Navigation

Migros - M comme Meilleur.

Bien-être Initiation à l’homéopathie

Samedi 18 juin, l’Ecole-club Migros de Balexert propose un stage consacré aux remèdes d’été.

Fondée à la fin du XVIIIe siècle par le docteur allemand Samuel Hahnemann, l'homéopathie (du grec homoeio semblable, et pathos, souffrance) est une médecine complémentaire qui vise à soigner en administrant des remèdes en doses infinitésimales. Le docteur Hahnemann remarqua que l'écorce de quinquina, prescrite alors pour soigner fièvres et tremblements, était susceptible de provoquer ces mêmes symptômes chez un sujet sain. Cette découverte marqua la naissance du premier fondement de l'homéopathie, appelé principe de similitude: une substance toxique à hautes doses peut, à doses infimes, soulager un malade. Ainsi, la piqûre d'une abeille provoque enflure et sensation de brûlure. Le remède apis mellifica, à base d’abeille, soulagera non seulement les piqûres d’insectes, mais également d'autres douleurs brûlantes avec rougeurs (angines, urticaire, rhumatismes). Il s’agit donc de «guérir le mal par le mal».

Dilution centésimale hahnemanienne (CH)

Souvent confondue avec la phytothérapie qui s’appuie sur les vertus thérapeutiques des plantes, l’homéopathie utilise, au-delà des plantes, des substances d’origines animales (venin de serpents, abeilles, encre de seiche, calcaire d’huître, etc.) et minérales ou chimiques (graphite, soufre, mercure). Autre différence importante, en homéopathie la substance de base est diluée pour être utilisée à très petites doses, selon le principe d’infinitésimalité. Une goutte de la substance de base diluée dans 99 gouttes d’eau pure donne la première dilution centésimale hahnemanienne (1 CH). Une goutte de 1 CH dans 99 gouttes d’eau donne 2 CH et ainsi de suite jusqu’à 30 CH. D’où l’expression populaire «à dose homéopathique».

Le gouvernement suisse a commandé une étude sur l’homéopathie en 2012. Le rapport, intitulé «Homéopathie dans la santé: efficacité, pertinence, sécurité, coût», a été dirigé par Gudrun Bornhöft et Peter F. Matthiessen, de l’Université de Witten/Herdecke en Allemagne et de la Fondation Pan-Medion à Zurich. Ce rapport constitue la plus vaste étude jamais réalisée par une entité officielle sur l’homéopathie. Les auteurs y concluent qu’il y a «assez de preuves en faveur de l’efficacité clinique de l’homéopathie, de son absence de nocivité et de son caractère économique par rapport aux traitements conventionnels».

Avec l'Académie genevoise d'homéopathie

En partenariat avec l'Académie genevoise d'homéopathie, l’Ecole-club Migros de Balexert propose samedi 18 juin un stage d’initiation sur le thème «Homéopathie et remèdes d’été». L’objectif de cet atelier de trois heures, très axé sur la pratique, est de comprendre l'esprit holistique et les grands principes de l'homéopathie. Une fois intégrées ces notions, conseils et réponses spécifiques seront apportés. D’autres stages seront organisés en septembre. Entre-temps, un stage gratuit d’une heure sera offert dans le cadre des activités de l’Ecole-club Migros à Genève Plage mardi 26 juillet.

Ecole-club Migros Balexert – 21, avenue du Pailly, tél. 058 568 80 80. Internet: www.ecole-club.ch.

Vous cherchez d'autres informations ?