Navigation

Migros - M comme Meilleur.

Apprendre Voyage d’étude

Des élèves de l’Ecole-club Migros Genève, qui étudient le chinois, sont partis quinze jours à Taïwan. Ils ont découvert une île riche d’histoire, hors des sentiers battus.

Texte et photos: la classe de chinois C1 de l’Ecole-club Migros Genève

Notre professeure de mandarin à l'Ecole-club Migros Genève, Miao Huei est Taïwanaise. Au fil des leçons, elle nous a fait découvrir le monde chinois. Tous les ans, elle part retrouver les siens sur sa terre natale et nous ramène des souvenirs qui nous font rêver, en nous donnant l’envie de décoller vers Taipei. Quoi de plus frustrant en effet que de rester dans les livres et de ne pas nous mesurer sur place à la pratique de la langue!

Alors, un jour, nous décidâmes de nous envoler nous aussi, pour aller saluer notre professeure à Taïwan, faire la connaissance de sa famille, découvrir le pays et parler chinois durant deux semaines.

Ce serait trop long de conter ici toute notre odyssée taïwanaise mais voici quelques excellentes raisons de vous rendre sur cette île de petite dimension mais si riche de culture et de beautés naturelles. A l'Est, sur la côte longeant le Pacifique, ce sont des tombants, des montagnes qui se jettent dans la mer et des plages de sable noir. Au sud, les eaux deviennent turquoise, le sable presque blanc. Sur des kilomètres, dans des paysages tropicaux d’une beauté à couper le souffle, vous pourrez rouler à bicyclette.

Taïwan est située à la jonction de deux plaques tectoniques. Au centre, des montagnes culminant à 3900 mètres offrent des possibilités de randonnées somptueuses. Des canyons sont creusés par des torrents aux eaux presque phosphorescentes. Les falaises de marbre et les gorges de Taroko, par exemple, sont magnifiques. Vous pourrez aussi jouer à Tarzan en rebondissant sur des ponts suspendus. La jungle vous attend.

En voyage, on longe les rizières, qui se déclinent du vert jade au vert émeraude, avant de partir vers l'horizon, jalonné de cocotiers. Au nord de Taïwan, les plantations de thé grimpent en terrasses sur les montagnes. C’est un plaisir d’en découvrir les arômes et les saveurs en compagnie de spécialistes.

Des temples plus vivants que jamais

A l'Ouest, en face de la Chine, la côte est plus urbanisée et jalonnée de petites merveilles: villes ultra dynamiques, vieux quartiers et leurs maisons-boutiques, temples à l'architecture magnifique, où il se passe toujours quelque chose. Sur place, asseyez-vous et observez: les Taïwanais viennent en famille rendre hommage aux ancêtres et aux dieux. Des fidèles se réunissent pour chanter des mantras. Lukang et Tainan conservent des temples qui sont des pages d'histoire. Le soir, on les éclaire avec des lanternes rouges.

La nuit, certaines villes conservent leur atmosphère survoltée; les rues sont illuminées d’enseignes aux idéogrammes électrisés. Dix mille couleurs explosent dans l'encre de la nuit. D'autres s’assoupissent de bonne heure. Taïwan préserve soigneusement son histoire et c'est cela qui la rend fascinante. C'est ici que l'Extrême-Orient et l'Occident se sont rencontrés. Des forts hollandais et des consulats britanniques ont été bâtis sur des éperons rocheux face à la mer. On découvre aussi des maisons de marchands mêlant architecture asiatique et occidentale.

Taïwan n'est pas encore soumise aux hordes de touristes. C'est un pays hors des sentiers battus. La gentillesse des habitants est remarquable. Vous êtes perdu? Un Taïwanais vous remettra sur le bon chemin. Vous êtes dans un restaurant et le menu est aussi difficile à lire qu'un hiéroglyphe? On vous aidera à le traduire. Vous dévorez des raviolis, attablé dans la gargote d’un marché? Vous pourrez discuter le bout de gras avec votre voisin, la rencontre rendra le moment encore plus beau.

La visite du musée de Taipei et des musées ethnographiques qui dévoilent la richesse des cultures aborigènes est passionnante. Au cours d'explorations, on peut aussi bien rencontrer des musiciens traditionnels en concert que débarquer en plein festival rock sur le port de Kaoshiung.

En tant que voyageur, on apprécie toujours l'excellence du service. En Asie, le client est roi! Taïwan ne déroge pas à la règle. Seuls couacs: il faut beaucoup de patience pour s'échapper du système tentaculaire des couloirs du métro et du train de Taipei. Heureusement, nous avons réussi à nous en extirper avant d’être momifiés. Autre conseil: après 20 heures, ne partez pas à la chasse aux restaurants ouverts. Ça dépendra de là où vous êtes mais, de manière générale, on dîne tôt.

Un mot encore pour vous convaincre d'apprendre une langue, Nelson Mandela disait: «Quand vous parlez avec quelqu'un, parlez-lui dans une langue qu'il comprend, vous toucherez son esprit, parlez-lui dans sa langue maternelle, vous toucherez son cœur.»

Vous cherchez d'autres informations ?