Navigation

Migros - M comme Meilleur.

Théâtre Voltige nocturne

10-noir-m1-18-christophe-raynaud-de-lage.jpg

La trapéziste Mélissa Von Vépy défie les lois de la pesanteur et révèle tout son art avec grâce dans Noir M1.

Mêlant poésie et prouesse physique, la trapéziste Mélissa Von Vépy offre une prestation tout en subtilité dans Noir M1, au Théâtre Forum Meyrin les mercredi 14 et jeudi 15 mars. Lumière sur un spectacle au titre énigmatique porté par une artiste atypique et renversante.

Texte: Rachel Copponnex

Crédits photo: Christophe Raynaud de Lage

Les médias la surnomment «la fée des airs». Il est vrai qu’il y a quelque chose de féerique, ou en tout cas de magique, dans les performances de Mélissa Von Vépy.

La trapéziste franco-suisse, circassienne de formation, mène depuis quelques années déjà une recherche artistique sur l’aérien et ses rapports au théâtre.

Produits au sein de la Compagnie Happés (qu’elle a co-créée), les spectacles de Mélissa Von Vépy s’inscrivent ainsi dans l’étude de la verticalité où les notions d’envol, de chute mais aussi de flottement prennent tout leur sens. En s’inspirant de la condition humaine, mais aussi d’œuvres artistiques diverses, la trapéziste explore autant qu’elle vole.

Rendre compte de l’invisible

Noir M1 n’échappe pas à cette perspective. L’aérien, toujours présent, sert ici à rendre compte de l’invisible, de cette force abstraite qui émane d’un lieu de création, même vide. Ici, le lieu de création n’est autre qu’une scène plongée dans la pénombre à l’issue d’une représentation. Mélissa Von Vépy y incarne une technicienne qui, entourée des perches et des projecteurs, commence seule une danse dans le noir.

Le titre du spectacle, pour le moins énigmatique, symbolise avant tout l’autorité du noir, mais se réfère également à cette norme, le M1. Un décor labellisé M1 peut ainsi se consumer sans jamais brûler. La force tranquille en somme.

En plus d’être un bel hommage à ces artistes de l’ombre trop peu souvent mis en lumière, qui s’activent derrière le rideau, il est également question dans Noir M1 de l’invisible, des superstitions insaisissables propres au théâtre, de l’imaginaire, de toute cette énergie créatrice qui reste en suspension même quand s’éteignent les projecteurs.

Avec pour principal moyen d’expression son corps, l’artiste parvient à offrir une palette d’émotions infinie. Une expérience intense et poétique qui offre un autre regard sur le milieu théâtral.

Théâtre Forum Meyrin – mercredi 14 et jeudi 15 mars à 20 h 30. Organisation: Service culturel Migros Genève et Théâtre Forum Meyrin. Billetterie: Service culturel Migros Genève, Stand Info Balexert, Migros Nyon-La Combe et sur www. culturel-migros-geneve.ch.

Vous cherchez d'autres informations ?