Navigation

Migros - M comme Meilleur.

Concert symphonique La touche féminine

Au concert de l'Orchestre Philharmonique de Rotterdam, le 26 avril à l'enseigne des Migros-Pour-cent-culturel-Classics, on retrouvera une jeune violoncelliste de renom et une héroïne médiévale.

La presse ne tarit pas d'éloges au sujet de Sol Gabetta: "Un ton fascinant et plein d'élan... De l'esprit associé à une tenue aristocratique… Du charme, du charisme et de la virtuosité à revendre…" Depuis sa percée sur la scène internationale en 2004, à l'occasion du Festival de Lucerne, la jeune violoncelliste franco-argentine multiplie les succès sur les grandes scènes musicales en se produisant avec les orchestres les plus réputés.

Très attachée à la Suisse, où elle a établi résidence, Sol Gabetta enseigne à la Haute école de musique de Bâle. Non loin de là, elle dirige aussi son propre Festival Solsberg, dont la 11e édition démarre le 26 mai prochain.

Des œuvres russes pleines d'émotion

C'est donc en qualité de "Soliste suisse" que Sol Gabetta se joint au prochain concert à l'affiche des Migros-Pour-cent-culturel-Classics. Dans le cadre de ce programme russe proposé par l'Orchestre Philharmonique de Rotterdam et son chef attitré, le Canadien Yannick Nézet-Séguin, la jeune musicienne jouera le Concerto pour violoncelle et orchestre Nº 2 de Chostakovitch. Cette œuvre créée en 1966 était destinée au violoncelliste Mstislav Rostropovitch, que le compositeur avait accueilli dans sa classe de composition au Conservatoire de Moscou. Tantôt voilé de teintes sombres, tantôt empreint d'un enjouement presque grotesque, l'ouvrage met particulièrement bien en valeur toutes les qualités émotionnelles de l'instrument soliste.

De l'émotion, il y en a aussi beaucoup dans l'histoire de Francesca da Rimini, jeune Italienne d'une grande beauté qui a vécu au XIIIe siècle et dont les amours secrètes avec Paolo, le frère de son époux, lui ont valu la mort. Cette histoire tragique a été narrée par Dante Alighieri dans La Divine comédie, un texte qui a fortement impressionné Tchaïkovski. En l'espace de quelques semaines, le compositeur russe a composé "avec amour" la fantaisie symphonique Francesca da Rimini, inspirée par le tragique destin de l'héroïne médiévale.

La troisième et dernière œuvre au programme de ce concert adopte un ton plus enjoué. Prokofiev avait d'abord pensé faire de sa Symphonie Nº 7 une "œuvre  simple pour des jeunes auditeurs". Cette commande de Radio Moscou a finalement pris des proportions plus importantes par sa taille, mais l'ouvrage a néanmoins conservé un charme et une expression simple qui le place à la portée de tous les auditeurs. Le public de ce prochain concert Migros-Pour-cent-culturel-Classics peut donc se réjouir de savourer une symphonie que le compositeur Kabalevski a qualifiée de "joyeuse, lyrique et charmante".

Victoria Hall – mardi 26 avril à 20h.

Organisation et billetterie : Service culturel Migros Genève. Billets aussi en vente à Stand Info Balexert, à Migros Nyon-La Combe et sur le site www.culturel-migros-geneve.ch.

Vous cherchez d'autres informations ?