Navigation

Migros - M comme Meilleur.

La durabilité:

nous ne faisons pas qu’en parler, nous agissons. En savoir plus!

Culture durable du soja

De petites graines très demandées

Le soja est plus demandé que jamais. En effet, cette plante de culture est idéale pour la production de fourrage et de denrées alimentaires. La demande croissante de soja, notamment pour l’alimentation des animaux de rente, entraîne toutefois des problèmes d’ordre social et écologique. C’est pourquoi, en tant que pionniers, nous nous engageons en faveur de la culture durable du soja à l’échelle nationale et internationale.

Le soja: une source de protéines pour les humains et les animaux

La plante de soja appartient à la catégorie des légumineuses. Grâce à sa teneur élevée en protéines et à ses coûts de production avantageux, elle compte parmi les plantes de culture agricoles les plus rentables et constitue un fourrage concentré idéal pour les animaux de rente. Par ailleurs, nous profitons nous aussi des valeurs nutritives de ces graines, qui constituent une excellente alternative aux denrées d’origine animale, surtout pour les végétariens et les végétaliens. Et ce n’est pas tout: le soja contribue à l’enrichissement des sols et nécessite donc peu d’engrais.

Des vaches à taches noires et blanches se nourrissent dans une mangeoire argentée.

Fourrage, huile et tofu: la transformation de la graine miracle

La majeure partie de la production mondiale de graines de soja provient des États-Unis, du Brésil et d’Argentine. Néanmoins, au cours du siècle dernier, la consommation croissante de viande et de produits d’origine animale a entraîné des changements. Étant donné qu’il faut nourrir non seulement les porcs et la volaille mais aussi les vaches laitières et les bœufs, environ 80% des récoltes mondiales de soja sont destinés aux mangeoires. La production a ainsi plus que doublé rien qu’au cours de ces 20 dernières années. Bien que les denrées alimentaires à base de soja, telles que le tofu et les boissons au soja, soient de plus en plus prisées en Europe, elles ne représentent qu’à peine 3% environ du soja produit mondialement. La part du soja transformé en huile alimentaire est d’environ 15%. 

Le soja dans l’alimentation des animaux: une culture qui a des conséquences

  • 1

    Le déboisement des forêts tropicales pour accroître les cultures nuit au climat, à la biodiversité et à la fertilité des sols.

  • 2

    Beaucoup de produits phytosanitaires chimiques de synthèse sont utilisés pour rendre les plantes de soja plus résistantes.

  • 3

    Le soja est principalement cultivé en monocultures. Cette méthode entraîne l’appauvrissement des sols et la pollution des eaux.

  • 4

    Les populations indigènes des pays de culture perdent leurs moyens de subsistance et deviennent dépendantes de multinationales.

L’importation suisse: le voyage des graines de soja

Les cultures agricoles en augmentation en Suisse ne peuvent assurer que de manière très limitée l’approvisionnement du pays en sources de protéines. Dès lors, la Suisse dépend de la production étrangère de soja en matière de denrées alimentaires et de fourrage. Près de 50% des graines de soja importées proviennent du Brésil, tandis que le reste provient d’Europe. En tant que pionniers suisses, nous avons une longueur d’avance: nous produisons nos produits Migros à base de soja (yogourts et boissons) exclusivement avec du soja bio européen.

  • Importations de soja en 2019

    257 000 t

    Les importations suisses de soja pour la production de fourrage se sont multipliées par six entre 1988 et 2011. Elles ont toutefois diminué depuis lors.

Culture durable du soja: notre engagement

En tant que membre de réseaux nationaux et internationaux, nous nous engageons en faveur d’une alimentation des animaux de rente adaptée aux conditions locales et respectueuse des ressources. Dans ce cadre, nous attachons la plus haute importance à une culture du soja durable et plus responsable. L’ensemble du Groupe Migros est par conséquent tenu d’importer uniquement du soja répondant au minimum aux exigences formulées par le Réseau suisse pour le soja en matière de culture et d’approvisionnement. En effet, nous ne pourrons changer les choses à long terme que si nous apportons tous notre contribution! 

Réseau suisse pour le soja: la solution de branche comme modèle

Produits durables
99%

de soja responsable ont été importés par le Réseau en 2019.

L’objectif annuel du Réseau est d’obtenir une part d’importations d’au moins 90% de soja sans OGM ni déforestation pour l’ensemble du marché suisse. En 2019, cette part a même atteint 95%!

En qualité de membre fondateur du Réseau suisse pour le soja, nous améliorons, en coopération avec les autres membres, les conditions de culture du soja dans les pays producteurs. Migros dispose d’un représentant au sein du comité de cet organisme et exerce ainsi une influence décisive sur son évolution. Et c’est un véritable succès: depuis 2011, l’association a permis de rendre les importations suisses de soja plus durables. Dans ce cadre, les normes de certification, telles que le soja conforme aux Critères de Bâle et à la norme ProTerra, jouent un rôle déterminant. Le contrôle des plantations et des flux de marchandises est assuré par des organismes indépendants. 

Une rangée de plantes de soja vertes dans un vaste champ de soja.

Photo: Réseau suisse pour le soja

 

«Cerrado Manifesto»: la conservation de précieux habitats

Le terme «Cerrado» désigne la savane située au centre du Brésil, qui compte parmi les écosystèmes les plus importants de la planète et contribue au maintien de la biodiversité mondiale. Or, ces dernières années, l’exploitation agricole de cette région a fortement augmenté, notamment en raison de la culture du soja. Afin de protéger cet habitat unique, de nombreuses organisations de la société civile brésilienne ont publié en 2017 le «Cerrado Manifesto», qui invite l’économie privée à agir. Avec d’autres entreprises, Migros a signé le «Statement of Support» et soutient ainsi la préservation et l’exploitation durable du Cerrado. 

Nos projets: les graines à l’honneur!

Soja européen

Depuis 2015, l’entreprise de la M-Industrie Micarna utilise exclusivement du soja européen pour la production d’aliments pour animaux destinés à notre marque de volaille Optigal. Elle organise également elle-même l’approvisionnement en tourteaux de soja. Micarna réduit ainsi les trajets dus au transport, dispose d’une parfaite transparence concernant l’origine du soja et connaît sa qualité ainsi que ses processus de production. Et c’est un véritable succès: l’écobilan confirme que cette approche conduit au programme le plus respectueux du climat. 

Une vache à taches marron et blanches mange de l’herbe dans une prairie.

Des aliments pour animaux sans soja? C’est possible!

Nous allons encore plus loin: depuis 2013, nous renonçons à utiliser du soja comme complément alimentaire pour les bovins fournissant la viande de première qualité Bœuf de pâturage Bio et Bœuf de pâturage, ainsi que pour les vaches laitières qui produisent le Lait des prés IP-Suisse. En plus de notre engagement en faveur du développement durable, nous faisons ainsi figure de précurseur en Suisse dans le domaine de la production de viande et de lait adaptée aux conditions locales et respectueuse des ressources.

Stage photos: Réseau suisse pour le soja

En savoir plus

Image verte d’un gros morceau de pain. Une tranche de pain coupée est à côté

En choisissant la culture de céréales panifiables sans aucun pesticide, nous établissons une nouvelle norme.

Thèmes connexes