Navigation

Migros - M comme Meilleur.

La durabilité:

nous ne faisons pas qu’en parler, nous agissons. En savoir plus!

17.12.2021 - Communiqués de presse Migros Neuchâtel-Fribourg et les Perce-Neige - 50 ans d’histoire partagée

Marin-Epagnier - Migros et les Perce-Neige célèbrent 50 ans d’une solide collaboration, qui a vu de nombreux bénéficiaires de la Fondation intégrer des équipes professionnelles chez Migros. Retour sur un demi-siècle d’histoire commune.

Logistique Marin Centre

Voilà déjà cinquante ans que Migros Neuchâtel-Fribourg et la Fondation des Perce-Neige collaborent via une convention. Un demi-siècle que des personnes en situation de handicap collaborent en emploi adapté au sein de Migros, et ce à la centrale d’exploitation de Marin, en magasin à Marin Centre, ainsi qu’à Métropole Centre.

Des idées cadeaux

Pour célébrer cette longue histoire commune, les deux institutions ont saisi l’opportunité d’installer un stand de vente artisanale, dans le centre commercial de Marin Centre, présent du 15 au 19 décembre inclus (ouverture dominicale exceptionnelle des commerces). Y sont proposés à la vente quantité d’articles pour les Fêtes, tous confectionnés par des bénéficiaires des Perce-Neige. Cela va des cartes de vœux réalisées à la main aux savons, sacs cabas en bâche recyclée, allume-feux, jeux en bois (dont un Memory neuchâtelois), bougies, confitures, gelées et autres sirops, et tant d’autres encore, pour des idées cadeaux originales et régionales. Les prix de vente s’échelonnent eux de CHF 3.- à 30.- en moyenne. Le stand, dont la structure en bois a été réalisée sur mesure par des équipes des Perce-Neige, est situé dans la zone qui précède l’entrée du supermarché MMM de Marin Centre. 

Une intégration socio-professionnelle en évolution

C’est en 1970 que l’histoire entre Migros et la Fondation des Perce-Neige a démarré, s’inscrivant dans le cadre d’une politique inclusive, élément cher aux yeux du fondateur de Migros, Gottlieb Duttweiler. Le but étant d’offrir, via une intégration professionnelle totale, davantage d’intégration sociale aux personnes en situation de handicap. Les bénéficiaires des Perce-Neige pouvant ainsi jouir d’une vie la plus épanouie et autonome possible.

La manière de collaborer a beaucoup évolué au cours de ce premier demi-siècle de collaboration. «En 1970, les bénéficiaires des Perce-Neige en emploi adapté se rendaient ensemble sur le lieu de travail, à la centrale d’exploitation Migros, emmenés par un moniteur en minibus. Ils constituaient ainsi ensemble une équipe au sein de l’entreprise et bénéficiaient d’un encadrement», raconte Claude Aebischer, maître socio-professionnel principal aux Perce-Neige. Dès les années 90, première évolution afin de proposer davantage d’autonomie et de valoriser les acquis, les employés Perce-Neige se sont rendus seuls sur leur lieu de travail. «Cela leur permettait de se sentir valorisés dans la gestion de leur quotidien, puisqu’on les laissait aussi organiser leurs repas pris sur le lieu de travail. A savoir que le sentiment d’identification à l’entreprise était déjà très fort de leur part».

Des postes individuels

En 2010, place à un nouveau changement de vision, toujours mis en œuvre actuellement : c’est l’intégration socio-professionnelle individualisée en entreprise (ISPIE). Les membres des Perce-Neige sont placés de manière individuelle au sein d’équipes standard. Ils occupent ainsi des postes individuels et ont chacun leurs responsabilités. «En procédant ainsi, on augmente encore la qualité de vie de nos bénéficiaires et ils en sont heureux, selon leurs témoignages», conclut Claude Aebischer.

«Depuis 32 ans que je côtoie les collaborateurs de la Fondation, en premier lieu je retiens la gentillesse, l'espièglerie de certains, la qualité du travail et l'engagement sans faille des ouvriers de la Fondation envers notre coopérative. Ces personnes sont considérées comme nos propres employés. Ces collaborateurs, un peu particuliers, nous apportent une dimension humaine hors du commun, c'est une vraie richesse de pouvoir partager cela avec eux. Je relève également l'excellent travail réalisé par les équipes de Migros qui accueillent ces ouvriers, ainsi que les moniteurs de la Fondation, sans quoi la réussite de ce partenariat ne serait pas celle qu'elle est aujourd'hui. Pour tout cela, un grand MERCI à chacun», complète encore Kader Hamrani, responsable de la Logistique à Migros Neuchâtel-Fribourg et coordinateur de la collaboration avec les Perce-Neige.

Une carrière complète

A fin 2021, un bénéficiaire des Perce-Neige a célébré, entouré des équipes des deux institutions, une retraite bien méritée après près de quarante ans à travailler au cœur de la centrale d’exploitation de Migros, à Marin. Prochaine étape de la coopération, l’engagement d’une personne en situation de handicap pour un apprentissage au sein d’un poste intégré. Ce n’est pas encore une réalité, mais cela le deviendra.