Navigation

Migros - M comme Meilleur.

Faites vos courses en ligne :

Vos produits préférés livrés à la maison dès Fr. 2.90 !

Faites vos courses en ligne :

Ils ont trouvé leur voie

Au sein du groupe Migros, les jeunes peuvent suivre un apprentissage de vendeur, boulanger ou logisticien. Mais pas seulement. Au total, ils ont le choix parmi soixante professions. Pour les aider à trouver la bonne formation, Migros a développé un outil, le «Talent Matcher».

Texte Pierre Wuthrich
Apprentis Migros

Antoine Clerc est apprenti médiamaticien à Migros Vaud.

Migros est l’entreprise formant le plus d’apprentis en Suisse. Chaque année, au sein du groupe, près de 1500 nouvelles places sont mises au concours dans plus de soixante professions. Le choix est donc vaste et va de cuisinier à ­monteur frigoriste en passant par ­laborantin en chimie et informaticien.

Pour aider les jeunes à trouver la bonne formation, Migros a développé un outil baptisé «Talent Matcher». En répondant à une quarantaine de questions, chaque jeune pourra découvrir ses forces et ses faiblesses et trouver les trois ­métiers qui lui correspondent le mieux.

Les futurs apprentis peuvent par ailleurs visionner plusieurs vidéos inter­actives permettant de se représenter à quoi ressemble le monde du travail et comment bien s’y préparer.

Nous vous présentons ci-dessous trois apprentis ayant choisi une formation peu commune et/ou peu connue.

Apprentis Migros

Romain Leguizamon: «J’aime ce métier, car tout est possible, tout est réalisable».

Romain Leguizamon, 18 ans, apprenti technologue en médias de 2e année au Print-Shop de Nyon la Combe

«La profession de technologue ressemble au métier d’imprimeur, mais demande en plus des compétences informatiques et un esprit créatif. Concrètement, je réalise différents supports imprimés allant de la petite carte de visite au poster géant de 5 m sur 84 cm en passant par des flyers ou des faire-part de mariage. Avec les clients qui viennent au Print-Shop, nous choisissons le type de papier et les formats, tout en discutant du style désiré et du budget bien sûr. Je m’occupe ensuite de la mise en pages et de l’impression proprement dite. J’aime ce métier, car tout est possible, tout est réalisable. Avec un peu d’imagination, on trouve toujours une solution pour satisfaire le client et cela me motive beaucoup. Nous vendons également des articles de papeterie, des pinceaux, des cadres  photo, etc. Ces tâches ressemblent donc à celles d’un gestionnaire de commerce de détail, qui doit par exemple remplir les rayons. L’ambiance est parfaite et les collègues ont été très accueillants. Je m’entends aussi très bien avec ma formatrice. Elle m’encadre tout en me laissant me débrouiller.»

Apprentis Migros

Louane Roulin: «Je vais changer de poste tous les six mois, de la comptabilité au marketing».

Loane Roulin, 17 ans, Font (FR), apprentie employée de commerce de 1re année chez ELSA, à Estavayer

«Avant de commencer ici, j’ai fait un stage de dessinatrice en bâtiment, mais je ne me voyais pas faire ça durant quatre ans. Puis j’ai vu sur orientation.ch qu’ELSA proposait un apprentissage d’employé de commerce. Comme je suis originaire d’Estavayer et avais visité l’entreprise quand j’étais à l’école, cela m’a incitée à postuler. Je ne regrette pas mon choix. Même si nous ne sommes que deux apprenties dans les bureaux, l’ambiance entre collègues est sympa. Ma maîtresse d’apprentissage me laisse des libertés, mais est toujours là pour moi en cas de besoin. J’aime aussi le fait que cette formation va me permettre de voir différents secteurs au sein d’ELSA. Ainsi, je vais changer de poste tous les six mois, ­passant de la comptabilité à la vente en passant par le marketing. En ce moment, je suis au secrétariat. Je trie le courrier, m’occupe des commandes techniques, gère les lettres que nous envoyons aux producteurs de lait, m’occupe du planning pour les nettoyages ou celui pour les menus de la cantine. Je ne m’ennuie jamais et suis contente de ce que je fais.»

Apprentis Migros

Antoine Clerc: «Quand j’ai vu le cahier des charges du poste, j’ai eu envie de postuler».

Antoine Clerc, 20 ans, Saint-Sulpice (NE), apprenti médiamaticien de 4e année à Migros Vaud, Écublens

«Quand j’ai vu le cahier des charges du poste de médiamaticien à Migros Vaud, j’ai tout de suite eu envie de postuler. Il était en effet très varié et touchait à toutes les facettes de ce métier. Pour moi, c’était la situation idéale, car cela me permettait de mettre en valeur tout ce que j’ai appris durant les deux premières années de ma formation au Centre professionnel du Nord vaudois (CPNV), tout en me donnant la possibilité de m’améliorer encore dans les ­différentes disciplines de cette profession. Et elles sont nombreuses. En tant que médiamaticien, je dois pouvoir développer un site internet et lancer des campagnes promotionnelles. J’ai donc des compétences en informatique et en marketing. En ce moment, je produis beaucoup de vidéos notamment pour Facebook ou Instagram. Je m’occupe du tournage sur le terrain et du montage, choisis la bande-son et gère les éventuelles retouches. Je peux aussi être amené à faire des photos lors de l’inauguration d’un magasin ou couvrir les animations d’un centre commercial. C’est très varié et j’ai franchement beaucoup de plaisir à me lever chaque matin pour venir travailler dans notre petite équipe ­Digital marketing. Après ma formation, je devrais faire l’armée, mais par la suite, je ­serais ravi de pouvoir continuer à Migros Vaud. Ce serait une magnifique opportunité.»

Plus d'articles