Navigation

Migros - M comme Meilleur.

Exploration du Monde

Taklamakan, les voies chinoises de la Soie

Exploration du Monde suit la trace des caravaniers de la route de la Soie chinoise. Un documentaire passionnant signé Patrick Mathé.

La route de la Soie doit son nom à la plus précieuse des marchandises qui transitait sur cette voie commerciale. Sur le tracé chinois uniquement, le cinéaste-conférencier Patrick Mathé emmènera le spectateur de Xi’an à Kashgar, dans les pas de Marco Polo. Ce film retrace la grande histoire des oasis aux noms enchanteurs qui jouxtent les déserts du Taklamakan et du Gobi.

Le bouddhisme a profondément influencé la Chine et marque encore le paysage de son empreinte. En effet, beaucoup de temples et de sanctuaires importants en parsèment le tracé, tel que « l’armée enterrée » du premier empereur de Chine, formidable représentation de huit mille statues de soldats et chevaux en terre cuite, vieilles de plus de 2000 ans.

Aujourd’hui, les longues caravanes de chameaux ont disparu, remplacées par quelques troupeaux fournissant viande et lait aux musulmans ouïgours errant encore dans le Gobi. Avant de poursuivre vers cet Ouest lointain, les caravaniers allaient quémander une fois de plus la protection de Bouddha. Ils gagnaient Mogao, un des fleurons de l’art bouddhique, aux confins nord-ouest de la Chine. Ici se dresse toujours une imposante falaise mondialement célèbre pour ses grottes abritant statues et peintures murales. En quittant ce site, Patrick Mathé gagnera la porte de Jade qui, pour les chinois, marquaient l’ultime frontière du monde civilisé.

musiciens-soie-16-9.jpg

La musique et la danse tiennent une place importante dans la culture ouïghour.

Après avoir fait escale à l’oasis de Khotan, renommée pour la pureté de son jade blanc et la qualité de ses soieries, direction Hami, le pays du melon. De nos jours, les voyageurs déshydratés par les vapeurs brûlantes du désert s’arrêtent fréquemment à ces étals sous des auvents de fortune. L’accueil y est convivial et s’accompagne souvent par la dégustation du délicieux pain ouïghour parsemé de graines de sésame. Plus loin, dans la province de Xinjiang vit un peuple turcophone et musulman dont une frange nationaliste s’oppose violemment à la présence chinoise. La ville-oasis oasis de Tourfan prend place dans un décor somptueux où la terre rouge sang des alentours n’est pas sans rappeler l’Ouest américain.

Après la ville de Kashgar, les crêtes lointaines de la chaîne du Pamir annoncent d’autres horizons en dévoilant le territoire des derniers nomades Tadjiks et Kirghiz. Tous les voyageurs qui écrivirent l’histoire de la route de la Soie passèrent par ici, dont la Suissesse Ella Maillart, affamée d’espace et de liberté.



Texte : Frédérique Rey
Photo : Patrick Mathé



Prochaines séances


« Route de la Soie chinoise », film-conférence de Patrick Mathé »



Echallens, Cinéma : 10 février
Samedi : 16h30

Renens, Salle de Spectacles : 11 février
Dimanche : 17h

Le Sentier, Cinéma : 14 février
Mercredi : 20h

Payerne, Le Beaulieu : 15 février
Jeudi : 14h et 20h

Yverdon-les-Bains, Théâtre Benno Besson : 17 et 18 février
Samedi : 14h30 et 19h
Dimanche : 10h30

Pully, Octogone : 19 février
Lundi : 19h

Lausanne, Casino de Montbenon : 20, 23, 24, 25 février
Mardi et vendredi: 14h30 et 20h30
Samedi : 17h30
Dimanche : 10h30

Cossonay, Théâtre du Pré-aux-Moines : 21 février
Mercredi : 14h30 et 20h30

Vevey, Cinéma Rex : 22 février
Jeudi : 14h30 et 20h30





Vente de billets sur place uniquement.


Plus d’infos sur www.explorationdumonde.ch