Navigation

Migros - M comme Meilleur.

27.02.2019 - Communiqués de presse Migros refuse la hausse des prix imposée par Mars

Zurich - Mars Suisse SA veut contraindre Migros à une importante augmentation de prix. Cette dernière n’a cependant pas l’intention de faire payer l’opération à ses clients. Migros a donc décidé d’interrompre ses commandes de produits Mars.

Migros est confrontée à une hausse des prix des produits Mars allant jusqu’à 12,7%. Elle considère les nouvelles exigences de Mars Suisse SA sur différents articles de confiserie, ainsi que d’alimentation pour animaux, comme inadmissible, injustifiée et non compétitive. «Nous ne pouvons pas accepter cette hausse de prix et refusons de la répercuter sur nos clients», affirme Lorence Weiss, responsable de la direction Food à la Fédération des coopératives Migros. De plus, la marge de Migros sur certains produits Mars est, aujourd'hui déjà, nettement inférieure à la moyenne.

«Nous souhaitons entretenir de bons rapports avec nos fournisseurs», souligne Lorence Weiss. Mais l'entreprise Mars se montre actuellement intransigeante sur la hausse des prix et aucun arrangement ne se profile à l’horizon. C’est pourquoi Migros se voit contrainte d’abandonner la vente des produits Mars. Sont actuellement concernés par l’arrêt des commandes certains produits M&Ms, Snickers, Twix ainsi que les snacks pour animaux Dreamies. «Migros préférerait adopter une voie constructive et reste ouverte à la discussion, à condition que la base et l’offre soient satisfaisantes», a fait savoir Lorence Weiss.

Suite à l’arrêt des commandes, les magasins Migros vendent les stocks de produits Mars restants. On peut s'attendre à une rupture de stock partielle dans les prochaines semaines. Lorsque certains produits ne seront plus disponibles, Migros en expliquera la raison à ses clients. Migros étudie actuellement des alternatives concurrentielles, pour permettre à la clientèle de ressentir le moins possible l'arrêt des commandes.

«Un bon rapport qualité-prix permet d’augmenter les ventes.»
Migros est en discussion avec d’autres fournisseurs à ce sujet. Compte tenu de la forte concurrence et de la diminution des marges dans le commerce de détail, il serait bon que les fournisseurs participent eux aussi au maintien d’un bon rapport qualité-prix pour le client. «Nous avons conscience du fait que la situation n’est pas non plus facile, pour certains de nos fournisseurs. C’est pourquoi nous comptons sur le dialogue et sur une bonne collaboration pour trouver ensemble des solutions», déclare Lorence Weiss.

«Nous sommes convaincus qu’il est dans l’intérêt général que le client se voie proposer un bon rapport qualité-prix. Ce doit aussi être l’intérêt des fournisseurs, car c’est pour eux un moyen d’augmenter les ventes de leurs produits», explique Lorence Weiss. Si, au terme des discussions, Migros parvient à obtenir de meilleures conditions d’achat, elle a l'intention d'en faire profiter ses clients autant que possible, en répercutant la baisse des prix sur leur panier d’achat. Migros s’est engagée dans cette voie dès l’année dernière déjà, en adoptant d’importants programmes d'efficience.