Navigation

Migros - M comme Meilleur.

La durabilité:

nous ne faisons pas qu’en parler, nous agissons. En savoir plus!

Un M orange en terre vaudoise

Le premier magasin Migros dans le canton de Vaud aurait pu voir le jour en 1933. La Société anonyme Migros Lausanne, telle qu’elle se nommait à l’époque, était prête à démarrer ses activités. Pourtant, ce n’est qu’en 1946 que le premier commerce a pu voir le jour. Retour sur ces débuts chahutés et sur le courage de ses premiers bâtisseurs.

Logo_Migros_Vaudoise

C’était l’époque des épiceries de quartier où les clients se rendaient à pied pour se voir servir au comptoir les denrées essentielles à leur ménage. Les épiciers fixaient les prix de leurs produits en s’accordant une marge confortable pour leur service. Témoin de ce quotidien, le jeune Gottlieb Duttweiler eut l’idée d’un modèle de commerces plus efficace, avec des prix entre 22 et 45% moins chers pour une qualité égale. Nous sommes en 1925, l’année où il lança à Zurich son entreprise nommée Migros.

 

De fortes oppositions

Cette révolution a généré de nombreuses résistances. Les fournisseurs de Migros subissaient des pressions. Celui qui ravitaillait Migros devait s’attendre à être boycotté par tous les autres commerces. De plus, les camions-magasins étaient à la merci d’interdictions de circuler. On les considérait comme du «colportage à domicile». Malgré cela, la ténacité et l’ingéniosité du fondateur de Migros ont permis une expansion rapide dans
le pays. En 1933, Migros disposait de 98 magasins, 41 camions,
3 fabriques et réalisait un chiffre d’affaires annuel de 50 millions.L’arrivée de Migros dans le canton de Vaud s’est déroulée cette même année. Elle a fait face à une opposition alimentée par une propagande dans les journaux. On laissait planer le doute sur l’honnêteté des transactions commerciales de Migros, sur la qualité des produits, la valeur de ses promesses. Peu importe, Gottlieb Duttweiler ne se laissa pas décourager: la S.A. Migros Lausanne est officiellement constituée le 19 juillet 1933.
Me Robert Rey-Willer devint président du Conseil d’administration et M. Albert de Mestral, administrateur-délégué.

 

Des cailloux sur la route

La nouvelle société loua six locaux, les aménagea et engagea du personnel. Tout était prêt lorsque intervint une demande, présentée à l’amiable par le
Département vaudois de l’économie publique, de repousser momentanément ces ouvertures. Au même moment, le Conseil fédéral, souhaitant atténuer la crise économique que vivait le pays, signa un arrêté interdisant l’ouverture de grands magasins et de maisons à succursales multiples. Le Conseil d’État vaudois réagit en interdisant à la S.A. Migros Lausanne d’ouvrir ses espaces de vente. C’est finalement le peuple vaudois qui ouvrit la porte à Migros treize ans plus tard, le 17 novembre 1946, lorsqu’il enterra le projet de loi visant à interdire la création d’entreprises extra-cantonales et d’entreprises nouvelles. Enfin, le premier magasin Migros en terre vaudoise put ouvrir ses portes à la rue Mauborget 2 à Lausanne, le 15 novembre 1946. L’histoire de Migros Vaud pouvait alors démarrer.
 

Texte: Nathalie Beetschen

MMF10_3e_75-ans-MVD_Début-MVD-Mag-Mauborget

Le magasin Migros de la rue Mauborget 2, à Lausanne, a été le premier à ouvrir dans le canton en 1946.