Navigation

Migros - M comme Meilleur.

Midor mise sur les ingrédients naturels pour ses glaces Crème d’or - 17.05.2010 Midor mise sur les ingrédients naturels pour ses glaces Crème d’or

Zurich - Midor, une entreprise du groupe industriel Migros, produit quelque 30’000 tonnes d’articles de biscuiterie fine et de glaces par an. Dans ses recettes, elle privilégie les ingrédients naturels et les matières premières d’origine suisse obtenues dans le respect du développement durable. Désormais, Midor renoncera à tout recours à des additifs de synthèse pour la fabrication de la ligne de glaces premium de marque Crème d’or.

ce_creme

Du jaune d’oeuf au lieu de l’émulsifiant E471 et du jus de citron plutôt que des agents acidifiants. A partir d’aujourd’hui, toutes les variétés de glaces Crème d’or, très prisées par la clientèle, sont élaborées intégralement à base d’ingrédients naturels. Dorénavant, c’est au jaune d’oeuf que les Crème d’or devront leur tessiture particulièrement lisse et de ne pas engendrer une sensation de froid excessif en bouche. Le fructose préviendra le durcissement des crèmes glacées, tandis que de la courge, des orties et du sureau serviront à en rehausser la couleur.

«En Suisse, la clientèle aspire toujours davantage à ne consommer que des denrées naturelles. De plus, l’offre de glaces sans additifs correspond à une tendance observée à l’échelle mondiale», souligne Irene Geilinger, cheffe Développement/Assurance qualité à Midor SA.

Midor est le leader suisse de la production de crèmes glacées et de biscuits. Cette filiale du groupe Migros fabrique annuellement plus de 9000 tonnes de glace, dont environ 1500 tonnes écoulées sous la marque Crème d’or. L’élaboration des premières glaces Crème d’or avec des arômes naturels et des colorants végétaux exclusivement a démarré il y a un certain temps déjà. Toutefois, il aura fallu plus de deux ans pour concrétiser cette ambition s’agissant des 45 variétés que compte la gamme, cela sans faire la moindre concession au niveau du goût et de la qualité. A cet égard, les variétés vanille et chocolat ont représenté le défi le plus difficile à relever pour l’équipe en charge du développement, compte tenu de l’hypersensibilité des consommateurs aux différences de saveur que pourraient présenter d’un jour à l’autre des produits appréciés et qui leur sont familiers.

Bien que les coûts liés aux matières premières utilisées dans les nouvelles recettes accuseront une hausse, le prix des glaces Crème d’or demeurera inchangé. «Que la plus-value offerte au client ne soit pas nécessairement synonyme d’un relèvement du prix est une caractéristique de Migros», affirme Irene Geilinger.

Pour toutes autres informations: