Navigation

Migros - M comme Meilleur.

La durabilité:

nous ne faisons pas qu’en parler, nous agissons. En savoir plus!

Cosmétiques

Le glow, ce graal de la beauté

Une peau saine qui rayonne au naturel… Tel est le nouvel idéal beauté auquel aspire de plus en plus de femmes en quête de la perfection. Pour mieux comprendre ce phénomène qui allie meilleur style de vie et soins du visage toujours plus pointus, nous avons demandé les conseils de deux experts.  

Texte Nadia Barth
126524

La vidéo publiée par le magazine Vogue sur Youtube a été vue plus de 2.5 millions de fois. On y voit l’actrice américaine Gwyneth Paltrow dans sa salle de bain, se préparant pour une soirée.  Autour d’elle, pas de flacons de fond de teint, ni de piles de fars à paupières multicolores, mais des sérums, des crèmes hydratantes, des acides exfoliants. Pendant quelques minutes, on contemple l’actrice se frotter et se masser le visage avant qu’elle n’y ajoute un léger voile de maquillage. Résultat: sa peau semble nue, fraiche, éclatante. On est bien loin des yeux fardés et des teints ultra-travaillés des tapis rouges hollywoodiens. Pour mieux comprendre cette tendance, il suffit de jeter un œil au titre de la vidéo: Le guide de Gwyneth Paltrow pour une peau qui a du glow.

Du quoi? Du glow, qui vient du verbe anglais, «to glow» qui signifie, rayonner, briller. Depuis quelques année ce terme marque un nouveau paradigme en matière de beauté puisque désormais, la mode est aux visages naturels qui arborent une mine radieuse, synonyme de bonne santé à la fois physique et psychologique. Une tendance que confirme la docteure Neda Barouti, dermatologue à la Clinique Rive gauche à Genève: «Aujourd’hui, nos patients souhaitent tous avoir une belle peau lumineuse, sans pores dilatées, ni tâches ou imperfections.» Sur Instagram, ces visages à la carnation parfaite, aux joues rosées et aux pommettes irisées sont légions. La preuve, pas moins de 14 millions d’images apparaissent sous le ashtags «glow ».

Derrière cette peau dénudée et naturelle, se cache pourtant une réalité plus complexe, car pour atteindre cet idéal beauté, il faut paradoxalement toute une série de soins: masques, crèmes, sérums, acides, patchs, gommages et même compléments alimentaires… La liste est longue et le choix de produits cosmétiques toujours plus grand et pointu. Pour s’y retrouver et mieux comprendre le secret du «glow», nous avons demandé les conseils de la docteure Florence Masson, dermatologue à Genève et du laboratoire de cosmétique Mibelle.

Les conseils du laboratoire Mibelle pour une peau qui rayonne

Nettoyer: nettoyez votre visage le matin et le soir en le massant avec une petite quantité de produit nettoyant doux. Si vous avez une peau sèche, vous voudrez choisir un nettoyant qui n’a pas d’alcool, et si vous avez une peau grasse, un nettoyant sans huile. Puis, rincez à l’eau tiède.

Exfolier: une bonne façon d’éclaircir le teint et de booster son éclat naturel est d’exfolier la peau. Cela permet d’éliminer les peaux mortes présente à la surface de l’épiderme. En faisant cela, la peau devient plus douce et reflète mieux la lumière, ce qui la rend plus radieuse. Si les cellules mortes s’accumulent sur la surface de la peau et ne sont pas renouvelées, elles peuvent menées à des problèmes tels que des pores obstrués, des points noirs, des boutons, des pores dilatés et une peau d’apparence terne.

Soins: durant la journée, utilisez une crème de jour hydratante et nourrissante avec une protection UV (d’au moins 25 SPF). Le manque d’hydratation donne un aspect terne et accentue les rides. Les lotions et crèmes pour le visage sont généralement plus hydratantes que les huiles, sérums et autres formules. Elles sont des émulsions (mélange d’huile et d’eau) qui permettent de faire pénétrer les ingrédients hydratants dans les couches superficielles de la peau. Enfin, un sérum peut aider à répondre à des problèmes spécifiques comme les rougeurs.

Le nouveau Glow Tonic de Zoe Expert

La ligne cosmétique de Migros a fraichement lancé le produit «Glow Tonic». Ce soin principalement destiné aux jeunes permet d’enlever en douceur les peaux mortes et les impuretés tout en hydratant la peau. Voilà de quoi donner ce coup d’éclat tant convoité au visage!

Dre Florence Masson, que veut dire pour vous le mot «glow» très en vogue en ce moment?

Ce terme est corrélé à l’éclat, au côté frais, naturel, et illuminé du teint. C’est ce que j’appelle personnellement « la peau vivante », en opposition à ces peaux ultra-maquillées. Le glow est donc une sorte de rayonnement qui trouve d’ailleurs sa source autant à l’extérieur qu’à l’intérieur de soi. 

C’est-à-dire?

La peau est le reflet de votre intérieur non seulement psychologique mais aussi physique. Grace à un mode de vie adapté, une alimentation équilibrée, une vie saine, moins de stress et de pollution, on va vraiment aider la peau à être plus belle. 

Cette approche holistique de la beauté n’est-elle pas autant d’injonctions qui s’attaquent finalement à tous nos choix de vie?

Oui, il y a certainement une part d’injonction et donc de culpabilisation. Elle touche notamment ceux qui n’arrivent pas, pour diverses raisons, à obtenir cette belle peau . Mon message est donc de rappeler aux femmes que c’est aussi ok d’avoir l’air parfois plus fatigué et de ne pas avoir une peau toujours parfaite. Il faut rester bienveillant avoir soi-même. D’un autre côté, l’aspect positif, c’est que le glow permet de se recentrer sur une tendance qui va vers plus le naturel et d’équilibre. On sort donc des injonctions du type, «grosses lèvres et gosses pommettes» pour aller vers un objectif de beauté beaucoup plus raisonnable et presque à la portée de tous.

Justement, comme faire pour avoir cette belle peau rayonnante?

La première chose à savoir est qu’une belle peau, c’est du travail. Il ne faut pas croire que vous allez faire quelque chose une fois et que ça va tout régler pour les dix ans à venir. La peau c’est comme le corps : si vous la «travaillez» correctement et quotidiennement, vous aurez des résultats. Ensuite, il y a les topiques appliqués sur la peau qui sont importants. Le but est d’avoir une routine de soin adaptée à sa peau mais aussi aux saisons, à l’âge et à au style de vie. Enfin, il y a l’intérieur comme nous l’avons évoqué. 

Dans votre profession, avez-vous senti l’arrivée de la tendance du glow?

Oui, c’était énorme! Aujourd’hui, il y a clairement une volonté d’aller vers plus de naturel, plus de santé, plus d’éclat. Ce qui reflète tout à fait les tendances de la société qui prônent notamment un retour vers une certaine écologie.

Quels sont les produits rois que vous recommandez pour booster la peau?

En plus du rituel de soin qui va du nettoyage à la protection solaire en passant par l’hydratation, il y a tous ce qui va aider à servir l’éclat: en numéro un, on a le rétinol. C’est vraiment un produit fantastique mais le problème c’est qu’il peut être assez mal toléré en début d’application car il peut irriter la peau. Il faut donc y aller très doucement, en appliquer une petite quantité de produit. Puis, il y a la vitamine C, les antioxydants, et l’exfoliation des couches superficielles de l’épiderme qui passe par les acides de fruits. Ça aide à obtenir l’effet glow, mais ce n’est pas pour toutes les peaux. Il ne faut pas oublier que le glow c’est aussi le respect de l’équilibre de l’épiderme. 

Les compléments alimentaires peuvent-ils aussi aider?

Je fais de la micro-nutrition, c’est donc un thème qui m’intéresse beaucoup. La première chose que j’ai envie de dire, c’est qu’il ne faut pas penser que trois compléments alimentaires vont pallier une vie déséquilibrée. Les gens veulent parfois se déculpabiliser en achetant telle ou telle gélule alors qu’ils ont une alimentation pro-inflammatoire par exemple. Donc, la base de la base, c’est un régime équilibré avec des diètes de type méditerranéennes, des végétaux de saisons, des oméga 3... D’ailleurs dans les compléments, on peut recommander les Oméga 3, l’huile de bourrache ou le collagène.

Plus d'articles