Navigation

Migros - M comme Meilleur.

La durabilité:

nous ne faisons pas qu’en parler, nous agissons. En savoir plus!

Food

«L’attrait pour une alimentation saine est net»

Légumes bio, recettes véganes, vente en vrac… Grégory Décaillet, chef du département épicerie et boissons chez Migros, décortique pour nous les tendances food dans l’air du temps. Leurs points commun: toutes rimes avec alimentation plus équilibrée et durable.

Texte Nadia Barth
Photos Dan Cermak
Décaillet tendance food

1.    Toujours plus de bio

«Les produits bio sont en forte évolution depuis plusieurs années. Le Coronavirus a d’ailleurs accéléré cette tendance qui selon moi va durer.» Pour satisfaire ses clients, Migros vient même de lancer son culte thé froid en qualité bio. Et selon les familles de produits, le bio est devenu le standard: «C’est le cas notamment sur tout ce qui est pâtisserie ou aliments vendus en vrac.»

175146

2.    Le boom du vegan

Substituts de viande, alternatives véganes au fromage ou chocolats sans ingrédients d’origine animale ont fait leur apparition dans les rayons. Une tendance forte à laquelle Migros répond grâce à sa gamme V-Love. «Cet assortiment démarre extrêmement bien. Il s’adresse à la fois à notre clientèle qui souhaite varier son alimentation et à notre clientèle végane qui est, je dirais, plutôt jeune et urbaine. Parmi les créations les plus intéressantes à découvrir, je recommande vivement la plaque de chocolat V-Love. Les yeux fermés, il est presque impossible de faire la différence avec une plaque de chocolat conventionnelle. Les conserves de jackfruit de la même gamme – ce fruit asiatique utilisé pour remplacer la viande de poulet en particulier connaissent aussi un vrai succès.» Encore qu’à ses débuts, l’assortiment végane de Migros devrait s’étoffer ces prochains mois. «Je suis persuadé que cette inclination à vouloir consommer moins de viande et de poisson, tout en ayant les bons apports en protéines et autres nutriments importants, va durer. Je le constate même à mon échelle quand je discute avec mes collègues. Le nombre de personnes qui m’ont dit avoir opté pour une alimentation plus faible en protéines animales au quotidien est impressionnant.»

175147

Encore qu’à ses débuts, l’assortiment végane de Migros devrait s’étoffer davantage ces prochains mois. «Je suis persuadé que cette inclinaison à vouloir consommer moins de viande et de poisson, tout en ayant les bons apports énergétiques et les bonnes vitamines va durer. Je le constate même à mon échelle quand je discute avec mes collègues au bureau.  Le nombre de personnes qui m’ont dit avoir opté pour une alimentation plus faible en protéine animale au quotidien est impressionnant».

3.    Des produits toujours plus sains

Moins de sucre et de sel, plus de légumes et de fruits… L’attrait des consommateurs pour une alimentation plus saine et équilibrée est une évidence. Il suffit de regarder le succès d’applications mobiles comme Yuka qui notent la qualité des produits alimentaires pour en prendre toute la mesure. Le Nutri-Score que l’on voit apposé sur de plus en plus d’emballages est aussi un très bon indicateur de cette tendance. Il s’agit de ce petit logo qui évalue les produits de A, vert foncé, pour les plus favorables sur le plan nutritionnel, à E, rouge, pour les moins favorables.

175161

«Aller vers des produits plus sains sans sacrifier le goût, le plaisir et le côté sensoriel est une vraie priorité de notre enseigne. C’est un exercice complexe mais nous y travaillons notamment en améliorant les recettes. Le Nutri-Score nous offre ainsi la parfaite plateforme pour avancer dans cette direction. Migros est d’ailleurs l’une des premières enseignes en Suisse à vouloir l’intégrer sur l’ensemble de son offre. L’année dernière nous le testions déjà sur les marques Pelican et Cornature. C'est un travail qui va prendre jusqu’à trois ans avant que cela soit visible partout sur les emballages.» 

4.    Surgelés et conserves au goût du jour

Nous avons encore tous en mémoire les images des rayons de supermarché vides au début de la pandémie. Parmi les produits les plus convoités se trouvaient non seulement les pâtes, mais aussi les conserves et les surgelés. D’après Grégory ­Décaillet, le coronavirus aurait eu pour effet de créer un regain d’intérêt pour ces denrées: «Les clients ont redécouvert les conserves et les surgelés qu’on avait un peu oubliés et qu’on croyait peu sains. Mais ce sont des idées reçues. Si je prends l’exemple des légumes congelés, il faut savoir qu’ils viennent de nos paysans suisses. Ce sont eux qui, quelques heures après avoir récolté les légumes, les lavent et les coupent. Ils ont ensuite la structure pour réaliser une congélation choc et les emballer immédiatement. Cela veut dire que les éléments nutritionnels sont conservés dans la congélation. Je pense que le consommateur a découvert aujour­d’hui que ces produits pouvaient être tout aussi intéressants que les légumes frais.»

174064

5.    La vente en vrac en pleine expansion

Elle permet de réduire les déchets, de s’approvisionner sur mesure et d’éviter le gaspillage alimentaire… La vente en vrac n’a que des avantages et cela, Migros l’a bien compris. Depuis plusieurs mois, l’enseigne met le paquet afin de répandre ce mode de distribution en vogue dans ses magasins. «La vente en vrac est désormais disponible dans plusieurs filiales à travers la Suisse. Nous sommes d’ailleurs en pleine expansion et ça marche très fort.»

Pâtes, riz, noix, chocolats… Voilà quelques-uns des produits phares que l’on trouve dans les espaces convertis à la vente en vrac. «On est vraiment précurseur au niveau national avec ces concepts et on réfléchit toujours à d'autres familles de produits, comme les surgelés, à proposer à nos clients.» 

175149

6.    Boissons sans alcool

Avec les beaux jours, l’envie de cocktails rafraichissants se fait sentir. Mais certains veulent conserver le plaisir du goût sans le mal de tête qui pourrait l’accompagner le lendemain. C’est pour cela que Migros a élargi sa gamme de boissons sans alcool. Bière IPA, Spritz ou encore Gin sans alcool… Toutes les fantaisies sont possibles. «Il y a une réaction très positive des clients. Ça fonctionne extrêmement bien! On voit qu'il y a une niche à explorer pour ceux qui souhaitent consommer des boissons festives autrement.»

175150

7.    Saveurs d’ailleurs

«Japon, Mexique, Thaïlande… La vente de produits ethniques a explosé avec la pandémie. Puisqu’on ne pouvait plus partir en vacances, on voulait au moins voyager dans son assiette. Et je crois bien que c’est une tendance qui va se poursuivre.» Pour satisfaire ces amateurs de mets exotiques, Migros enrichit son assortiment de saveurs venues des quatre coins du monde. «Par exemple, nous travaillons actuellement sur une offre ethnique en qualité bio ou encore sur une gamme de produits libanais. Ce sont des mets qui plaisent énormément mais qu'on ne trouve pas vraiment dans les supermarchés.»

175158

8.    Les plaisirs glacés, le hit de l’été

«Nous avons un choix de glaces absolument incroyable, avec notamment les glaces artisanales que l’on vient de lancer cette année au niveau national. Elles sont faites mains et sont vraiment fantastiques, j’incite chaque lecteur à les découvrir!» L’automne lui aussi réserve de belles surprises côté desserts, puisque l’enseigne a annoncé l’arrivée d’une bûche de Noël qui risque bien de faire sensation: «Je crois que chacun va fondre en voyant cette bûche savoureuse à la forme très particulière. On aura envie de la mettre sur la table puisqu’elle aura un vrai effet «waouh!» auprès des invités.»

Les incontournables du panier de course de Grégory Décaillet

1.     La compote de pomme aromatisée à la vanille de M classique que j’achète toujours pour ma petite fille de 6 ans.

2.     La truite fumée bio.

3.     Les bières sans alcool IPA que j’achète avec beaucoup de plaisir depuis quelques semaines.

4.     Le café Delizio, bien sûr!

5.     Les tomates cherry séchées Demeter qui sont super en apéro.

6.     Les chips Farm Chips.

7.     Et bien sûr Blévita, surtout la nouvelle ligne pour le petit déjeuner. 

Plus d'articles