Navigation

Migros - M comme Meilleur.

En magasin Davantage de services

34-christophe-saoli.jpg

Christophe Saoli, poissonnier Migros à Porte de Nyon, aime partager ses recettes avec les clients.

Migros a transformé son supermarché de Porte de Nyon. Une nouvelle poissonnerie accueille la clientèle et une boulangerie-maison prépare du pain frais toute la journée.

Texte: Rosane Paule
Photo: Christian Marchon

Migros Genève vient d’investir plus de deux millions de francs pour dynamiser l’offre alimentaire de son supermarché de Porte de Nyon. Tous les assortiments sont désormais présentés de manière plus pratique pour les clients.

Dans la nouvelle boulangerie-maison, inaugurée le 28 juillet, quatre boulangers diplômés se relaient tout au long de la journée pour produire 80% de l’assortiment des pains et viennoiseries vendus au magasin. Avec les éléments de base que sont la farine, l’eau, le sel et le levain, ils perpétuent les gestes ancestraux des artisans boulangers et fabriquent sur place de nombreux produits tout frais. Plusieurs sont labellisés «Bio», «TerraSuisse» ou «De la région.».

La boucherie avec service, qui était déjà sur place, a gagné un assortiment traiteur, bien pratique pour choisir de savoureuses spécialités prêtes à être réchauffées ou dégustées.

Des produits durables exclusivement

Autre nouveauté appréciée de la clientèle, la poissonnerie avec service, qui ne vend que des poissons et fruits de mer de source durable. Deux poissonniers professionnels se succèdent à l’étal au fil des jours pour offrir les meilleurs conseils. On peut notamment choisir des produits labellisés «Bio», «MSC» (Marine Stewardship Council, «ASC» (Aquaculture Stewardship Council) et «Poisson suisse».

Recettes

Au barbecue, au four ou à la poêle

Nous avons demandé quelques conseils à Christophe Saoli, poissonnier à Migros Porte de Nyon, pour choisir et apprêter les poissons de saison.

Christophe Saoli, que peut-on savourer cet été?

Tout ce qui se grille à l’extérieur: des brochettes – nous en proposons avec du saumon ou du cabillaud – ou des poissons entiers ou en gros morceaux, avec peau et écailles, tels que la daurade, le bar ou le thon.

Et si l’on a pas de barbecue?

On peut bien sûr également préparer les poissons au four, par exemple, un suprême de cabillaud badigeonné à l’aïoli. J’aime aussi préparer le poisson sur la cuisinière: dans une poêle à feu très vif, je dépose un morceau de saumon côté chair quelques secondes pour que celle-ci soit bien croustillante et je finis la cuisson une minute au micro-ondes pour que l’autre côté (peau) soit parfaitement moelleux. Le contraste croustillant-moelleux est très agréable.

Dans votre comptoir, ce matin, j’aperçois de la lotte (baudroie); comment la préparez-vous?

Je la sers volontiers en beignets. Je la coupe en gros dés. Avec, je fais aussi frire de fines lamelles de courgettes.

Pour assaisonner les poissons, vous avez évoqué l’aïoli, que recommandez-vous d’autre?

Les herbes aromatiques – on peut fourrer un poisson avec un bouquet garni –, le citron ou, pour changer un peu, un filet de jus d’orange… plus doux, il exalte aussi bien les saveurs.

Nous avons évoqué les poissons de la mer. Que proposez-vous comme poissons d’eau douce?

De la truite, de la féra, de l’omble chevalier et des filets de perche.

Sur l’étal de Christophe Saoli, le choix est vaste et nombreuses sont les promesses de délicieux repas.

Vous cherchez d'autres informations ?