Navigation

Migros - M comme Meilleur.

Théâtre A l’écoute du monde

21Cassandre.jpg

Fanny Ardant dans Cassandre de Michael Jarrell, mise en scène par Hervé Loichemol.

Avant son départ, Hervé Loichemol signe la nouvelle saison 2017-2018 de la Comédie.

Texte: Rosane Paule
Photo: Marc Vanappelghem

Hervé Loichemol achève son mandat à la Comédie. Les deux nouveaux directeurs, Natacha Koutchoumov et Denis Maillefer, prendront leurs fonctions le 1er juillet. Avant son départ, Hervé Loichemol a conçu, à la demande de la Fondation d’Art dramatique, la saison 2017-2018: un programme à l’écoute du monde, de son histoire, de ses fureurs, pour que du chaos surgissent le réel, le nécessaire, l’humain, le beau.

De grandes voix résonneront à la Comédie: celles de Fanny Ardant dans Cassandre de Michael Jarrell, de Jacques Weber dans La Dernière bande de Beckett, d’Yvette Théraulaz dans Ma Barbara, de Dominique Catton dans Lettre au père de Kafka, et celle de Robert Bouvier dans Le Poisson combattant de Melquiot.

La programmation mettra également en lumière les voix de ceux que l’on n’écoute pas. Celles des humiliés, des laissés-pour-compte de notre monde. Les voix des jeunes femmes des banlieues françaises dans F(l)ammes d’Ahmed Madani. Les voix des migrants dans Lampedusa Beach, Lampedusa Snow de Lina Prosa et dans Migrrr de Myriam Boucris. La voix d’un ouvrier et celle d’une femme de ménage dans Défaut de fabrication de Jérôme Richer.

Dépasser les frontières

Cette saison à la Comédie, avec Soulever la politique de Denis Guénoun, on sortira du marasme des discours populistes pour tâcher de reprendre goût à une hauteur, une noblesse de l’art politique. On respirera l’air des cimes, puis on plongera dans La Vase avec Pierre Meunier et Marguerite Bordat: un spectacle hors normes d’expérimentation poétique.

On passera les frontières pour aller, sur la trace de Bernard Bloch, dans les Territoires occupés et en Israël avec Le Voyage de Dranreb Cholb: on entendra les voix de journalistes, de membres d’ONG, de militants des deux bords. On voyagera aussi, avec Luxe, calme de Mathieu Bertholet, sur la Riviera suisse; dans ses palaces, de 1830 à nos jours, on passera du tourisme de luxe à celui… du suicide assisté.

Un grand classique de la littérature mondiale marquera l’année: Le Mariage de Figaro de Beaumarchais, porté par le talentueux Joan Mompart.

Enfin, parce qu’un théâtre n’existe pas sans curiosité affirmée pour les autres arts de la scène, Foofwa d’Imobilité créera Unitile, spectacle chorégraphique sur l’histoire de la danse, la réinvention de son passé et sa réappropriation par la jeunesse.

Hervé Loichemol signe son dernier programme avec l’exigence et l’infinie curiosité qui lui sont propres: ses quinze propositions feront vibrer, entre rêve et réalité, espoir et lucidité.

Plus d’infos sur www.comedie.ch.

Billets en vente dès le 29 mai au Service culturel Migros Genève, au Stand Info Balexert, à Migros Nyon-La Combe et à la Comédie.

Vous cherchez d'autres informations ?