Navigation

Migros - M comme Meilleur.

Chocolat Frey - 11.02.2010 Chocolat Frey

Buchs/Argovie - Dans un contexte économique difficile, Chocolat Frey SA conforte son leadership sur le marché suisse et affiche un résultat opérationnel record.

En Suisse, Chocolat Frey SA boucle l’exercice en réalisant le même chiffre d’affaires record que l’an passé. Dans un marché global pour le moins morose, le chocolatier a gagné des parts de marché. Ont contribué à ce bon résultat tout particulièrement un développement au-dessus de la moyenne en dehors du canal de distribution Migros et de fortes ventes saisonnières. En effet, les ventes de Pâques et de Noël ont nettement renforcé sa position de numéro un sur le marché du chocolat.

Sur le plan des ventes internationales, Chocolat Frey SA a également atteint le niveau de l’an dernier dans la monnaie locale. Toutefois, en raison des effets de conversion en francs suisses, son chiffre d’affaires résulte négatif pour la deuxième année consécutive. Les effets monétaires cumulés s’élèvent à environ 20% par rapport à 2007, résultat imputable en particulier à la chute de la livre et à la faiblesse du dollar qui se font nettement ressentir dans les livres de compte. Malgré l’incertitude économique persistante et les effets monétaires négatifs, des impulsions positives ont pu être insufflées sur certains marchés, comme dans l’espace euro (entre autres en Autriche, en Espagne et en France), au Proche-Orient et en Afrique du Sud. Les activités commerciales dans les lieux de passage (travel-retail) se développent de manière satisfaisante en fonction des circonstances. Par ailleurs, la marque «Frey» a été lancée avec succès en Autriche, ce qui contribue à accroître son taux de notoriété. Le recul des ventes est dû d’une part à la tendance à consommer de plus petites unités (bite size), d’autre part au développement favorable dans les unités commerciales stratégiques Confiserie et Saison, qui remplacent en partie le segment des tablettes plutôt lourdes.

Matières premières

Dans les bourses internationales des matières premières, l’envolée record des prix des fèves de cacao est toujours d’actualité. Heureusement, la tendance à la hausse des prix a pu être jugulée pour les produits d’approvisionnement national comme le sucre et le lait en poudre. De même, l’on note une amélioration sur le front des prix pour les graines d’approvisionnement international (entre autres les noisettes et les amandes). Ainsi, il a été possible de maintenir en grande partie l’équilibre des coûts des matières premières. Toujours est-il que des réserves subsistent quant à l’évolution des prix des fèves de cacao.

Développement durable

Trois nouvelles variétés d’arôme ont complété l’assortiment de tablettes de chocolat bio/de commerce équitable. En outre, l’entreprise de production chocolatière a conclu un partenariat stratégique pour un approvisionnement contrôlé de fèves de cacao produites en Côte d’Ivoire. Elle a continuellement augmenté la proportion de ses fournisseurs qui respectent le code de conduite BSCI (Business Social Compliance Initiative). Depuis 2008, Chocolat Frey AG est certifiée selon la norme ISO 14001 (système de management environnemental) et a redoublé ses efforts en 2009 en faveur du développement durable. Illustration des nombreux projets allant dans ce sens: l’adaptation des étuis en carton des tablettes grand format, qui permettra chaque année de réduire les émissions de CO2 de 200 tonnes environ.

  2009 2008  
Chiffre d'affaires net
(en millions de CHF)
368
 
380 -3,4 %
- National 265 265 0,0 %
- International 103 115 -10,9 %
Ventes (en tonnes) 41522 43991 -5,6%

 

Entreprise du groupe Migros, Chocolat Frey SA est le leader des chocolatiers suisses. Créée en 1887, la société a contribué de façon déterminante au développement du savoir-faire helvétique en matière de chocolat.

Pour toutes autres informations: