Navigation

Migros - M comme Meilleur.

La durabilité:

nous ne faisons pas qu’en parler, nous agissons. En savoir plus!

M-Démocratie

Le parlement Migros décide

Constituée en coopérative, Migros donne la possibilité à ses membres de s’exprimer sur les changements de statuts. Cette M-Démocratie n’a rien d’un exercice de façade. La preuve avec la question de la vente d’alcool, qui pourrait prochainement arriver en votation.

Texte Pierre Wuthrich
ZUERICH 25MAR17- Migros Genossenschaftsbund 182. Delegiertenversammlung. Zuerich, Samstag 25. Maerz 2017.<br/><br/>© SEVERIN NOWACKI Fotograf BR Postfach CH-3001 Bern Switzerland +41 79 761 33 46 PC 30-455681-8 info@nowacki.ch www.nowacki.ch

Réunis en assemblée deux fois par an, les délégués font vivre la M-Démocratie (photo: Severin Nowacki).

Être coopérateur Migros ne permet pas seulement de recevoir gratuitement Migros Magazine et d’être informé chaque semaine directement de la vie de sa coopérative. Être coopérateur, c’est bien plus que cela. En recevant une part sociale, chaque copropriétaire de l’entreprise a la possibilité de jouer un rôle actif et ainsi de faire vivre l’idée Migros. Cela peut se traduire en donnant son avis lors des votations générales annuelles. Et cela peut aussi se traduire par le fait de s’engager personnellement en devenant membre du comité coopératif au niveau régional ou encore délégué au niveau national et ainsi représenter les coopérateurs-consommateurs au sein des structures Migros.

L’ensemble des coopérateurs – qui ont ici davantage de poids que les seuls détenteurs de la carte Cumulus – ainsi que les membres des comités coopératifs et les délégués ont leur mot à dire lorsque Migros se pose des questions d’ordre statutaire. Ainsi, aucun changement de statuts FCM ne peut être avalisé sans l’accord de l’assemblée des délégués. De plus, il peut arriver que cette même assemblée ait à décider d’ouvrir le débat, permettant aux comités coopératifs régionaux notamment de s’exprimer, voire, au final, laissant aux coopérateurs le soin de trancher eux-mêmes. C’est d’ailleurs ce qui pourrait se passer avec la question de la levée de l’interdiction de la vente d’alcool (lire ci-dessous).

Quelle que soit l’issue des scrutins, la coopérative s’engage à suivre la décision de ses membres. C’est cela la M-Démocratie, un processus décisionnel qui n’a d’équivalent dans aucune autre entreprise.

L’exemple de l’alcool

Les statuts Migros interdisent actuellement la vente de boissons alcooliques dans les magasins à l’enseigne Migros. La M-Démocratie permet toutefois de débattre de la question – ce qui sera fait le 6 novembre prochain. Cette entrée  en matière pourrait déboucher, après un processus démocratique unique, sur l’arrivée en rayon de vins, bières et alcools forts.

6 novembre 2021: sur proposition de cinq délégués et suite à l’acceptation par l’administration FCM, l’assemblée des délégués pourra se prononcer sur la question suivante: approuvez-vous la révision des statuts de la FCM et des contrats entre la FCM et les dix coopératives Migros en vue de lever l’interdiction de la vente d’alcool dans les magasins stationnaires, donnant ainsi la possibilité aux coopérateurs et coopératrices de prendre position sur ce sujet? 

Jusqu’au 3 décembre 2021: en cas de majorité des deux tiers au moins au sein de l’assemblée des délégués, les administrations et les comités coopératifs des dix coopératives régionales se réuniront pour savoir s’ils acceptent les changements de contrat et s’ils veulent organiser une votation générale dans leur coopérative respective.

Jusqu’au 4 juin 2022: dans les coopératives ayant accepté les changements de contrat et la votation générale (majorité des deux tiers au moins de l’administration et du comité coopératif), les coopérateurs devront répondre à la question suivante: souhaitez-vous que l’interdiction de la vente d’alcool soit levée dans les magasins Migros et que les statuts ­régionaux soient modifiés?

Courant 2023: dans les magasins des coopératives ayant dit oui à la levée de l’interdiction avec une majorité des deux tiers au moins – et seulement dans celles-ci –, les boissons alcooliques pourraient faire leur apparition en rayon. Selon les résultats des différentes régions, des différences pourraient donc survenir – un magasin de Migros Vaud vendant par exemple du vin alors qu’un supermarché de Migros Genève ne serait pas autorisé à le faire.

Lexique

FCM: la Fédération des coopératives Migros (FCM) est une fédération de coopératives. La FCM et les coopératives régionales, ainsi que les entreprises qui leur appartiennent et les fondations Migros, forment la communauté Migros, ou simplement: Migros.

Administration: équivaut en quelque sorte au conseil d’administration d’une société anonyme. L’administration définit notamment la stratégie ainsi que les objectifs commerciaux de l’entreprise et surveille la réalisation de ces derniers. Il existe une admi­nistration pour la FCM et dix autres pour chacune des coopératives régionales.

Comité coopératif: organe régional chargé notamment d’approuver les comptes de sa coopérative. Le comité coopératif se compose de ­plusieurs commissions (assortiment, affaires culturelles, par exemple) et joue un rôle important de passerelle entre les coopérateurs et l’administration.

Coopérateur Migros: copropriétaire d’une des dix coopératives régionales Migros. Chaque membre, par son droit de vote, peut s’exprimer sur les comptes annuels de sa coopérative ou des changements de statuts. Migros compte en tout plus de 2,2 millions de coopérateurs.

Délégué: coopérateur élu pour quatre ans et siégeant au sein du comité coopératif de sa coopérative régionale et auprès de l’assemblée des délégués de la FCM.

Assemblée des délégués: ­organe composé notamment de cent délégués venant des dix coopératives régionales. L’assemblée des délégués est la seule entité habilitée à pouvoir changer les statuts de la FCM.

En savoir plus sur la gourvenance Migros: report.migros.ch

Plus d'articles