Navigation

Migros - M comme Meilleur.

La durabilité:

nous ne faisons pas qu’en parler, nous agissons. En savoir plus!

L’énergie solaire du champ de baies

Baies en bas, électricité en haut, Migros au milieu

Les framboises ont besoin de soleil, mais n’aiment pas la chaleur. Les panneaux solaires dynamiques de la start-up Insolight créent des conditions de culture idéales tout en produisant de l’électricité. Les premiers à se nourrir de ces baies à l’énergie positive seront les clients de Migros, car nous avons soutenu ce projet pionnier depuis le début.
Insolight_Inhaltsbild_1_Desktop_1536x864

Quand on récolte de l’électricité propre en même temps que des framboises

Comment produire de l’énergie solaire à grande échelle sans perdre de précieuses terres? En combinant la production d’électricité et l’agriculture. Mot clé : agrivoltaïque. Une installation expérimentale à Conthey VS montre comment cela fonctionne. Dans les champs de la station de recherche Agroscope, les framboises poussent sous un toit solaire à l’allure futuriste plutôt que sous des tunnels en plastique. À partir de 2022, l’essai sera étendu aux fraises. Si les projets de Insolight se concrétisent, ces toits seront bientôt présents en grand nombre dans les champs et les plantations. 

Climat et énergie
4 600 ha

de terres agricoles appropriées.

Selon Insolight, en Suisse, la surface de plus de 6 000 terrains de football se prête à l’agrivoltaïque. Cela pourrait alimenter au moins 800 000 foyers.

Climat et énergie
Jusqu’à 18 000

kWh, telle est la production annuelle de l’installation expérimentale.

La production d’électricité attendue de l’installation expérimentale d’Agroscope à Conthey correspond à la consommation annuelle de cinq à six foyers.

Climat et énergie
52 kcal

contiennent 100g de framboises crues.

Climat et énergie
En 2023

les premières baies à énergie positive provenant seront disponibles dans des magasins Migros sélectionnés.

Un projet avec Migros et pour la Suisse

Chez Migros, nous nous sommes impliqués dans ce projet dès le début et soutenons Insolight en tant que partenaire globale pendant quatre ans. Parce que nous pensons que c’est un projet génial.

Très innovant, d’une simplicité impressionnante et facilement modulable

Thomas Paroubek, responsable de la direction Développement durable et Qualité chez Migros

Les courts trajets de transport combinés à la production d’énergie solaire auront une influence positive sur le bilan énergétique et le bilan CO2 des fruits. Les premières baies dites «à énergie positive» seront disponibles dans certains magasins Migros en 2023 au plus tôt. Il est prévu que les premiers systèmes soient installés chez les agriculteurs d’ici là; les baies du champ d’essai d’Agroscope ne sont pas destinées à la vente. 

«C’est un projet qui nous convient parfaitement», déclare Thomas Paroubek. Car l’investissement dans Insolight est aussi un investissement dans la Suisse en tant que site de production; l’une des préoccupations centrales de Migros, résumée dans le slogan: De la région pour la région.

Insolight_Inhaltsbild_2_Desktop_1536x864

D’abord il y eut les baies, puis vint l’électricité

L’installation expérimentale à Conthey mesure 165 m², 176 panneaux orientés vers le sud y sont installés. Le système se compose de deux couches de verre. La couche supérieure est nervurée et concentre la lumière solaire en fines bandes. Les cellules photovoltaïques sont déposées en bandes, par vaporisation, sur la couche inférieure. Cette couche inférieure est mobile, ses panneaux laissent passer entre 75 % et 15 % de la lumière du soleil. Le système s’ajuste en permanence pour que le climat soit toujours parfait pour les baies.

Insolight_Inhaltsbild_3_Desktop_1536x864

Réussir ensemble: nous sommes un partenaire parmi de nombreux autres

Insolight a conçu la centrale expérimentale en collaboration avec Romande Energie (RE) et Agroscope. RE, le plus grand fournisseur d’énergie de Suisse romande, a mis en place et financé l’installation. RE évalue la partie énergétique du projet et aide ensuite Insolight à mettre la technologie sur le marché. Pendant le projet pilote, RE se concentre sur l’utilisation future, explique Vanina Nicolier, chef de projet énergie durable chez RE. «Nous nous assurons ainsi que l’installation est parfaitement adaptée aux besoins de l’agriculture».

Insolight_Inhaltsbild_4_Desktop_1536x864

Les baies poussent sur des arbustes câblés

Le framboisier est une plante sensible. Il a besoin de beaucoup de soins, n’aime ni trop de lumière, ni trop peu, supporte mal la chaleur et encore moins la pluie et la grêle. C’est ce qu’affirme Bastien Christ, qui dirige le groupe de recherche sur les baies à Agroscope. Les arbustes du champ d’essai sont entièrement câblés. La photosynthèse est documentée, tout comme le transport de l’eau dans la plante et toutes les valeurs vitales sont enregistrées, ce qui permet de tirer des conclusions sur la croissance et la fructification. Les premiers résultats sont prometteurs. 

Insolight_Inhaltsbild_5_Desktop_1536x864

C’est bon pour les personnes, bon pour le climat, bon pour le paysage

La chaleur en été représente de plus en plus un défi pour l’agriculture. Selon Bastian Christ, ce qu’il faut, c’est un ombrage dynamique. Or, avec des tunnels plastiques , cela demande un énorme travail. C’est dans cette combinaison de différentes fonctions que nous voyons un grand potentiel: protection contre le soleil et les intempéries, optimisation du rendement des cultures et l’agricultrice, l’agriculteur produit également de l’électricité, une sorte de sous-produit.

Plus beau pour le paysage, meilleur pour l’environnement? L’agrivoltaïque rend la chose possible.

Le système de Insolight remplace les tunnels plastiques dans l’agriculture. Et ce que l’on peut considérer comme un bel effet secondaire: l’agricultrice, l’agriculteur récolte de l’énergie solaire en plus des fruits et légumes.

Une idée n’est bonne que si elle fait ses preuves dans la pratique: le système Insolagrin est testé dans le champ d’essai d’Agroscope à Conthey VS depuis l’automne 2021. Pour prouver que le concept fonctionne et pour répondre concrètement à certaines questions. Par exemple: quel est le rendement des baies? Quelle quantité d’électricité est produite? 

  • sonne

    165

    C’est le nombre de mètres carrés d’espace couvert par le système Insolagrin à Conthey.

  • sonne

    176

    C’est le nombre de panneaux solaires installés à Conthey. Le système est divisé en deux couches: la couche en verre supérieure est nervurée et concentre la lumière en bandes. Des bandes de cellules photovoltaïques sont appliquées sur le verre inférieur.

  • sonne

    4

    Les panneaux sont disposés en quatre rangées et orientés vers le sud. Ils sont placés à côté de tunnels plastiques conventionnels pour permettre une comparaison directe.

  • sonne

    3

    fonctions sont réunies dans le système Insolagrin. Protection solaire, protection contre les intempéries et production d’électricité.

  • sonne

    15

    Si les framboises ont besoin d’ombre, le système ne laisse passer que 15 % de la lumière du soleil, les 75 % restants étant regroupés et dirigés vers les cellules photovoltaïques.

  • sonne

    75

    L’autre extrême: les baies ont besoin de soleil et de chaleur. Les modules PV laissent alors passer 75 % de la lumière.

Du laboratoire au champ

En savoir plus

CO2-Recycling_Page-Linking_960x720

Recyclage du CO₂: nous en faisons des détergents et du PET

Gewaechshaeuser_Page-Linking_960x720

Fruits et légumes de serres respectueuses du climat

Thèmes connexes