Navigation

Migros - M comme Meilleur.

22.02.2017 - Communiqués de presse nationaux Résultats 2016 de la M-Industrie: forte croissance des activités à l’international

Zurich - En 2016, le chiffre d’affaires de la M-Industrie a augmenté de CHF 134 mio (+ 2,1%) pour s’établir à CHF 6,389 mia (2015: CHF 6,255 mia). À l’international, les ventes ont enregistré une belle progression, avec un bond de CHF 109 mio (+ 16,0%). Sur le marché suisse, très exigeant, la M-Industrie a accru son chiffre d’affaires de CHF 25 mio (+ 0,5%). Elle a renforcé ses positions sur le marché suisse comme à l’étranger grâce à des acquisitions ciblées.

Bild-m-industrie_16-9.jpg

Le chiffre d’affaires à l’international (exportations et sites à l’étranger) a enregistré une hausse de 16,0% à CHF 790 mio (2015: CHF 681 mio). Malgré la vigueur persistante du franc suisse, les ventes à l’exportation ont progressé de 9,4% grâce à des concepts bien pensés. Les capsules de café et le fromage ont été des moteurs de croissance. Les parts de marché de la marque Café Royal ont augmenté, notamment en France et en Allemagne. La M-Industrie a étoffé son portefeuille de sites à l’étranger par l’acquisition d’Ondal France S.à.r.l. au 31 juillet et d’Idhéa au 27 septembre. La reprise de la société française Ondal a permis d’élargir l’assortiment de produits de Mibelle Group et de jeter ainsi les bases nécessaires pour poursuivre la croissance.

Comme il fallait s’y attendre, le marché suisse (commerce de détail et commerce de gros) s’est montré exigeant, mais la M-Industrie a pu dépasser légèrement le niveau de l’année dernière. Des reprises ciblées dans le domaine des spécialités de viande (Gabriel Fleury SA, au 1er janvier) et des spécialités asiatiques vendues en produits frais (Sushi Mania SA, au 13 décembre) ont permis de conforter les positions sur le marché. 

Les ventes au groupe Migros ont augmenté de 0,9% à CHF 4,530 mia. Alors que les ventes à Migros (commerce de détail Migros) ont stagné en données corrigées du renchérissement, les chiffres d’affaires réalisés avec Denner et LeShop.ch ont progressé.

Le contexte économique dans le commerce de gros s’est avéré très difficile, marqué par la baisse du nombre de touristes étrangers (restauration et hôtellerie), le tourisme d’achat et la contraction de l’activité d’enlèvement Cash&Carry. Les ventes ont diminué de 1,5% pour s’établir à CHF 1,069 mia (2015: CHF 1,086 mia). 

Investissements dans l’activité en Suisse et dans le développement durable
Durant l’année écoulée, la M-Industrie a investi plus de CHF 200 mio dans son appareil de production en Suisse. Parallèlement à des augmentations de capacités et à des mesures de rationalisation, elle s’est particulièrement attachée à réaliser des investissements visant à accroître durablement l’efficacité des ressources. La construction de deux centrales à bois à Gränichen et Estavayer-le-Lac a permis de réduire les émissions de gaz à effet de serre de 15 000 tonnes par an. Avec ces investissements, la M-Industrie met en œuvre avec efficacité son ambitieuse stratégie de développement durable.

La M-Industrie crée de nouvelles places d’apprentissage
Lors de cet exercice, la M-Industrie, durablement engagée pour la formation, a encore augmenté le nombre de places d’apprentissage. À l’heure actuelle, elle forme 538 apprentis (2015: 526) à plus de 30 métiers. Fin 2016, la M-Industrie employait 13 391 collaborateurs, soit 278 de plus qu’en 2015 (13 113). 1217 collaborateurs sont en poste à l’étranger. 

Perspectives
Le marché suisse restera exigeant pour la M-Industrie. L’entreprise développera donc systématiquement ses activités à l'international sur les marchés clés, par une croissance organique et par des acquisitions.

 

Chiffres d’affaires nets 2016 de la M-Industrie

Secteur d’activité

Entreprises

Chiffre d’affaires net 2016 (en mio CHF)

Variation par rapport à l’exercice précédent en %

Exportations et activités à l’étranger en % du chiffre d’affaires

Viande, volaille, poisson  

Micarna, Mérat, Favorit, Schär, Fleury, Stauss, KM Seafood 1575 + 2.8% 0.8%

Produits laitiers,
fromage, sauces

Elsa, Mifroma, Dörig, Bergsenn, Mifroma France, Idhéa 1069 + 3.0% 14.7%

Pain, produits de boulangerie, pâtes, glaces

Jowa, Midor 993 - 1.7%* 3.0%

Chocolat, chewing-gums, café, riz

Frey, SweetWorks, Delica, TCS, Riseria 838 + 5.2% 35.7%

Produits convenience et boissons

Bina, Aproz, Gastina 675 + 2.0% 6.3%

Near Food

Mibelle Group (Mibelle, Mifa, Mibelle Ltd., Ondal, QBC) 436 + 2.5% 46.2%

Commerce de gros

Saviva, Lüchinger+Schmid 748 - 1.7% -

Total (divers inclus)

6389 + 2.1%

12.4%

*Adaptation de la structure des segments

 

M-Industrie: portrait en bref
Rattachée au groupe Migros, la M-Industrie rassemble 23 entreprises hautement performantes opérant en Suisse ainsi que sept entreprises de production et diverses plateformes de négoce implantées à l’étranger. Proposant plus de 20 000 produits alimentaires et non alimentaires de haute qualité au meilleur rapport qualité/prix, elle compte parmi les premiers producteurs mondiaux de marchandises destinées à être écoulées sous marque distributeur. La M-Industrie mise sur la place économique suisse. Faisant siennes ces trois valeurs que sont la performance, la qualité et la fiabilité, elle développe en permanence ses activités. En tant que groupe industriel de Migros, elle a une connaissance intime du marché, lance des tendances et crée la surprise avec des produits et des services novateurs. Elle exporte des produits suisses de qualité dans plus de 50 pays. Au nombre de ses clients figurent de grands groupes internationaux renommés. La M-Industrie est un producteur responsable, soucieux du développement durable. Pour ses transports, elle recourt dans la mesure du possible au rail. Avec plus de 13 000 collaborateurs, dont 538 apprentis dans une bonne trentaine de professions, elle est un employeur de poids en Suisse. 

 

Des photos sont disponibles sous http://www.mindustry.com/fr/contact/vue-d-ensemble/medias – Communiqués de presse – en haute résolution.