Navigation

Migros - M comme Meilleur.

Votre nouvelle Migros ouvre le mercredi 2 novembre

Campagne publicitaire

Pour se présenter aux futurs clients de son magasin de la Gradelle, Migros Genève a organisé un grand casting auquel vous avez été nombreux à participer. Nous sommes ainsi très heureux d’avoir pu lier connaissance avec des personnalités attachantes du quartier, qui seront nos ambassadeurs privilégiées lors de nos campagnes de communication.

Vivre mieux au quotidien

Enfant de la Gradelle, Anne-Sophie Trabichet faisait autrefois les courses en famille à Migros Chêne-Bourg ou à Villereuse. Aujourd’hui, jeune maman installée à la Place de l’Etrier, elle se réjouit d’habiter tout près du nouveau magasin Migros pour choisir les produits utiles à un bon départ dans la vie de sa petite Caroline. Pas besoin de prendre la voiture ou de perdre du temps en déplacement, tout est désormais à portée de main. Anne-Sophie gagne ainsi du temps pour mener à bien ses études universitaires. Quant au jeune papa, Rudy Jeronimo, il travaille dans l’hôtellerie-restauration. C’est dire s’il est sensible aux bons produits pour préparer un repas ou accueillir des hôtes. A Migros Gradelle, il espère bien retrouver le thé froid et les yogourts au moka qui lui rappellent son enfance.

Résidente de l’EMS du Prieuré, Marie-Thérèse Schorno habite un appartement lumineux avec chambre et salle de bains privatives mais cuisine et salon communs avec sept autres pensionnaires. Elle se réjouit d’ores et déjà de faire quelques pas jusqu’au marché Migros pour choisir ses décorations de Noël, ses cartes de voeux, des fleurs et quelques menus cadeaux à offrir aux personnes qui l’invitent régulièrement, appréciant son caractère enjoué. A Migros Gradelle, elle achètera sans doute aussi quelques délicieuses tranches de viande séchée ou de saumon fumé, pour satisfaire sa gourmandise.

«Quand les enfants étaient petits, nous avions peu de temps et faisions nos achats sur LeShop, car il n’y avait pas de commerces proches», explique Lydia Duccini, établie au chemin de la Gradelle avec son mari Michel et leurs quatre enfants. Aujourd’hui, nous nous réjouissons de l’ouverture d’un magasin à deux pas de chez nous. Petit clin d’oeil familial à l’enseigne orange: dans la famille Duccini, les grands parents et le papa ont tous trois travaillé à Migros. Puis Michel s’est tourné vers les soins infirmiers, comme son épouse. Leur fils Louis, concerné lui aussi par le bien-être d’autrui, est actif au sein de l’action «Lâche pas ton pote», qui sensibilise les jeunes aux comportements à risques suite à la consommation de psychotropes et au respect des espaces publics. Il apprécie entre autres le fait que Migros ne vende pas d’alcool.

«Quand je fais mes courses, je dois avoir du plaisir. J’apprécie que les produits soient bien présentés et que les collaborateurs soient disponibles pour me renseigner. Un bon conseil vaut de l’or», estime Francis Walpen. Cet ancien maire de Chêne-Bougeries, qui fut aussi actif à la tête des administrations aéroportuaire et fiscale du canton, prépare chaque soir un repas à son épouse. Il privilégie les produits du terroir. En cette saison, le velouté de potiron l’inspire. C’est aussi un fin connaisseur de café, qui a déjà testé tous les arômes Delizio. Quant au thé, c’est celui aux herbes des Alpes qui l’enchante. «J’apprécie de trouver à Migros des portions normales pour les petits ménages. Jusqu’à présent, à la Gradelle, nous n’avions aucun commerce de proximité. Heureusement, la nouvelle Migros ouvrira en bas de chez moi.»

Vous cherchez d'autres informations ?