Navigation

Migros - M comme Meilleur.

Concert Hommage musical à Rome

16yuja-wang-(c)-norbert_kniat.jpg

La pianiste Yuja Wang jouera au Victoria Hall jeudi 4 mai.

Dubugnon, Tchaïkovski, Respighi: cherchez l’intrus! Le prochain concert Migros-Pour-cent-culturel-Classics est presque entièrement placé sous le signe de la musique romaine.

Texte: Michelle Bulloch
Photo: Norbert Kniat

Entre l’Accademia Santa Cecilia Roma et la Ville éternelle perdure une très longue relation. C’est à la fin du XVIe siècle déjà que cette «Congrégation des musiciens de Rome» fut fondée par le pape Sixte V en l’honneur de sainte Cécile de Rome, patronne des musiciens. Tout au long de son existence, l’institution a accueilli les plus grands noms de la musique européenne, tout en s’adaptant constamment aux changements politiques de la société.

L’Orchestra dell’Accademia Nazionale di Santa Cecilia Roma n’a ainsi été créé qu’en 1908. Signe particulier: c’était alors le premier ensemble italien à se consacrer exclusivement au répertoire symphonique, ce qui lui a aussitôt valu l’intérêt des plus grands chefs d’orchestre du XXe siècle. Depuis 2005, c’est un musicien anglais d’ascendance italienne, Sir Antonio Pappano, qui dirige l’orchestre romain indiscutablement considéré comme une des meilleures phalanges de la planète.

Comme un fantasme

Impossible de résister au charme de la Ville éternelle! C’est bien la conclusion à laquelle est arrivé Richard Dubugnon, compositeur vaudois que les mélomanes genevois ont pu apprécier à deux reprises lors des concerts Migros-Pour-Cent-culturel-Classics. Le Caprice romain qui sera joué lors du concert du 4 mai prochain est une «ouverture féérique sur le fantasme que représentait la ville de Rome» dans l’imaginaire du musicien lorsqu’il était enfant.

Bruits d’une ville qui se réveille au petit matin, tintements de cloches dans le lointain, évocations symboliques de monuments célèbres: c’est aussi à cet art de la peinture musicale que s’est livré Respighi dans ses célèbres Fontaines de Rome (1916) et Pins de Rome (1923), des pages aux couleurs chatoyantes que l’Orchestra dell’Accademia Nazionale di Santa Cecilia avait eu l’honneur de créer.

L’intrusion du Concerto pour piano et orchestre Nº 1 de Tchaïkovski pourrait sembler incongrue dans cette soirée romaine. Cela serait oublier que le compositeur russe a visité à plusieurs reprises la Ville éternelle, dont il appréciait tout particulièrement les splendeurs architecturales et où plusieurs de ses œuvres furent élaborées. Même si le Concerto op. 23 n’est pas de celles-là, gageons que l’éblouissante pianiste chinoise Yuja Wang saura transposer l’ouvrage dans ce somptueux décor romain!

Victoria Hall – jeudi 4 mai à 20 h. Organisation et billetterie: Service culturel Migros Genève. Billets aussi en vente à Stand Info Balexert, Migros Nyon-La Combe et sur www.culturel-migros-geneve.ch.

Vous cherchez d'autres informations ?