Navigation

Migros - M comme Meilleur.

Nouveauté «C’est un mariage original entre traditions brésiliennes et suisses»

Dans son atelier de Nyon, Jussara Gusmâo confectionne de jolies boules d’or parfumées au Gruyère AOC. Un délice pour l’apéritif mais pas que…

Migros Genève vend désormais des pâes de queijo – petits pains au fromage – dans son assortiment de produits surgelés. On en trouve dans les plus grands magasins. Ils sont confectionnés par Jussara Gusmâo, Brésilienne originaire de Minas Gerais, une région d’alpages qui a des ressemblances avec la Suisse et où le fromage est un composant de la gastronomie. Réinterprétant  la recette de sa grand-mère, Jussara, installée en Suisse depuis quinze  ans, commence à préparer du pâo de queijo dans sa cuisine. Lorsque les commandes de petites boules d’or affluent, elle déplace la production dans son atelier.


Jussara Gusmâo, qu’est-ce qui donne ce moelleux et cette douceur au pâo de queijo?
La recette familiale dont je m’inspire est à base de farine de manioc, de lait, de fromage, d’huile de tournesol, d’œufs et d’un peu de sel. Je l’ai améliorée avec des pommes de terre suisses et du Gruyère AOC, après avoir organisé de nombreuses dégustations avec des amis. C’est un mariage original entre traditions culinaires brésiliennes et suisses.


Trouve-t-on du manioc à Nyon?

Nous avons importé cinq tonnes de farine artisanale du Brésil.


Pourquoi surgelez-vous votre production?

Le pâo de queijo que nous préparons à Nyon ne contient ni conservateur, ni colorant, ni aucun autre additif. C’est pourquoi nous le surgelons aussitôt fabriqué. Les œufs que nous utilisons proviennent de poules élevées en plein air. Le pâo de queijo a aussi l’avantage de ne pas contenir de gluten. C’est un produit très frais, qui convient à tout un chacun. Il a été contrôlé par le laboratoire Swiss Quality Testing Services.


Comment le pâo de queijo se déguste-t-il?

Il peut être cuit au four (à 180 degrés) ou au gril. Au Brésil, on en mange à toute occasion, au petit déjeuner, avec le café ou en apéritif. Il accompagne aussi la charcuterie. On peut également le fourrer comme un sandwich ou l’utiliser comme base de panini. «Pour les Brésiliens, le pâo de queijo est aussi important que le football», précise Alex Gusmâo, le mari de Jussara, qui a quitté ses activités professionnelles dans le domaine aéroportuaire en 2015, pour créer Bouledor SA, aux côtés de sa femme et multiplier les pâes de queijo à la puissance suisse.


Cette semaine et la suivante, à Migros Genève, les points Cumulus sont multipliés par vingt à l’achat d’un paquet de pâo de queijo.

Vous cherchez d'autres informations ?