Navigation

Migros - M comme Meilleur.

«On a retrouvé nos clients les plus fidèles»

Ouvert le 23 août dernier, le nouveau MMM Métropole Lausanne fait la part belle au contact et au conseil client. Chef des rayons boucherie et poissonnerie depuis deux ans, Lucien Fournier est ravi de ces transformations.

4e_Services-M-tropole-Lausanne_photo-portrait-Lucien-Fournier2.jpg

À 27 ans, Lucien Fournier est responsable d’une équipe de six personnes.

Lucien Fournier, que pensez-vous des transformations ?

Les travaux ont été réalisés en un temps record ! En termes de surface, celle des comptoirs à service est quasiment identique, mais l’espace a été totalement rénové et repensé pour satisfaire notre clientèle.

Si bien que les clients nous disent régulièrement que ça a l’air plus grand qu’avant. Nous aussi, on apprécie notre nouvel outil de travail. On dispose désormais d’un matériel moderne, performant et design, en particulier la vitrine de présentation de la viande ou du poisson en vente traditionnelle. Les zones en libre-service sont également plus aérées et plus lumineuses.

 

Selon vous, qu’apporte la vente au comptoir comme plus-value ?

Avant tout le côté humain. On vit un retour au traditionnel. La clientèle apprécie de voir son ragoût de bœuf haché sous ses yeux.

De même à la boulangerie où les clients ont la possibilité d’emballer leur pain frais cuit sur place. Ils souhaitent vivre une expérience d’achat unique et personnalisée, se faire conseiller par un spécialiste au visage connu. D’ailleurs, lors de la réouverture, on a retrouvé nos clients les plus fidèles. MMM Métropole Lausanne, c’est maintenant «the place to be».

IMG_6625.JPG

En quoi l’assortiment des comptoirs à service a-t-il évolué ?

L’assortiment a évolué vers plus de marchandises de provenance nationale, voire régionale. Le bœuf, le veau et le porc sont systématiquement d’origine suisse, excepté le bœuf en période de forte demande comme à Noël.

Il y a de l’agneau suisse, mais aussi «De la région.». Quant à la volaille, nous proposons des escalopes Optigal uniquement. En libre-service l’offre s’est étoffée avec, par exemple, de la volaille M-Classic du pays. La poissonnerie n’est pas en reste : tout ce qui est présenté au comptoir provient de sources durables. Le best-seller du secteur, le saumon d’élevage, vient d’ailleurs de bénéficier du label ASC (Aquaculture Stewardship Council).

 

Sur quels conseils la clientèle sollicite-t-elle davantage votre expertise ?

Il y a bien sûr la cuisson pour cuisiner un produit dans telle ou telle recette. La couleur de la viande est une question qui revient régulièrement. Après un échange, les clients laissent de côté leurs idées préconçues, comme le fait qu’une viande plus foncée soit moins bonne. Au contraire, c’est le signe qu’elle est mature et donc forcément meilleure. Par le biais de ces comptoirs, on peut partager avec la clientèle nos connaissances et la faire profiter de notre expérience professionnelle.

4e_Services-M-tropole-Lausanne_photo-principale.jpg