Navigation

Migros - M comme Meilleur.

Un vent nouveau sur Migros Vaud

La journée du 25 janvier restera gravée dans l’histoire de la coopérative ainsi que dans la mémoire des participants à la première Convention des cadres. Anton Chatelan, directeur depuis le 1er janvier 2019, a partagé les grandes lignes de son mandat, devant une salle comble de deux cents invités.

résolument entre tradition et modernité

Il l’a désirée à l’image de ce que représentera son mandat: une alliance entre «tradition» et «modernité». Menée par Anton Chatelan, directeur depuis le 1er janvier 2019, la première Convention des cadres de Migros Vaud s’est déroulée le 25 janvier à Écublens. D’un côté la tradition. 

C’est avec le discours de Benjamin Haller, directeur de Migros Vaud de 1963 à 1993, que les 170 cadres et gérants de la coopérative ainsi qu’une trentaine d’invités de marque dont le syndic d’Écublens, les anciens directeurs, le conseil d’administration et les représentants des entreprises voisines, ont été accueillis à Écublens dans un décor à la hauteur de l’événement.

Souhaitant ensuite la sincère bienvenue à ce parterre d’hommes et de  femmes, Anton Chatelan est revenu sur sa nomination par l’Administration de Migros Vaud le 28 février 2018 et sur la genèse de la cérémonie du 25 janvier dernier. «Cette première Convention des cadres, j’y pense chaque jour depuis bientôt une année.»

L'humain au coeur de Migros

Face à l’assemblée, il a relevé les aspects de son directoire les plus importants, en priorité sa vision empreinte aussi de modernité qui place l’humain au coeur de l’aventure Migros. En mettant les  collaborateurs dans le rôle d’ambassadeurs, Anton Chatelan place la proximité comme thème central de son mandat. Une proximité rayonnant tant à l’interne comme axe de management qu’à l’externe dans l’expérience client. Toujours avec un profond respect de la tradition, la date de cette journée solennelle a été choisie en fonction d’un jour historique dans le canton: l’Indépendance.

Anton Chatelan n’oublie pas le fort ancrage régional de la coopérative, ainsi que les valeurs qui la dirigent: «Nous tous ici réunis, Vaudois ou pas, soyons fiers de notre Migros. Soyons fiers de notre sang orange. Soyons fiers de défendre, également à l’avenir, l’idée unique de Migros inspirée par Gottlieb Duttweiler: satisfaire notre fidèle clientèle avec le meilleur rapport qualité-prix et, dans le même temps, poursuivre notre fort engagement social.» Après un interlude musical d’Adriano Koch, jeune Vaudois virtuose du piano revisité et soutenu par le Pour-cent culturel Migros, Christian Maeder, le syndic d’Écublens, a pris la parole afin de présenter la commune et lieu d’implantation de Migros Vaud depuis 1973.


À travers plusieurs anecdotes sympathiques, il a relevé la qualité de la relation entre la Municipalité et la coopérative. Puis Patrice Lambelet, président du conseil d’administration de Migros Vaud, est monté à la tribune, dressant un bilan de l’année écoulée, marquée du sceau de l’innovation et de la réussite.

Un nouveau chapitre à écrire ensemble

Tourné vers la modernité, ce nouveau chapitre pour la coopérative, Anton Chatelan en a posé les jalons lors de sa présentation qui a suivi. «Il s’agit de partager avec vous quelques réflexions sur les défis et enjeux que Migros Vaud doit relever. Vous dire pourquoi notre coopérative se met en mouvement et vous présenter notre vision à l’horizon 2025, année du centenaire de Migros.» À l’issue de la partie officielle, une surprise attendait les convives: des paysannes vaudoises, toutes vêtues de leur costume
traditionnel, ont assuré le service lors du cocktail dînatoire sur le thème du terroir. Chacun a pu savourer des produits typiques de notre canton voire «De la région.». L’union et le partage d’expériences régnaient parmi les participants, et les échanges se sont prolongés autour du verre de l’amitié.

Défis et enjeux

Parmis les défis déjà identifiés

Par le passé, Anton Chatelan a souligné la très grande importance de ceux qui se rapportent aux comportements et expériences d’achat, ainsi que les défis en lien avec la concurrence. Il a parcouru en images les  communications récentes des principaux acteurs du commerce de détail, e-commerce et autres enseignes spécialisées. «Face à cette situation, Migros n’est pas restée silencieuse. Nous avons commencé l’année avec de nombreuses offres qui ont conduit à des expériences d’achat et client réussies.» En 2019, la pression est présente, voire accrue et renforcée,
à tous les niveaux. 

Selon Anton Chatelan, une culture forte

C'est nécessaire pour relever les défis. «Chez Migros Vaud, nous cultivons la tradition, et je me plais souvent à relever ses nombreux aspects positifs.» Mais être moderne, innovante, anticiper les besoins de la clientèle la toujours fait partie de l’ADN Migros. «Nous sommes plus qu’un simple détaillant avec des valeurs qui nous différencient de tous nos concurrents.»

«Nous ne nous battons pas seuls!

Le M orange est en mouvement avec nous. Afin de contribuer à son  rayonnement, il est essentiel que le maillon Migros Vaud soit fort, fiable et solidaire.» Anton Chatelan a donc exposé dans la feuille de route de la coopérative jusqu’en 2025 – centenaire de Migros – les étapes qui vont  conduire Migros Vaud jusqu’à ce jubilé.

Texte: Aurélie Murris

Photo: Nathalie Beetschen