Navigation

Migros - M comme Meilleur.

Musique Une vie de héros

18_leclerc_jordan.jpg

Philippe Jordan dirigera l’Orchestre Symphonique de Vienne le 10 juin à Genève. 

Richard Strauss souhaitait que ses deux poèmes symphoniques soient réunis dans un même concert. Ce sera chose faite sous la direction du chef suisse Philippe Jordan.

Texte: Michelle Bulloch

Photo: Jean-François Leclercq

Un poème symphonique, c’est l’évocation d’un texte littéraire en musique. Ou d’un tableau, voire d’un paysage ou d’une idée philosophique. Cette forme, prisée par nombre de compositeurs du XIXe siècle, avait pour but de relier l’art musical au monde extérieur tout en l’élevant à un niveau esthétique surpassant celui de l’opéra. Deux musiciens y ont excellé: Franz Liszt, le véritable créateur du poème symphonique, et Richard Strauss qui a mené le genre à son apogée.

Entre 1886 et 1915, Richard Strauss a conçu dix poèmes symphoniques qui comptent parmi ses œuvres les plus hardies. Ces pages ont permis au compositeur allemand de faire valoir son extraordinaire maîtrise de l’écriture orchestrale. Voilà qui permettra au prestigieux Orchestre Symphonique de Vienne, ultime invité de cette saison 2017-2018 des concerts Migros-Pour-cent-culturel-Classics, de briller de tous ses feux!

Don Quichotte en mode burlesque

Don Quichotte, c’est «cet hidalgo qui s’acharna tellement à la lecture qu’à force de dormir peu et de lire beaucoup, il se dessécha le cerveau à en perdre l’esprit». En choisissant un tel personnage pour héros, le romancier espagnol Miguel de Cervantès a écrit au début du XVIIe siècle un récit truculent qui a fait le tour du monde et inspiré d’innombrables artistes.

Strauss a trouvé dans le «Don Quichotte» de Cervantès matière à composer un poème symphonique burlesque et haut en couleur où un violoncelle solo – qui sera celui du virtuose français Gautier Capuçon lors du concert du 10 juin prochain – campe le rôle du héros au gré d’une suite de variations qui évoquent quelques étapes marquantes de l’épopée du célèbre «Chevalier à la triste figure».

L’un est fantasque, l’autre pas

Dans «Une Vie de héros», Richard Strauss a choisi de dépeindre un compositeur en lutte avec lui-même et ses adversaires – comprenez les critiques musicaux! Il y a forcément une part autobiographique dans cet ouvrage écrit à la suite de «Don Quichotte», ce qui explique les nombreuses citations d’œuvres antérieures de Strauss qui parsèment l’œuvre.

Le compositeur avait lui-même exprimé le désir de voir ces deux poèmes symphoniques couplés dans un même concert de manière à confronter deux facettes de l’héroïsme, l’une semi-comique, l’autre vaillante. Un souhait entendu par Philippe Jordan, le chef attitré de l’Orchestre Symphonique de Vienne depuis quatre ans, qui fera à cette occasion ses débuts aux concerts Migros-Pour-cent-culturel-Classics.

Victoria Hall – dimanche 10 juin à 18 h. Organisation et billetterie: Service culturel Migros Genève. Billets aussi en vente à Stand Info Balexert, Migros Nyon-La Combe et sur www.culturel-migros-geneve.ch

Vous cherchez d'autres informations ?