Navigation

Migros - M comme Meilleur.

Au Victoria Hall Fête slave

42truls_moerk_-402-credit-johs-boe.jpg

Le violoncelliste Truls Mørk jouera avec la Philharmonie Tchèque le 25 octobre.

Les concerts Migros-Pour-cent-culturel-Classics font leur rentrée avec des œuvres de Janáček et Dvořák jouées par la Philharmonie Tchèque. Le grand violoncelliste Truls Mørk se joint à cette soirée exceptionnelle.

Texte: Michelle Bulloch
Photo: Johs Boe

Sur les rives de la Moldau, un trio de compositeurs porte haut les couleurs du courant nationaliste dans la musique tchèque. Smetana a montré l’exemple avec des opéras, puis des pages symphoniques qui ont fait le tour du monde, à l’instar de la fameuse Moldau extraite du cycle Ma Vlast.

Dans le sillage de Smetana, deux autres compositeurs ont compris la nécessité de développer une musique nationale pour affirmer l’identité de leur peuple. Antonín Dvořák et son cadet de treize ans Leoš Janáček se sont portés une longue admiration réciproque. Ces deux complices se partagent le programme du concert d’ouverture de la saison 2017/2018 des Migros-Pour-cent-culturel-Classics.   

Admiration de Brahms

Dvořák a beau avoir traversé l’Atlantique pour prendre la direction du tout nouveau Conservatoire américain de musique, il n’a jamais oublié sa Bohême natale. C’est sa nostalgie pour la terre slave que l’on entend dans le grandiose Concerto pour violoncelle et orchestre en si mineur, que le compositeur tchèque a eu l’idée d’écrire après avoir entendu le concerto d’un confrère irlandais à New York.

«Pourquoi diable ne m’a-t-on pas dit qu’on pouvait écrire un concerto pour violoncelle comme celui-ci? Si seulement je m’en étais douté, j’en aurais écrit un depuis longtemps!» s’est exclamé Brahms en découvrant cette œuvre poignante, qui culmine avec une coda méditative dédiée à la belle-sœur bien-aimée du compositeur. Ce n’est certainement pas l’extraordinaire violoncelliste norvégien Truls Mørk – le soliste de ce premier concert de la saison – qui contredira cet avis enthousiaste!

Avant de partir pour New York, Dvořák a composé sa Huitième Symphonie en sol majeur: une œuvre radieuse débordante de belles mélodies. Le ton franchement populaire de l’ouvrage lui a assuré un beau succès dès sa création à Prague en 1890 sous la baguette du compositeur. Pour ce concert de 2017, c’est le chef morave Tomáš Netopil qui prendra place sur l’estrade face à la Philharmonie Tchèque. La célèbre formation pragoise entamera sa tournée helvétique avec l’ouverture de Janáček «Jalousie».      

Victoria Hall – mercredi 25 octobre à 20 h. Organisation et billetterie: Service culturel Migros Genève. Billets aussi en vente à Stand Info Balexert, Migros Nyon-La Combe et sur www.culturel-migros-geneve.ch.

Vous cherchez d'autres informations ?