Navigation

Migros - M comme Meilleur.

Tilapia certifié ASC en vente dès à présent à Migros - 29.08.2012 Tilapia certifié ASC en vente dès à présent à Migros

Zurich - Migros est le premier distributeur suisse à lancer du poisson certifié ASC sur le marché. Le premier produit à base de poisson certifié ASC est en vente dès à présent dans ses magasins.

Poisson certifié ASC

Poisson certifié ASC

Les filets de tilapia surgelés Pelican, en panure légère, salée et poivrée, sont le premier produit à base de poisson commercialisé sous le label international ASC, qui distingue les poissons et les fruits de mer issus d’un élevage responsable. Le tilapia, un délicieux poisson à chair blanche et ferme, se prête à tous les types de cuisson. Les filets surgelés nature Pelican arboreront eux aussi bientôt le label ASC. Dans le secteur du poisson frais, d’autres espèces comme le pangasius, le saumon ou les moules viendront prochainement enrichir l’assortiment Migros de produits responsables.

Les différences par rapport à l’élevage conventionnel
Contrairement à l’élevage conventionnel, la pisciculture du tilapia certifiée ASC est soumise à des directives contraignantes. La qualité de l’eau doit ainsi régulièrement être contrôlée afin de prévenir notamment la surfertilisation des eaux environnantes. Il est en outre interdit de tuer les prédateurs, et le territoire environnant l’exploitation piscicole doit abriter des stocks de tilapias sauvages afin que le tilapia ne devienne pas une espèce invasive mettant en péril l’écosystème local. Les élevages certifiés ASC s’engagent également à respecter des standards socio-économiques, comme l’interdiction du travail des enfants et une juste rémunération des travailleurs.

Le label ASC garantit un élevage responsable
Aquaculture Stewardship Council (ASC), l’organisation d’utilité publique à l’origine de ce label, a été fondée à l’initiative du WWF. Migros la soutient comme partenaire depuis juin 2011. ASC a élaboré des standards, qui garantissent un élevage responsable des poissons et fruits de mer. Elle a par exemple formulé des directives contraignantes pour les douze espèces d’élevage les plus courantes. L’activité aquicole ne doit pas porter atteinte à la biodiversité régionale, aux mangroves et aux biotopes des animaux marins. De surcroît, il faut réduire la pollution liée à cette activité et empêcher une utilisation abusive d’antibiotiques. Des standards sociaux progressistes, tels que la sécurité sur le lieu de travail et des conditions de travail équitables, font également partie du cahier des charges. Les exploitations d’élevage piscicole respectant les directives ASC témoignent de leur engagement en faveur d’une pisciculture responsable.

Alors que les besoins en poisson ne cessent de croître, il n’est plus possible de les couvrir par la seule pêche sauvage. C’est pourquoi une offre plus importante de poisson d’élevage est nécessaire. Les aquacultures conventionnelles occasionnent souvent des problèmes environnementaux dans les pays producteurs. Si les produits provenant d’élevages bio constituent une alternative intéressante, l’offre ne suffit pas, et de loin, à couvrir les besoins mondiaux. D’où l’urgente nécessité d’un label comme ASC, à même de rehausser les exigences de l’élevage conventionnel.