Navigation

Migros - M comme Meilleur.

Groupe Hotelplan avec bénéfice opérationnel malgré un contexte difficile - 16.03.2010 Groupe Hotelplan avec bénéfice opérationnel malgré un contexte difficile

Glattbrugg - Chiffre d'affaires et résultats fortement marqués par la récession globale – Grâce à des mesures de réorganisation prévoyantes, profitable opérationnellement – Emploi de technologies d'information de pointe et porteuses d'avenir – Grâce à un portefeuille attrayant de marques et produits, bien armé pour le futur

Le groupe Hotelplan, actif au niveau international et appartenant au cercle des entreprises du groupe Migros, a obtenu dans l'exercice 2008/2009 (clôture au 31 octobre 2009) avec un chiffre d'affaires de 1.618 mrd. de francs un bénéfice d'exploitation opérationnel (EBITDA) de 7.1 mio. de francs. Des facteurs externes puissants comme la crise économique et financière, les importantes fluctuations monétaires ou les inquiétudes des clients quant à la grippe porcine, ont influé profondément sur le chiffre d'affaires (-16.1%) et le revenu (-82.8%). Cependant, le groupe Hotelplan dispose toujours d'un bilan extrêmement solide. Les conditions préalables sont donc fournies pour apporter une amélioration nette au résultat de l'année précédente durant l'exercice en cours si, comme prévu, le chiffre d'affaires devait rester bas.

Au cours du dernier exercice, l'activité internationale du groupe Hotelplan s'est bien affirmée, même si les résultats ont fortement souffert du développement monétaire négatif dans leur consolidation. Avec un chiffre d'affaires de 1.618 mrd. de francs ayant chuté de 16.1% (dont 5.1% par effets de change) par rapport à l'année précédente, il résulte un bénéfice d'exploitation opérationnel (EBITDA) de 7.1 mio. de francs. Après prise en compte des amortissements et des effets uniques tels les coûts de réorganisation, il résulte un bénéfice d'exploitation du groupe (EBIT) de -21.6 mio. de francs. D'autres coûts de restructuration ne sont pas prévus dans l'exercice en cours. Des évolutions positives se profilent chez Interhome, fournisseur de maisons de vacances et de manière générale dans la vente en ligne qui se développe toujours plus. Le marché du voyage en Suisse a pu, par rapport à l'année passée marquée par les frais de réorganisation, se stabiliser et clôturer avec une faible perte de 1.8 mio de francs au niveau de l'EBITDA. Les nouvelles marques de vente directe, Vacances Migros et Voyages Denner qui appartiennent à M-Travel Switzerland, ont reçu un très bon accueil de la part de la clientèle et pu ainsi gagner de grandes parts de marché. Après le transfert, il y a déjà 2 ans, de la responsabilité opérative de Belair Airlines à Air Berlin, la vente intégrale de Belair à Air Berlin s'est logiquement produite au cours de l'année dernière.

«En prévision d'un contexte de marché difficile, nous avons introduit au bon moment des mesures de réduction des coûts. Grâce à des offres attrayantes, une base de coûts moindre et des capacités revues à la baisse, nous attendons, cette année déjà, une amélioration palpable des résultats», a déclaré Dr. Christof A. Zuber, CEO Hotelplan Group résolument confiant dans l'avenir.

Recettes stables et innovations techniques

Dans l'exercice 2008/2009, la concentration s'était portée sur la garantie de la productivité dans tous les domaines d'activités. En automne 2008 déjà, diverses mesures de baisse des coûts avaient été établies et appliquées systématiquement. Dans le cadre de la stratégie de croissance AVENIDA, diverses innovations techniques ont été introduites. Les deux participations à bta first travel et au Groupe Worldspan sont des acquisitions qui s'harmonisent bien à l'ensemble de l'entreprise. En Angleterre, l'intégration d'Inntravel, acquise l'année précédente ainsi que celle du tour-opérateur russe Ascent Travel, ont été définitivement accomplies avec succès.

La palette d'offres exclusives proposées sous la marque TClub s'est élargie avec l'ouverture du Resort «Berenice» au bord de la mer Rouge et celle de la nouvelle île des Maldives «Vakarufalhi». L'internationalisation de cette marque d'Hotelplan Italie apparaît par le fait que les offres de TClub ont été reprises en Suisse par Globus Voyages.

Le modèle commercial d'Interhome, société aujourd'hui présente dans 27 destinations, se montre très résistant à la crise et solide. Sans prendre en compte les effets de change, le chiffre d'affaires et le résultat ont pu être augmentés par rapport à l'année précédente. Le nombre des objets est passé de 19’500 à près de 21’000. La distribution a pris de l'expansion dans les marchés à la source de Croatie, Inde et Israël. Au même moment, tous les centres d'appel ont été délocalisés à Prague en été 2009.

M-Travel Switzerland innovateur et orienté sur la clientèle

Le voyagiste suisse M-Travel Switzerland a poursuivi la mise en ordre et la réorganisation de son portefeuille de marques en 2008/2009. Avec Voyages Denner, le chiffre d'affaires a pu être doublé; Vacances Migros a également développé, au cours de la première année après son lancement, un chiffre d'affaires très satisfaisant. La marque phare Hotelplan a pu, durant cette année anniversaire qui marque ses 75 ans, être renforcée en tant que partenaire commercial attrayant. Ceci dit, tant Tourisme Pour Tous - spécialiste en Romandie des voyages à thèmes - que Travelhouse - le spécialiste pour des voyages individuels - ont enregistré un léger recul du chiffre d'affaires. Globus Voyages a, de son côté, continué son essor pour devenir un vendeur de produits Premium à succès. De par l'entrée dans son portefeuille de marques de la compagnie profitable bta, M-Travel Switzerland s'est acquis un important renfort dans le domaine des voyages d'affaires. Enfin, à l'avenir, M-Travel Switzerland sera présent dans le commerce professionnel et la vente directe grâce à une stratégie de multicanaux favorable à la clientèle.

Confiant dans l'avenir

Le cours jusqu'à maintenant de l'exercice actuel, dans un contexte toujours incertain, correspond aux attentes. Pendant qu'un franc suisse fort augmente le pouvoir d'achat des Suisses pour des voyages à l'étranger, le chiffre d'affaires consolidé continuera de subir la pression d'évolutions monétaires négatives. La tendance à réserver à court terme se confirme. Le tournant structurel de la branche s'inscrira par exemple dans une hausse des réservations par Internet. Entre autres, grâce à des coûts réduits et des capacités revues à la baisse, la certitude d'augmenter le résultat pour une large part au cours de l'année, demeure. Les conditions préalables sont donc fournies pour apporter une amélioration nette au résultat de l'année précédente durant l'exercice en cours si, comme prévu, le chiffre d'affaires devait rester bas. Le groupe Hotelplan attache une grande importance à des projets stratégiques qui ne doivent pas être menacés par des optimisations de bénéfice à court terme.

Citations des orateurs lors de la conférence de presse du bilan d’Hotelplan Group du 16 mars 2010

Dr. Christof A. Zuber, CEO Hotelplan Group:

«Grâce à nos collaborateurs expérimentés et motivés ainsi qu’à notre technologie de pointe, notre travail, au cours de l’année passée, s'est avéré lucratif d’un point de vue opérationnel et nous sommes particulièrement bien armés pour assurer l’avenir.»

«En été 2009, nous avions annoncé la rentabilité opérationnelle comme étant le nouvel objectif de l'exercice échu. Nous avons atteint notre but.»

«Malgré d'importantes mesures d'économie, ni les projets d'avenir ni les investissements ne seront menacés.»

Markus Glesti, CFO Hotelplan Group:

«Du point de vue opérationnel, le groupe Hotelplan a achevé son exercice de manière profitable malgré un contexte économique extrêmement ardu.»

«Le bilan est très solide; ce qui signifie sécurité pour les clients, collaborateurs et associés.»

«Les coûts de base et les capacités sont prêts pour l'exercice 2009/2010 en cours.»

Thomas Stirnimann, CEO M-Travel Switzerland:

«Nos marques directes de voyage, Voyages Denner et Vacances Migros, ont été introduites il y a un an et depuis lors, le développement de ces activités a dépassé nos espérances. Le bien-fondé des investissements dans des facteurs de croissance d'avenir se voit donc confirmé.»

«En 2010 également, il faut s'attendre à ce que le comportement de réservation de notre clientèle soit marqué par des décisions de voyage à très court terme.»

«Nous constatons que les activités dans les secteurs de voyages d'affaires, individuels et Premium sont les premiers à se rétablir des effets de la crise économique.»

Pour toutes autres informations: