Navigation

Migros - M comme Meilleur.

M-Industrie 2012 - 19.02.2013 M-Industrie progresse de 3,4% en termes réels

Zurich - Dans un environnement difficile, M-Industrie a réussi à consolider sa position sur les marchés suisse et étranger et progresse de 3,4% en termes réels. En dépit d’une baisse des prix de 1,8%, son chiffre d’affaires a augmenté de 1,6% pour s’établir à 5,420 milliards de francs (exercice précédent: 5,333 milliards de francs). Le moteur principal de cette croissance a été la première consolidation de CCA Angehrn, société dans laquelle Migros a une participation majoritaire depuis le 1er juillet 2012. Cette acquisition et les gains de parts de marché ont permis d’accroître sensiblement le chiffre d’affaires du secteur du commerce de gros à 776 millions de francs (exercice précédent: 627 millions de francs). Les activités au sein du groupe Migros ont été impactées par une forte baisse des prix et affichent un léger recul par rapport à l'année précédente (-0,5%). Quant au chiffre d’affaires des activités déployées à l’international, il a pu être quasiment maintenu en dépit d’ajustements de portefeuilles.

Dans un environnement économique exigeant, M-Industrie est parvenue à consolider sa position en Suisse et à l’étranger. Alors que les prix étaient toujours soumis à de fortes pressions dans notre pays, la concurrence s’est aiguisée à l'étranger vu la faiblesse conjoncturelle caractérisant de nombreux marchés et les surcapacités existantes. Le chiffre d’affaires de M-Industrie est passé de 5,333 milliards à 5,420 milliards de francs et, après correction de la baisse des prix et des effets de change, la croissance a totalisé 3,4% en termes réels. M-Industrie a donc conquis de nouvelles parts de marché.

Dans le segment du groupe Migros, M-Industrie a répercuté sous forme de prix plus avantageux les gains de productivité et les prix d'achats plus favorables induits par l'évolution des taux de change. Des volumes en hausse n'ont toutefois pas suffi à compenser la baisse des prix, et le chiffre d'affaires a fléchi de 0,5%. Les chiffres d'affaires réalisés avec Denner, Le Shop et Migrolino ont en revanche bondi de plus de 15%.

Les opérations commerciales menées avec des clients suisses en dehors du groupe Migros se sont raffermies de 23,9% pour s’établir à 776 millions de francs grâce au rachat de l’entreprise CCA Angehrn et à des gains de parts de marché. Le regroupement sous un même toit du marché d’articles en gros à l’emporter ou livrés à domicile et de la compétence industrielle renforce sensiblement la position sur le marché et constitue un mariage unique sur le marché suisse. Des solutions globales promettent une expansion rapide des opérations commerciales et une croissance supplémentaire.

Dans les activités internationales, des ajustements de portefeuilles et des hausses de prix ont été réalisés dans un environnement de marché très difficile, ce qui n’a pas empêché l’obtention d’un chiffre d'affaires de 478 millions de francs, pratiquement le même qu’un an auparavant. Même si l’effet des taux de change a été nettement moindre que lors des exercices précédents vu l’introduction du cours plancher face à l’euro, l’environnement économique est resté très exigeant en raison de la force du franc suisse dans le pays et à l’étranger.

La baisse globale des prix de 1,8% impacte nettement le développement du chiffre d'affaires des secteurs d'activité suivants.

En 2012, le secteur d'activité «Viande, poisson, volaille» a pu se ressaisir en chiffres réels, en termes de chiffre d'affaires (+3.6%) et de volumes écoulés. Les ventes de produits livrés à la restauration et aux gros consommateurs ont même pu bondir de plus de 10%.

Dans le secteur d'activité «Produits laitiers & fromage», la croissance des affaires avec les clients tiers suisses n'a pas pu compenser le recul du commerce de détail Migros. Les activités ont également fléchi suite à des déplacements logistiques d'assortiments commerciaux. De nouveaux assortiments ont été lancés avec succès sous les marques propres Migros «Bifidus» et «Farmer».

Les assortiments de pains ont connu un meilleur développement que les biscuits dans le secteur d'activité «Pains, produits de boulangerie & pâtes». En Suisse, les activités des convenience stores (magasins de proximité) ont poursuivi leur marche en avant, avec un taux de croissance de 15%.

Les chiffres d'affaires du secteur d'activité «Chocolat & café, riz» ont été contrastés. Tandis que les ventes reculaient légèrement dans le secteur du chocolat, celles de café et de systèmes à capsules se renforçaient. Une croissance substantielle a marqué la commercialisation de ces systèmes en Suisse et à l’étranger. Le lancement de «Café Royal» dans le commerce de détail Migros y a contribué de manière positive.

Dans le secteur d'activité «Produits Convenience & boissons», la baisse des prix, un nombre réduit de mandats à l'exportation et un ajustement de portefeuille sur notre site en Autriche (Gastina) ont provoqué un recul du chiffre d'affaires. Dans ce secteur également, les activités déployées avec la restauration / les gros consommateurs ont connu une évolution positive en Suisse.

L’expansion dans le secteur near food (cosmétiques, lessives et détergents) a été dynamisée par les exportations et les activités à l'étranger de Mibelle Ltd. en Angleterre, pays où le chiffre d’affaires a progressé de près de 10%. En 2012 également, Mibelle a démontré sa capacité de développement en lançant des nouveautés dans le domaine des soins du corps, des cheveux et du visage (p. ex. «Zoé Effect PhytoCellTec Advance Night Care»).

La participation majoritaire au sein de la société CCA Angehrn a permis de consolider sensiblement la position sur le «Marché de gros». Dans ce segment, les articles en gros à l'emporter ou livrés à domicile sont désormais regroupés sous un même toit, d’où une future prospection du marché meilleure encore et l'utilisation d'effets de synergie.

Activités internationales
Dans les activités internationales, les chiffres d’affaires de l’exercice précédent ont pu être quasiment égalés (478 millions de francs). Des ajustements de portefeuilles ont conduit à une baisse du chiffre d'affaires dans les pays importants de la zone EURO. La croissance est nette en revanche dans les autres pays et les activités en Amérique du Nord ont affiché un essor bien supérieur à la moyenne grâce aux structures établies sur place.

Se démarquer à travers l’innovation
La capacité d'innovation de M-Industrie a consolidé la position de Migros sur le marché. Le lancement réussi des capsules à café «Café Royal» a rapporté des gains de parts de marché. De nouveaux assortiments ont été lancés dans les domaines du müesli, des yogourts et des boissons au lait sous les marques propres Migros «Farmer» et «Bifidus». M-Industrie contribue ainsi de façon importante à la stratégie de différenciation de Migros.

Investissements dans la place industrielle et le développement durable
Durant l’année écoulée, M-Industrie a investi près de 130 millions de francs dans la place industrielle suisse, contribuant ainsi à accroître la capacité concurrentielle. Outre les toutes dernières techniques de remplissage et de conditionnement, de nombreuses automatisations ont été réalisées dans la logistique. Elles sont synonymes de gains d'efficacité et de durabilité combinés au système d'emballages réutilisables de Migros.

Développement durable concret

D’autres projets ont été mis en œuvre ou lancés dans le cadre de la stratégie en matière de développement durable «Génération M». L’accélération de la conversion prévue a ainsi pu être concrétisée dans le domaine de l’huile de palme dont des quantités substantielles affichent un standard plus élevé et plus durable. Des initiatives globales de développement durable ont été mises en œuvre avec l'organisation «Utz» pour l'approvisionnement en café et en cacao. Pour réaliser les objectifs d'une réduction continue des émissions de CO2 et de la consommation de courant par tonne produite, des moyens substantiels alimentent chaque année un fonds à partir duquel sont financés des projets de réduction énergétique.

Effectif des collaborateurs
A la fin 2012, M-Industrie employait 11’099 collaborateurs (+410 par rapport à l’année précédente). Cette augmentation s'explique par le rachat d'une part majoritaire auprès de CCA Angehrn. L’offre de formation a continué à se développer, et M-Industrie forme actuellement 415 apprentis (2011: 390) dans plus de 20 professions.

Perspectives
L’environnement économique devrait rester difficile tant sur le marché suisse que dans le secteur des activités à l'étranger. Des parts de marché devront être conquises dans la restauration et le commerce de gros en Suisse vu le raffermissement de la position sur le marché. Après une phase de consolidation synonyme d’ajustements de portefeuilles, les activités à l’étranger doivent renouer avec la croissance. Une première structure de distribution sera établie à Hong Kong pour développer les marchés asiatiques. Sur tous nos marchés cibles, la clef du succès réside dans la proximité clients, des concepts de valeur ajoutée, des innovations, un bon rapport qualité/prix et une qualité qui tient toutes ses promesses. M-Industrie poursuivra avec succès son développement autour de ces axes d'activité.


M-Industrie: portrait à grands traits
Constituée de 17 unités d'exploitation hautement productives dont 14 en Suisse et trois à l'étranger, M-Industrie est l'un des fers de lance du groupe Migros. Elle élabore plus de 20‘000 articles food et near food d'une remarquable qualité et d’un excellent rapport qualité-prix. Ainsi figure-t-elle parmi les plus grands fabricants au monde de produits écoulés sous marque propre. M-Industrie mise sur la place économique suisse. Elle développe en permanence ses activités en faisant siennes ces valeurs que sont l'efficacité, la qualité et la fiabilité.

En tant que groupe industriel de Migros, elle a pour vocation de coller aux besoins du marché, mais aussi de donner le ton et de surprendre le consommateur avec des articles et des services innovants. Elle est également un exportateur de produits suisses de qualité présent dans plus de 50 pays et dont la clientèle compte de grands groupes internationaux renommés.

M-Industrie est un producteur responsable et soucieux de développement durable. Chaque fois que possible, elle transporte ses marchandises par le rail. Forte d'un effectif de quelque 11’000 collaborateurs, dont 415 apprentis formés dans une vingtaine de professions, M-Industrie est un employeur privé important de notre pays.


Chiffres d'affaires nets 2012 de M-Industrie
 

Secteur
d'activité
Entre-
prise
Chiffre d'
affaires
net en
2012
en mio
CHF
Modification
en % par
rapport
à l'exercice
précédent
Export.
& part à
l'étran-
ger en %
du CA
Viande,
volaille,
poisson

Micarna,
Mérat,
Favorit

1'330 - 0,1 0,2
Produits
laitiers,
fromage
Elsa,
Mifroma,
Dörig,
Mifrance
1'024 - 3,8 9,3
Pain,
produits de
boulangerie,
pâtes, riz,
biscuits
Jowa,
Midor
1'010 - 0,9 5,2
Chocolat,
café

Frey,
Delica,
Riseria

604 - 1,8 20,5
Produits
Convenience,
boissons
Bina,
Aproz,
Gastina
643 - 2,5 6,9
Near food Mibelle,
Mifa,
Mibelle UK
(neu Mibelle
Group)
378 + 2,5 36,7
Commerce
de gros
Scana,
CCA
410 + 59,8 -
Total (divers
inclus)
  5'420 + 1,6 8,8


 

Pour toutes autres informations: