Navigation

Migros - M comme Meilleur.

Nouveau Film "Exploration du Monde"

Dates des séances

«Un pays de feu et de glaces»

Ce mois de février, Exploration du Monde fait escale en Islande en compagnie des cinéastes Annie et Pierre Régior. Une plongée dans un univers féerique et envoûtant.

Fjords et prairies, îles battues par les vents, plages de sable noir, falaises et colonies d’oiseaux marins... Pour Exploration du Monde, les réalisateurs Annie et Pierre Régior se sont immergés de longs mois dans cette île où l’eau, le feu et le vent sculptent les paysages.

Caméra au poing, ils emmènent le spectateur à bord de leur camping-car 4X4. «Notre itinéraire se dessine au gré des envies et des rencontres. Chaque étape justifie un voyage à lui tout seul, car la nature y est vraiment spectaculaire», s’enthousiasment les réalisateurs non moins conscients des désagréments d’un tel environnement: «Les routes sont parfois difficiles et disparaissent pendant trois mois sous les tempêtes de neige. Imaginez la condition des fermiers et des marins islandais au siècle passé avec des hivers rudes et interminables.» 

La nature dans toute sa force

Le quotidien des pêcheurs du grand large à bord des chalutiers reste également semé d’embûches. Est-il nécessaire de rappeler que les tempêtes sont parmi les plus fortes du monde? Cela dit, l’Islande est un vrai paradis pour les ornithologues. Sur l’île de Grimsey, les pingouins, macareux et sternes arctiques sont nombreux à coloniser les hautes falaises. Certains oiseaux, tels les eiders – canards plongeurs peuplant l’île –, sont célèbres pour le duvet qui garnit leur nid. Véritable tradition familiale, la cueillette des plumes très prisées permet de remplir des édredons bien chauds pour se protéger des assauts de l’hiver.

 

Le pays des volcans

Un des attraits principaux de l’île reste l’intense activité volcanique. Cette terre aux entrailles brûlantes concentre mares de boue, geysers, vapeurs ardentes qui s’étalent à perte de vue, pour le plus grand plaisir des voyageurs. Enfin, une incursion à Reykjavik s’impose. La capitale la plus septentrionale du monde, à l’architecture tantôt traditionnelle, tantôt futuriste, concentre la majorité des habitants islandais.

tableau.jpg

Texte: Frédérique Rey

Photo: Pierre Régior