Navigation

Migros - M comme Meilleur.

Théâtre Un email à la mer

50jacquesgamblin.jpg

Jacques Gamblin invite les spectateurs au voyage et à la méditation avec Je parle à un homme qui ne tient pas en place.

Jacques Gamblin a fait de sa correspondance à distance avec le navigateur Thomas Coville un spectacle poignant et spirituel sur l’amitié. A découvrir les mercredi 10 et jeudi 11 janvier au Théâtre Forum Meyrin.

Texte: Rachel Copponnex

Photo: Sophie Robichon

Sur la carte du monde derrière lui, un point jaune. Jacques Gamblin suit des yeux son ami Thomas Coville représenté ici par ce curseur, perdu dans l’immensité bleue nuit. Le premier est comédien, le deuxième est un sportif, un navigateur, parti pour un tour du monde à la voile en solitaire.

Bien qu’évoluant dans des disciplines différentes, les deux hommes n’en sont pas moins animés par les mêmes peurs, les mêmes doutes et un certain sentiment de solitude.

Alors, pour soutenir son ami, Jacques Gamblin va commencer à lui écrire. Un mail puis un autre, et c’est une correspondance intense qui débute. Les messages sont lancés tels des bouteilles à la mer, le marin les recevra-t-il? Une question en suspens car ce dernier a sûrement l’esprit occupé à autre chose. Pourtant, un jour, une réponse arrive. Une lettre, longue et détaillée, preuve que Thomas Coville a lu chaque mot expédié par son ami.

Accompagner et réconforter

En plus d’être un voyage, Je parle à un homme qui ne tient pas en place est une méditation. Seul sur scène, Jacques Gamblin explore les confins du mental humain, les ressources que chacun puise dans l’amitié, les profondeurs du doute et, paradoxalement, ses bienfaits.

Car les parcours respectifs de ces hommes relèvent constamment du défi personnel et ne sauraient s’appréhender sans l’incertitude et les questionnements qui les jalonnent. Si Thomas Coville tente de battre le record du tour du monde à la voile en solitaire, Jacques Gamblin lui, choisit d’interpréter ses propres textes, seul. Dans les deux cas, leur démarche suscite bien des questionnements à la hauteur du courage qu’elle requiert. Mais face à l’incertitude, les mots et les encouragements accompagnent et réconfortent.

Le public assiste à ce dialogue où amitié, échec, vanité, passion et défi se succèdent. Jacques Gamblin habite et donne vie à ce qu’il a écrit ou reçu. Et nous l’écoutons, irrésistiblement.

Théâtre Forum Meyrin – mercredi 10 et jeudi 11 janvier à 20 h 30. Organisation: Service culturel Migros Genève et Théâtre Forum Meyrin. Billetterie: Service culturel Migros Genève, Stand Info Balexert, Migros Nyon-La Combe et sur www.culturel-migros-geneve.ch.

Vous cherchez d'autres informations ?