Navigation

Migros - M comme Meilleur.

Les pots de yogourt recyclables

Une seconde vie pour les pots

Dans la filiale de Migros Elsa Mifroma, un véritable travail de pionnier est en cours: le spécialiste de l’emballage Micaël Müller veut rendre les pots de yogourt recyclables.

Texte Michael West
Photos Matthieu Spohn
becher-mit-schatten_2160x1215.jpg

Quand la collecte de plastique Migros aura débuté, les clientes et les clients pourront rapporter leurs pots de yogourt usagés pour les recycler et contribuer à refermer le circuit d’un pot à l’autre au sein du groupe Migros.

Ferme ou crémeux, avec des baies sauvages, de la mangue ou du sirop d’érable – à Migros, en matière de yogourts, il y en a pour tous les goûts. Ils sont quasiment tous fabriqués par l’entreprise de la M-Industrie Elsa Mifroma. Celle-ci remplit 320 millions de pots de yogourt par an sur son site de production d’Estavayer-le- Lac (FR). Environ 90% de ces pots sont en polystyrène (PS). Ce matériau est pratique: il permet de fabriquer des pots à paroi fine suffisamment solides pour protéger le yogourt pendant le transport. Néanmoins, contrairement au PET, le PS se brise facilement.

Cela est important, car le yogourt est souvent acheté par pack de deux en Suisse. Une fois chez soi, il est facile de séparer les deux pots si l’on souhaite déguster un yogourt tout de suite et conserver l’autre au réfrigérateur.

portrait_2160x1215.jpg

Le PS a toutefois un inconvénient: il n’est pas encore recyclé. Mais quelqu’un refuse d’accepter cet état de fait: Micaël Müller, 37 ans, spécialiste de l’emballage chez M-Industrie.

«Ce que nous faisons depuis longtemps pour les bouteilles en PET doit aussi être possible pour les pots de yogourt», dit-il. Mais le PS est utilisé dans des quantités bien moindres que le PET. Les coûts de développement du recyclage des pots de yogourt ne seraient guère rentables si seuls les emballages vides de Suisse devaient être recyclés. Micaël Müller a donc cherché un partenaire étranger et en a trouvé un il y a deux ans: la compagnie pétrolière Total. 

Elle dispose d’un centre de recherche en Belgique qui travaille sur le recyclage du polystyrène. Micaël Müller y a impliqué non seulement la filiale de Migros Elsa Mifroma, mais aussi son fournisseur de pots de yogourt – une entreprise d’emballage à Diepoldsau (SG).     

Une coopération internationale a alors vu le jour pour la production d’un pot en PS 100% recyclé. La première installation pilote d’une usine de recyclage à Coblence, en Allemagne, déchiquette et nettoie les pots de yogourt des pays de l’UE.

Le polystyrène est transformé en granulés, puis acheminé vers l’entreprise d’emballage saint-galloise. Celle-ci fait fondre la poudre et fabrique de nouveaux pots pour Elsa Mifroma. Seuls quelques pots en PS recyclé ont été jusqu’ici remplis de yogourt à titre d’essai. Ils ont réussi ce test avec succès, car ils protègent leur contenu de manière fiable pendant le transport.

Toutefois, les pots n’apparaîtront pas avant 2022 au plus tôt dans les rayons de Migros. D’ici là, un contrôle approfondi de leur sécurité alimentaire est encore nécessaire. L’usine de recyclage étant située en Allemagne, le processus relève d’une autorité de l’UE. Ces efforts en valent-ils la peine? «Oui, sans nul doute, assure Matthew Robin, 55 ans, CEO d’Elsa Mifroma. Nous faisons un travail de pionnier pour l’environnement. Ce que nous mettons en oeuvre ici servira de modèle au-delà de la Suisse. C’est une contribution à l’engagement de Migros en faveur de la durabilité.»

Migros boucle le cycle du plastique

Dans le cadre d’un projet pionnier, Migros fait à nouveau progresser le recyclage des matières plastiques. Le premier commerçant de détail suisse prévoit actuellement d’introduire un sac de collecte dans lequel pratiquement tous les emballages en plastique pourront être réunis et déposés dans les magasins Migros participants en vue d’être recyclés. À l’avenir, les déchets plastiques collectés serviront à produire des emballages pour l’industrie Migros, comme des pots de yogourt. Des discussions sont en cours avec les associations régionales de gestion des déchets, les communes et les autorités pour permettre à la population suisse de recycler le plastique de la sorte dès que possible.

Vous voulez du yogourt?

Plus d'articles