Navigation

Migros - M comme Meilleur.

Questions fréquentes

Avez-vous des questions à propos de la provenance et de la production des œufs vendus à Migros ? Vous trouverez les réponses ici.

Vous trouvez ici les réponses à vos questions sur les œufs.

Recherche d'origine sur migros.ch

Comment fonctionne la recherche de l’origine des œufs ? Vous trouverez ici les réponses aux questions les plus fréquentes.

La traçabilité des produits est un besoin qui ne cesse de prendre de l’importance pour les consommatrices et les consommateurs. Il n’en va pas autrement des œufs. Grâce à ce nouveau service, le client a la possibilité, à tout moment, de vérifier d’où viennent les œufs achetés par Migros et de se faire une idée de l’exploitation où ils ont été produits. Depuis janvier 2010, Migros assure la traçabilité des œufs sur Internet. Elle est ainsi le premier détaillant suisse à offrir ce service.

Tous les producteurs ou les fournisseurs d’œufs qui livrent régulièrement leurs produits à Migros sont enregistrés dans une banque de données centrale. Chacun de ces près de 200 producteurs se voit attribuer un code. Ce dernier est imprimé à la ferme sur chaque œuf produit. Il suffit ensuite de saisir le code correspondant sur le site Internet www.migros.ch/oeufs. Des photos et des informations détaillées sur l’exploitation productrice peuvent alors être consultées. Les photos sont des instantanés. Les conditions saisonnières ainsi que les changements, qu’il s’agisse de constructions ou de personnes, ne peuvent pas être pris en compte immédiatement, ni au niveau des images, ni à celui des textes.

Le premier chiffre fait référence au genre d’exploitation : (0 = bio, 1 = élevage en plein air, 2 = élevage au sol). Suit ensuite le code du pays et le code individuel du producteur.

Exemple : 1-CH-987.

1 = élevage en plein air, CH = Suisse, 987 = Hans Muster, 9999 Musterdorf

Les codes des œufs ainsi que la date de ponte sont imprimés directement à la ferme du producteur, ce qui garantit la traçabilité à 100 %. L’impression de ces informations à la ferme est un standard Migros. Chez d’autres concurrents du commerce de détail suisse en revanche, l’impression de ces données peut avoir lieu plus tard.

Le datage des œufs est l’héritage d’un acte pionnier de Migros. Cette dernière fut en effet le premier détaillant à introduire des œufs munis de la date de ponte. En Suisse actuellement, seule la mention du pays « CH » est prescrite par la loi (ordonnance sur les œufs). Les œufs importés doivent porter la désignation de leur pays d’origine (NL, DE, IT, FR, etc.).

Pour l’impression sur les œufs, seul de l’encre conforme à la législation suisse sur les denrées alimentaires est utilisé. Ce produit est sans danger pour la santé.

Sur le site Internet de Migros, il n’est pas possible de saisir de codes autres que des codes suisses. Pour les œufs importés, la traçabilité est toutefois assurée grâce au site Internet du KAT (Kontrollierte alternative Tierhaltung, ou Association pour le contrôle des élevages alternatifs).

Vous en apprendrez davantage à cette adresse :

Il peut y avoir plusieurs raisons à cela :

  1. Vous avez acheté des œufs importés. Ceux-ci ne sont pas pris en compte dans la recherche. Dans ce cas, veuillez vous rendre sur le site Internet du KAT (Kontrollierte alternative Tierhaltung, ou Association pour le contrôle des élevages alternatifs) www.was-steht-auf-dem-ei.de.
  2. Les informations de ce producteur n’ont pas (encore) été mises en ligne.
  3. Il s’agit d’un producteur contrôlé qui ne livre ses œufs que temporairement à Migros.
  4. Vous avez peut-être fait une erreur de frappe. Vérifiez votre code une nouvelle fois.

Si, elle pouvait l’être. La traçabilité des œufs jusqu’à leur lieu d’origine est possible depuis longtemps. Pour Migros, le code du producteur est imprimé à la ferme depuis 1995. La traçabilité est un élément important d’une bonne gestion de la qualité. La nouveauté est qu’avec www.migros.ch/oeufs, le client peut désormais aussi connaître l’origine des œufs qu’il achète.

Non, ces œufs étant recouverts d’une teinture adaptée aux denrées alimentaires après la cuisson. Cette mesure prolonge d’une part la durée de conservation des œufs cuits et teints (en les vitrifiant), mais empêche la lecture du code. La traçabilité des œufs cuits et teints est toutefois assurée grâce au code de production interne, appelé également « lot ». Le code de production permet la traçabilité au niveau du processus de fabrication et l’origine des œufs utilisés.

Si, les indications d’origine sont fiables. Il peut toutefois arriver que lors de la saisie d’un code d’élevage au sol, vous trouviez sur Internet des photos d’un élevage en plein air. La raison est que la demande d’œufs d’élevage au sol augmente fortement (p. ex. à Pâques et à Noël). Pour être en mesure de couvrir cette demande accrue, les œufs d’élevage au sol de qualité supérieure sont « dégradés » et vendus comme œufs d’élevage au sol. Cette adaptation se fait toujours à l’avantage du client et l’inverse ne se produit en aucun cas. Des œufs d’élevage au sol ne sont jamais vendus comme œufs d’élevage en plein air, même en cas de demande accrue.

Non. Migros est organisée en 10 coopératives au niveau suisse. Les frontières des coopératives ne correspondent pas aux frontières cantonales et traversent parfois plusieurs cantons. Les emballages d’œufs où figure l’indication du canton d’origine constituent toutefois l’exception. Dans ce cas, le poulailler doit être situé dans le canton mentionné.

Vous en saurez davantage sur le label « De la région, pour la région » en cliquant sur :

La distribution des quelque 100 producteurs bio à Migros est assumée par la société Hosberg SA. Cette dernière coordonne et planifie la distribution de manière à profiter des synergies existantes. Une logistique bien pensée et bien organisée est une charge moindre pour l’environnement que lorsque chaque producteur livre lui-même ses œufs au magasin qui les vend. La logistique est effectuée par une plateforme centralisée, à partir de laquelle les œufs bio sont ensuite distribués aux magasins Migros de toute la Suisse. Ici aussi, des efforts sont faits pour que le plus grand nombre possible de synergies soient utilisées et pour que les livraisons ne soient pas effectuées à double. Nos partenaires fournisseurs sont considérés comme des spécialistes de la logistique. Grâce à l’efficacité de ce système logistique, il est non seulement possible de réduire les nuisances pour l’environnement mais aussi les coûts, ce qui permet notamment de proposer des œufs bio à des prix plus intéressants.

Si vous souhaitez de plus amples informations au sujet des directives bio, rendez-vous sur le site Internet de Migros :

Non. Le nouveau service est basé sur l’utilisation optimale de l’infrastructure existante. Les coûts de la mise en place et de l’exploitation de la plateforme Internet sont le résultat d’une collaboration engagée entre producteurs et partenaires fournisseurs de Migros.

Détention des poules pondeuses

Quelle est la différence entre œufs bio, d’élevage en plein air et d’élevage au sol ? Vous trouverez ici les réponses aux questions les plus fréquentes.

Vous trouverez ici toutes les informations au sujet de la production bio, de l’élevage en plein air et de l’élevage au sol.

Toutes les poules pondeuses produisant des œufs pour Migros sont nourries avec du fourrage végétal.

Tout le fourrage est strictement contrôlé par des instances indépendantes. Les contrôles des autorités sont effectués par la station de recherche Agroscope (ALP), liée à l’Office fédéral de l’agriculture (OFAG) et au département fédéral de l’économie (DFE). Dans le cas des poules pondeuses bio, les directives sont plus sévères encore. D’après les directives de Bio Suisse, les matières premières végétales pour les aliments doivent provenir à 95 % de production biologique depuis le 1.1.2010.

Non. Depuis 1996, Migros ne vend plus d’œufs pondus par des poules en batteries (également importés). De tels œufs ne sont plus non plus autorisés dans la confection de produits à base d’œufs vendus à Migros, et ce depuis 2001 (p. ex. dans le cas des pâtes ou des produits de boulangerie).

Tandis que la Suisse a fait œuvre de pionnière dans l’interdiction de l’élevage des poules en batteries, ce système est encore le mode de détention le plus fréquent des poules pondeuses dans la plupart des pays européens. En Suisse, l’interdiction de l’élevage en batteries date du 1er janvier 1992. L’importation d’œufs d’élevage en batteries n’est toutefois pas interdite. Elle doit en revanche être déclarée sur l’emballage ( « œufs issus d’un mode d’élevage non autorisé en suisse » ).

Situation dans l’UE : une interdiction de l’élevage conventionnel en batteries est prévue à partir de 2012. Toutefois, tous les élevages n’adopteront probablement pas le système alternatif de l’élevage au sol (p. ex. en volières). Conformément aux directives européennes, il est également possible d’élever les poules dans des cages plus grandes. Celles-ci comptent une quarantaine d’animaux et sont équipées de perchoirs, de nids et d’une litière.

Oui. Les poulaillers des producteurs d’œufs de Migros sont tous conformes à la loi sur la protection des animaux et satisfont aux directives légales ainsi qu’aux exigences plus sévères de Migros en matière de qualité. Il ne faut pas oublier que la poule est un animal qui vit en troupeau et qu’elle recherche la proximité de son groupe. Contrairement à ce qui se passe dans l’UE, la Suisse règle le nombre maximum de poules dans un troupeau, fixant la limite supérieure à 18’000 poules pondeuses par exploitation. Dans l’UE, il n’est fixé aucune limite en la matière. Chez nos voisins européens, il n’est donc pas rare de voir des exploitations comptant 50’000 ou même 100’000 poules pondeuses.

Oui. Bien que toutes les directives et toutes les normes d’élevage soient respectées, il peut arriver que certains troupeaux aient un mauvais plumage. Les raisons de ce phénomène ne sont que partiellement connues. La perte des plumes a souvent pour origine l’âge des poules pondeuses, mais aussi le picage mutuel du plumage entre les poules elles-mêmes. Plusieurs facteurs peuvent déclencher un tel comportement: filiation, alimentation, nervosité des animaux, aération du poulailler, conditions météorologiques, etc. Dans la plupart des cas, ce phénomène n’a rien à voir avec le mode d’élevage (élevage au sol, en plein air ou bio) ou l’aménagement des installations, les troupeaux suivants pouvant à nouveau avoir un beau plumage. Le picage mutuel des plumes n’a également rien à voir avec la taille du troupeau. On trouve des plumages endommagés tant dans les grands groupes que dans les petits groupes de volatiles.

Les poules pondeuses sont des animaux qui vivent en groupe. Dans la production d’œufs bio, on recommande d’élever également des coqs. Il y a toutefois aussi des producteurs d’œufs d’élevage au sol ou en plein air qui prennent quelques coqs dans leurs poulaillers, ceux-ci ayant une influence positive sur le comportement social de tout le troupeau.

L’ensemble de la demande d’œufs en Suisse est plus importante que l’offre indigène. Raison pour laquelle nous devons importer des œufs. La législation suisse et les directives Migros, plus sévères encore, sont plus strictes que les standards de l’UE. Afin d’assurer tout de même un élevage conforme à l’espèce ainsi qu’une qualité irréprochable, tous les œufs importés vendus à Migros sont certifiés par le KAT (Kontrollierte alternative Tierhaltung, ou Association pour le contrôle des élevages alternatifs). Il s’agit d’une association œuvrant pour le contrôle des élevages alternatifs. Grâce à cette certification, nous pouvons notamment assurer qu’aucun œuf issu d’élevage en batteries, même s’il provient de fournisseurs étrangers, ne se retrouve dans les rayons de votre Migros.

De la ferme au magasin Migros

Combien de temps faut-il à un œuf pour se retrouver en magasin ? Vous trouverez ici les réponses aux questions les plus fréquentes.

Un œuf doit se trouver dans le magasin Migros au plus tard 7 jours après la date de sa ponte. Dans le cas des actions, le délai qui s’applique est de 9 jours.

Nos partenaires fournisseurs sont notamment Lüchinger+Schmid, EiCO et Hosberg SA. Ils se chargent d’aller chercher les œufs chez les producteurs tous les 2 à 4 jours. Près de 200 exploitations réparties sur tout le territoire du pays livrent leurs œufs à Migros.

Lorsque les œufs arrivent chez notre partenaire fournisseur, ils sont au maximum âgés de 4 jours. Ils sont alors soumis à un contrôle de qualité minutieux. Les œufs qui ne répondent pas aux exigences en la matière sont éliminés. Seuls des œufs d’une qualité parfaite sont calibrés par rapport à leur poids et emballés dans les cartons adéquats. Ils sont ensuite transportés dans l’un des centres de distribution de Migros, où les œufs emballés sont attribués aux différentes tournées de livraison des magasins. Dans certains cas toutefois, la distribution s’effectue directement du producteur au centre de distribution Migros.

La qualité élevée repose d’une part sur les directives légales existantes et, d’autre part, sur les directives supplémentaires spécifiques à Migros. Des visites de contrôle indépendantes effectuées chez les producteurs par les partenaires fournisseurs et les autorités responsables garantissent le respect permanent des dispositions en vigueur. La bonne formation du personnel tout au long de la chaîne de création de valeur est tout aussi importante pour l’assurance d’une qualité absolument parfaite.

Les contrôles de qualité se déroulent sans avoir été annoncés et tout au long de la chaîne de création de valeur, c’est-à-dire du producteur aux rayons des magasins. Les contrôles effectués par les producteurs eux-mêmes, les partenaires fournisseurs et Migros sont des mesures supplémentaires visant également à assurer la qualité des produits.

Les œufs disposent d’un système de protection naturelle (p. ex. le lysozyme du blanc d’œuf). Lorsque les œufs sont traités correctement, le développement de germes dans l’œuf est ainsi limité au cours des 21 premiers jours. C’est la raison pour laquelle il est possible de conserver les œufs à environ 20 °C sans les réfrigérer durant cette période. Des températures constamment supérieures à 20 °C ne conviennent pas à l’entreposage des œufs et doivent être évitées. Il est recommandé de conserver les œufs au réfrigérateur à 5 °C au plus tard après l’écoulement de leur période d’autoprotection.

Dans les magasins Migros, les rayons où sont présentés les œufs se trouvent en général près des denrées réfrigérées. La température dans ces zones du magasin est plus fraîche que dans les autres rayons en raison de la présence des installations de réfrigération. Il est donc possible de présenter l’offre d’œufs sans réfrigération supplémentaire. L’effet écologique est positif et cette mesure permet également d’éviter les écarts de température importants. Les grandes variations de température favorisent la formation de condensation sur la coquille des œufs, ce qui a pour effet de faciliter la pénétration des germes à l’intérieur de ceux-ci et d’en amoindrir la qualité.

Divers

Puis-je consommer un œuf même après la date maximale de conservation de celui-ci ? Vous trouverez ici les réponses aux questions les plus fréquentes.

Les œufs ayant dépassé la date limite de consommation ne devraient en principe plus être consommés. Il est toutefois fort possible que leur qualité soit encore bonne après l’écoulement de ce délai. Un examen minutieux de l’aspect, du goût, de l’odeur et de la consistance des œufs est en tout cas recommandé.

Non. Un autre projet de ce genre n’est pour l’instant pas à l’ordre du jour.

Non. Pour toute question au sujet du produit, nous vous prions de vous adresser aux spécialistes de la M-Infoline.

Non, la couleur des œufs dépend de la race des poules. Les poules qui ont des oreillons rouges pondent des œufs à coquille brune, même si leur plumage est blanc. En revanche, les poules avec des oreillons blancs pondent des œufs à coquille blanche.

Les besoins de notre clientèle varient fortement. Outre les préférences et les styles de vie de chacun, le budget consacré aux achats est également un facteur qui influence fortement le comportement de consommation. Migros s’efforce davantage de pouvoir proposer une offre attrayante, également dans le domaine des produits bio.

En savoir plus