjuravaudois.ch

romainmotier.jpg

Le village médiéval de Romainmôtier

À pied: le chemin de la Dôle (entre Saint-Cergue et la Dôle) est une randonnée idéale en automne. Le sentier traverse les alpages, les forêts jurassiennes et passe par un sommet. Compter 5 heures. Facile.

À vélo: le «Bike Tour Parc Jura vaudois» permet de faire le tour complet du parc. L’étape reliant Le Sentier à Saint-Cergue traverse pâturages boisés et alpages. Un détour par le zoo La Garenne, à Le Vaud, permet d’observer loups, lynx et vautours. Le tracé monte ensuite vers Romainmôtier, puis descend sur le lac de Joux et son industrie horlogère. Compter 2 ou 3 jours. Difficulté moyenne.

Départ: l’Auberge de l’Union à Arzier-Le Muids offre des chambres de style chalet chic et une superbe vue sur le Léman. Dans de nombreux villages, il est recommandé de dormir dans des chambres d’hôtes (B&B), comme la Maison Junod à Romainmôtier.

Pour les papilles: la Rôtisserie Au Gaulois, à Croy, propose un savoureux filet de féra du lac de Joux en écailles d’aubergine.

Parc naturel Diemtigtal

Le parc: le Diemtigtal est la vallée des rois de la lutte. Il est également réputé pour son panorama sur les Alpes et son architecture traditionnelle. En été et en automne, le parc abrite la plus grande économie alpestre de Suisse: plus de 10 000 vaches, chèvres et moutons paissent dans les alpages. En hiver, il offre une magnifique vue sur les montagnes enneigées.

grosshaus-diemtigen.jpg

Visite touristique à vélo: le parc abrite les célèbres maisons traditionnelles du Simmental.

À pied: la lutte suisse est une tradition profondément enracinée dans le Diemtigtal. Le chemin des lutteurs, dans la région de Springenboden, permet d’en savoir plus sur cette discipline et d’admirer Kilian Wenger, le «Roi des lutteurs 2010» et son taureau Arnold, en grandeur nature et en bois. Compter 1,5 heure. Facile.

À vélo: le Chemin des maisons du Diemtigtal peut se faire à vélo électrique et permet d’admirer les superbes demeures du Simmental, construites à l’époque où le commerce du bétail et l’élevage de chevaux prospéraient. Les plus anciennes d’entre elles datent du XVIe siècle. La méthode de construction traditionnelle est encore utilisée aujourd’hui pour les nouvelles bâtisses de style chalet.
www.diemtigtal.ch

Départ: Diemtigen donne un aperçu des huit villages de la vallée. Il existe de nombreux types d’hébergement, en chalet, en refuge, au camping ou à l’hôtel.

Pour les papilles: le lait de montagne du Diemtigtal est le nouveau produit laitier du parc. Il est fabriqué par des agriculteurs de la région et est désormais vendu par Migros Aar.
www.naturpark-diemtigtal.ch

Plus d'articles