Navigation

Migros - M comme Meilleur.

Migros 2013: croissance marquée – gain de parts de marché - 02.04.2014 Migros 2013: croissance marquée – gain de parts de marché

Zurich - En 2013, le groupe Migros s’est remarquablement imposé et a gagné des parts de marché dans un contexte concurrentiel difficile. Son chiffre d’affaires a crû de 7% pour se fixer à CHF 26,7 milliards. En hausse de 7,2% (+1,6% sans le groupe Tegut), les ventes de détail ont atteint en chiffres absolus un total de CHF 22,9 milliards.

M13 Logo

M13 Logo

L’EBIT du groupe a augmenté de CHF 58,3 mio pour atteindre CHF 1,044 milliard (+5,9%). Quant au bénéfice, il a progressé à nouveau pour se fixer à CHF 770,9 mio, l’écart enregistré par rapport à 2012 étant de CHF 46,7 mio (+6,4 %). Le niveau des investissements consentis est demeuré très élevé en 2013 aussi, leur total représentant la somme de CHF 1,324 milliard (+8,1%). A la fin de l’année, Migros occupait 94’276 personnes (+7,8%), dont 3’495 apprentis (+5%). Enfin, le programme Génération M, sous la bannière duquel sont regroupés les efforts de Migros dans les domaines social, écologique et culturel, a été distingué par un jury international en tant que meilleure initiative au monde en matière de promotion du développement durable.

Herbert Bolliger, président de la direction générale de la Fédération des coopératives Migros (FCM), s’exprime en ces termes à propos de ce brillant exercice 2013: «Une fois de plus, nous avons réussi à poursuivre l’épopée unique en son genre qu’est la destinée de Migros. Nous pouvons être très heureux aussi bien des résultats enregistrés sur le plan commercial que du succès des activités de l’entreprise au profit de la société en général. Grâce à notre stratégie inter-canaux, nous avons renforcé notre leadership dans l’e-commerce et, avec Génération M, notre rôle de détaillant le plus soucieux de développement durable. Par ailleurs, cette année également, le dialogue entretenu avec nos clients via les médias sociaux tels Migipedia ou Facebook nous a permis de développer, en coopération avec l’Industrie Migros, de nombreux produits lancés avec succès sur le marché. Migros demeure ainsi une entreprise fondamentalement saine, innovante et rentable, jouissant d’une confiance maximum auprès de la population suisse.»

Highlights 2013
2013 fut l’année du 125e anniversaire de la naissance de Gottlieb Duttweiler. Afin de marquer l’événement, Migros a ouvert pour la première fois au public une partie des archives Duttweiler dans le cadre de l’Oranger Garten à Rüschlikon. De son côté, La Poste Suisse a rendu hommage à l’œuvre du fondateur de Migros en éditant un timbre commémoratif. Globus, filiale de Migros, a repris la maison de confection Schild, devenant ainsi le numéro 1 du marché du vêtement des gammes moyenne et supérieure. A Neuendorf (SO), Migros a mis en service la centrale solaire la plus puissante de Suisse. Avec Minimania, Migros a mis en émoi tous ceux qui, parmi nous, sont habités par la collectionnite. Les produits cultes de marque Migros miniaturisés sont devenus ainsi des objets suscitant toutes les convoitises. A l’enseigne de sa campagne Génération M lancée en 2012, Migros a émis 11 nouvelles promesses fermes, dont celle de faire appliquer les standards helvétiques exigeants en matière de bien-être animal à toutes les denrées importées également, cela d’ici 2020.

En 2013, Migros s’est vu décerner à nouveau des distinctions prestigieuses. Ainsi, dans le cadre du Brand Asset Valuator, la plus vaste étude de marché consacrée aux marques, Migros a été classée marque la plus forte de Suisse. A Paris, lors du World Retail Congress, la campagne «Génération M» a été élevée au rang de meilleure initiative de développement durable de la planète. Enfin, il est ressorti d’un sondage représentatif que Migros méritait la distinction de Retailer of the Year 2013 (distributeur de l’année) dans le domaine alimentaire.


Groupe Migros
Evolution du chiffre d’affaires et du bénéfice
En 2013, les produits (chiffre d’affaires au niveau du groupe) ont augmenté de CHF 1,738 milliard, totalisant de la sorte CHF 26,737 milliards (+7,0%). Le résultat établi avant le résultat financier et les impôts sur le résultat (EBIT) s’élève à CHF 1,044 milliard* (+5,9%), ce qui correspond à un rendement sur le chiffre d’affaires de 3,9% (2012: 3,9% également). L’amélioration de cet indicateur est le fruit de deux facteurs: d’une part, la croissance du chiffre d’affaires associée à une stabilité de la marge brute dans le commerce de détail par le canal des coopératives et, d’autre part, les domaines d’activité Commerce et Voyages. Le bénéfice du groupe s’est inscrit en hausse de CHF 46,7 mio (+6,4%) pour atteindre CHF 770,9 mio* (2012: CHF 724,2 mio). Quant aux fonds propres, ils ont crû de CHF 721,1 mio pour se fixer à CHF 15,969 milliards (+4,7%). Leur taux atteint 27,2% en incluant les comptes de la Banque Migros et 65,1% si on élimine ces derniers.
* avant l’effet de prévoyance

Investissements
En 2013 également, le niveau des investissements est demeuré très élevé, leur total s’élevant à CHF 1,324 milliard, soit +8,1% (2012: CHF 1,225 milliard). Des dépenses nettement plus importantes par rapport à 2012 ont été consenties avant tout pour les deux domaines d’activité que sont le commerce de détail par le canal des coopératives, avec CHF 941,8 mio, et l’Industrie et commerce de gros, avec CHF 163,5 mio.

Collaborateurs
L’effectif du personnel des entreprises Migros incluses dans le périmètre de consolidation a augmenté en 2013 de +7,8% ou 6’815 personnes, pour atteindre le chiffre de 94’276 collaborateurs. Cette variation (2012: 87'461 personnes) s’explique essentiellement par la consolidation du groupe Tegut ainsi que par l’expansion de certaines entreprises Migros. En Suisse, le groupe Migros comptait 81’456 collaborateurs. Par rapport à l’année précédente, le nombre des apprentis a sensiblement augmenté en 2013 pour se fixer à 3’495, soit 137 jeunes de plus. Parmi ceux qui ont achevé leur formation au cours de l’exercice, 63,7% sont restés au service de Migros.

Chiffre d’affaires de détail
Les ventes de détail hors TVA (y compris celles effectuées à l’étranger) ont augmenté en 2013 de CHF 1,533 milliard (en chiffre absolus +7,2%) pour atteindre CHF 22,867 milliards (2012: CHF 21,334 milliards). Dans cette donnée est inclus pour la première fois le chiffre d’affaires du groupe Tegut, intégré au groupe Migros depuis le 1er janvier 2013. En faisant abstraction de Tegut, l’augmentation s’élève à +1,6%. L’effet de la baisse moyenne des prix sur le chiffre d’affaires de détail est estimé à environ CHF -50 mio. En prenant en compte ce dernier facteur, la croissance s’élève à +7,4% (au lieu de 7,2%). Dans le chiffre d’affaires de détail sont englobées les ventes en Suisse et à l’étranger des dix coopératives régionales, mais aussi celles de Denner, Globus, Interio, Depot, du groupe Office World (OWiba), d’Ex Libris, de Le Shop, Migrolino, Migrol ainsi que d’autres entreprises encore. Ont contribué avant tout à l’augmentation du chiffre d’affaires en 2013 Denner (+1,4%), les Grands Magasins Globus (+2,4%), Le Shop (+5,8%), Depot (+26,9%, soit le groupe Gries Deco dans lequel Depot Schweiz est consolidé), le groupe Office World (+9,7%) et Migrolino (+34,5%).

En Suisse, les ventes de détail ont représenté CHF 21,032 milliards (2012: CHF 20,765 milliards), ce qui correspond à une augmentation de 1,3%. Le chiffre d’affaires de détail à l’étranger réalisé par Migros Deutschland, Migros France, le groupe Gries Deco, Probikeshop et le groupe Tegut nouvellement acquis a augmenté de CHF 1,267 milliard pour passer à CHF 1,835 milliard (2012: CHF 568,7 mio) ou de + 222,8%. Sans Tegut, la croissance à l’étranger aurait atteint +11,6%. Selon une analyse du BAK, le groupe Migros est parvenu, en 2013, à accroître de 0,2% sa part de marché*, pour atteindre 20%.

*sur la base des ventes de détail en chiffres absolus sans les carburants


Commerce de détail par le canal des coopératives
Croissance du chiffre d’affaires en Suisse et à l’étranger
Dans le domaine d’activité traditionnel de Migros qu’est le commerce de détail par le canal des coopératives, Migros est parvenue à accroître ses ventes de +9,1% en 2013 pour atteindre un total de CHF 15,844 milliards (2012: CHF 14,524 milliards). En faisant abstraction des affaires du groupe Tegut, dont les résultats sont consolidés pour la première fois cette année, les ventes des dix coopératives Migros en 2013 ont augmenté de +0,8%, cela dans un marché très difficile. A l’étranger, les coopératives ont réalisé un chiffre d’affaires de CHF 1,382 milliard (Migros Deutschland: CHF 39,6 mio; Migros France: CHF 140,9 mio; groupe Tegut: CHF 1,201 milliard). Dans le commerce de détail, la part de marché s’est élevée à 15% en 2013 (2012: 14.9%).

Sur le marché indigène, les ventes de détail par le canal des coopératives ont totalisé CHF 14,463 milliards (2012: CHF 14,323 milliards), ce qui correspond à une croissance de 1%. En tenant compte d’une baisse moyenne des prix de 0,1%, soit l’équivalent de CHF -14 mio, la croissance réelle en Suisse atteint +1,1%. En 2013, les principales réductions ont concerné Micasa (-5,4%), Melectronics
(-3,8%) et le segment des produits cosmétiques (-2,7%).

Le chiffre d’affaires des supermarchés et hypermarchés en Suisse s’est élevé à CHF 11,524 milliards, soit une croissance de +1,3% par rapport à l’exercice précédent. En y ajoutant le facteur de la baisse moyenne des prix de 0,1%, la croissance réelle peut être évaluée à +1,4%. Dans les cinq marchés spécialisés (Micasa, Melectronics, SportXX, Do it + Garden et Obi), les coopératives ont réalisé des ventes à hauteur de CHF 1,344 milliard (-2,0%). Eu égard à la baisse moyenne des prix de -3,6%, les marchés spécialisés Migros ont augmenté de fait leurs ventes de +1,6% en termes réels.

Croissance du chiffre d’affaires des produits sous labels
En 2013, les ventes des produits sous labels, garants d’une plus-value des points de vue écologique et social, ont franchi pour la première fois la barre des 2 milliards (CHF: 2,01 milliards). La croissance enregistrée s’élève à +8% et correspond à 19% des ventes de détail par le canal des coopératives. Les principaux moteurs de ce nouveau bond en avant ont été le label UTZ, désignant le café, le cacao et le thé issus de cultures respectueuses de l’environnement et de conditions sociales correctes, avec CHF 322 mio (+59,3%), le label Max Havelaar, pour les produits du commerce équitable, avec CHF 99 mio (+17,1%), les poissons et fruits de mer MSC et ASC pêchés ou élevés selon des méthodes garantes du maintien des populations de poissons, avec CHF 77 mio (+16,9%), ainsi que l’assortiment Migros-Bio, avec CHF 517 mio (+9,1%).

Quant aux produits écoulés sous le label «De la région», ils ont été très prisés eux aussi en 2013. Le chiffre d’affaires y relatif s’élève à CHF 827 mio (+4,6%). Enfin, une croissance exceptionnelle a été enregistrée par le label aha! (+28,3%) qui identifie les articles destinés aux personnes souffrant d’allergies ou d’intolérance.

Réseau de vente des supermarchés et hypermarchés Migros
Le nombre de points de vente Migros en Suisse s’élevait à 639 à fin 2013 (2012: 631). Les surfaces de vente des supermarchés et hypermarchés, des marchés spécialisés et des restaurants ont augmenté globalement de 3’926 m2, pour atteindre 1’348’664 m2 (+0,3%).

En 2013, 17 emplacements Migros ont ouvert leurs portes. Parmi eux figurent 9 magasins remplaçant des points de vente qui ont été fermés et 4 ayant fait l’objet de travaux d’agrandissement et de transformation. Au travers de cette expansion, Migros poursuit son effort de proximité avec la clientèle, mettant à la disposition de la population de nombreuses communes et zones d’habitation des supermarchés M où elle trouve de quoi couvrir ses besoins quotidiens. Parallèlement, dans une perspective d’optimisation du réseau de vente, divers magasins non rentables (8) ont été fermés, avec des effets correspondants sur l’expansion nette. Au cours du dernier exercice, Migros a ouvert deux nouveaux supermarchés bio «Alnatura» à Regensdorf et Zoug.

Restauration Migros
La restauration Migros a réalisé en 2013 un chiffre d’affaires de CHF 657 mio (-0,2%). Alors que les restaurants Migros ont enregistré une modeste croissance, les take away ont vu leurs affaires fléchir légèrement. A l’inverse, les secteurs Catering Services et la restauration collective ont connu une évolution réjouissante. Actuellement, le nombre des restaurants Migros s’élève à 192 (2012:191).

Environnement: les caps franchis en 2013
Réduction de la consommation de courant: l’énergie électrique utilisée pour les activités du commerce de détail par le canal des coopératives a augmenté de 1,7% par rapport à 2010. Grâce à des mesures telles que le recours à des installations de réfrigération efficaces fonctionnant au CO2, à la pose de portes de verre sur les meubles frigorifiques et l’adoption d’éclairages LED, la consommation de courant dans les magasins a pu être réduite de 3,1% par rapport à l’exercice précédent.

Energies renouvelables: l’exercice 2013 a vu la mise en service de la plus grande installation photovoltaïque jamais construite en Suisse sur la toiture du Centre de distribution Migros Neuendorf (SO). Ainsi, le nombre des centrales solaires créées sur des toits de bâtiments Migros a augmenté de quatre unités pour atteindre le chiffre de 30, avec une puissance installée de 12’193 kilowatts crête, soit l’équivalent de la consommation annuelle de courant de 2500 maisons familiales individuelles.

Réduction des émissions de gaz à effet de serre: globalement, les émissions de gaz ayant des incidences sur le climat engendrées par le commerce de détail par le canal des coopératives ont diminué de 8% entre 2010 et 2013. Migros est ainsi en bonne voie pour atteindre son objectif de réduire ces émanations de 20% d’ici 2020.

Transports: en 2013, Migros a privilégié plus systématiquement encore les transports combinés dans le but de transférer dans une proportion toujours plus grande l’acheminement des marchandises de la route au rail. Ce sont près de 11 mio de kilomètres que des wagons de marchandises de CFF Cargo ont parcouru pour les besoins de Migros, soit une augmentation de 8% comparativement à 2012.

Recycling: Migros est la première entreprise de commerce de détail en Suisse à reprendre depuis la fin 2013 également tous les flacons en plastique vides ayant contenu des produits destinés au ménage. Elle en assure le recyclage dans les règles de l’art.

Commerce
Dans une conjoncture difficile, le département Commerce et ses 14’165 collaborateurs ont réalisé un chiffre d’affaires de CHF 6,982 milliards durant l’année sous revue, ce qui correspond à une croissance de +3,1%.

Denner
La chaîne a réussi à maintenir en 2013 sa position de leader du discount suisse grâce à un assainissement de son portefeuille de magasins, une expansion de ses surfaces de vente et un remaniement de sa stratégie en matière d’assortiments. Son chiffre d’affaires, en hausse de +1,4%, a atteint CHF 2,873 milliards. A la fin de l’exercice, Denner dénombrait 791 points de vente (2012: 788).

Globus
En tant que leader des grands magasins axés sur le haut de gamme, l’enseigne est parvenue à s’imposer en tant que numéro 1 suisse du marché de la mode du segment supérieur, au travers du rachat de la maison de confection Schild. Les Grands Magasins Globus SA ont réalisé en 2013 un chiffre d’affaires net de CHF 797,5 mio (+2,4%). Les ventes des grands magasins proprement dits ont atteint CHF 723,5 mio (+2,7%) et celles de Globus Hommes CHF 74,0 moi
(-0,4%).

Interio
En 2013 également, Interio a procédé à une vaste réorientation de ses activités. Au cours de l’exercice, ses ventes ont diminué de CHF -25,7 mio pour se fixer à CHF 170,4 mio (-13,1%). Interio a ouvert en 2013 son onzième magasin. Le recul lié à la séparation des affaires d’Interio et de Depot a atteint -4,5%.

Depot
La chaîne Depot (groupe Gries Deco) a vu son succès confirmé en 2013. Elle a renforcé son leadership dans le secteur des accessoires pour l’habitat. Corrigé des effets de change, le chiffre d’affaires global en Allemagne, Suisse et Autriche s’est élevé à CHF 422,1 mio (+26,9%). En tout, 35 nouvelles boutiques (total: 391 shops) ont ouvert leurs portes en Allemagne et en Autriche. Le nombre de points de vente à l’enseigne de Depot en Suisse a augmenté de quatre unités pour atteindre un total de 29.

Le Shop
Au cours de son quinzième exercice, LeShop.ch, en tant que principal supermarché en ligne de Suisse, est parvenu à augmenter son chiffre d’affaires de CHF 8,6 mio (+5,8%). Ce dernier s’est fixé à CHF 158,1 mio. 32% des commandes, soit une sur trois, sont passées au moyen d’une application mobile.

Migrol
Malgré un recul général des ventes dans son domaine clé qu’est l’écoulement de combustibles et de carburants, Migrol a réussi à maintenir sa position sur ce marché grâce à une croissance de ses ventes directes d’huile de chauffage et à l’instauration d’une coopération avec Amag (transformation de 34 stations-service Amag en Migrol). En 2013, le chiffre d’affaires s’est contracté de CHF -18,2 mio, passant à CHF 1,863 milliard (-1,0%). A fin 2013, le réseau de stations-service Migrol comptait 308 emplacements.

Migrolino
Au cours de l’année 2013, 55 anciennes boutiques de stations-service Esso ont été transformées en shops Migrolino dans le cadre d’un contrat de maître franchise conclu avec Socar. Ainsi, le nombre des shops Migrolino est passé à 243 emplacements. Migrolino a réalisé en 2013 un chiffre d’affaires de CHF 301,6 mio (+34,5%).

Ex Libris
L’acteur numéro un de la distribution multimédia de Suisse Ex Libris a réussi à augmenter de manière réjouissante ses ventes en ligne en 2013, lesquelles ont crû de 7,3%. Toutefois, cette nouvelle progression du secteur de l’e-commerce n’a pas permis de compenser l’érosion du chiffre d’affaires global de l’entreprise. En 2013, ce dernier a en effet enregistré un nouveau recul pour des raisons structurelles et s’est fixé à CHF 141,9 mio (-7,7%). Mais si l’on tient compte de la diminution des surfaces de vente après la fermeture de 19 magasins, cette baisse n’atteint en réalité que -1,5%.

M-way
Depuis 2011, M-way, le centre de compétence pour l’électromobilité de Migros, est une entreprise autonome rattachée à la Fédération des coopératives Migros. A fin 2013, M-way comptait dix points de vente.

OWiba
Avec un chiffre d’affaires global de CHF 175,8 mio (+9,7%) réalisé en 2013, OWiba (Office World et iba) a réussi sa transformation en prestataire de service intégré en ligne. Office World compte 24 magasins en Suisse.

Commerce en ligne
Globalement, Migros a réussi une nouvelle fois, au cours de l’exercice 2013, à développer son leadership incontesté dans l’e-commerce. Les ventes par ce canal ont atteint globalement CHF 931,5 mio. Dans cette somme, le commerce en ligne classique a représenté CHF 740,2 mio (+5,1%). Sont considérées comme tel les activités commerciales via Internet de Le Shop, Migrol, Ex Libris, Office World, Probikeshop, Migros.de, Melectronics, Micasa, SportXX, Do it + Garden, M-Service Online, Denner, Frey et Delica, Interio, Grands Magasins Globus, du groupe Gries Deco, Depot ainsi que celles menées en ligne par le groupe Hotelplan. Quant aux commandes effectuées par voie électronique dans le secteur des ventes de gros, elles ont atteint un total de CHF 191,3 mio.

(Les chiffres d’affaires de digitec/Galaxus ne sont pas pris en compte ici.)


M-Industrie
L’Industrie Migros a connu une croissance réjouissante de ses affaires dans ses marchés cibles tant en Suisse qu’à l’étranger. Elle a réalisé des ventes à hauteur de CHF 5,763 milliards (2012: CHF 5,420 milliards), soit une augmentation de 6,3%. Pour la première fois sont inclus dans le total indiqué les chiffres d’affaires respectifs de CCA Angehrn, dont la majorité du capital a été reprise par Migros au 1er juillet 2012, et de l’entreprise Bergsenn AG. Quant à la croissance organique, qui s’élève à 3,4%, elle est aussi très satisfaisante. Toutes les catégories de clients ont contribué à ce résultat. En particulier, les ventes réalisées avec le groupe Migros ont augmenté de 2,4%. Dans le secteur des gros consommateurs, le chiffre d’affaires a crû de 26,6% pour passer à CHF 983,0 mio (2012: CHF 776,5 mio). A l’international, la hausse enregistrée est de 7,3%, avec des livraisons atteignant CHF 513,0 mio (2012: CHF 478,0 mio).

Au travers de ses livraisons au groupe Migros, la M-Industrie a participé de manière déterminante au renforcement du leadership du rapport prix-prestations de Migros en tant qu’entreprise de distribution, laquelle est parvenue à accroître ses ventes de détail de 0,9% au cours de l’exercice. Pour ce qui est des livraisons à Denner, Migrolino et Le Shop, un nouveau bond de plus de 10% a été enregistré.

A l’international, le total des ventes a atteint CHF 513 mio (2012: CHF 478 mio). Tant les exportations depuis la Suisse, qui ont augmenté dans des proportions supérieures à la moyenne, que les activités industrielles à l’étranger ont contribué à la croissance globale de 7,3%. Au nombre des principaux moteurs de cette dernière ont figuré les cosmétiques, les produits de lessive et de nettoyage, le chocolat, les capsules de café et le fromage. En Amérique du Nord, une croissance exceptionnelle du volume des affaires, soit +28%, a pu être atteinte grâce à l’activité des plateformes de distribution. Par ailleurs, notre principal marché d’exportation qu’est l’Allemagne a connu, lui aussi, une évolution positive avec un taux de croissance à deux chiffres. (Cf. également le communiqué de presse de la M-Industrie du 18 février 2014.)

Voyages
Le chiffre d’affaires du groupe Hotelplan s’est contracté en 2013 de -6,1%, passant à CHF 1,130 milliard (2012: CHF 1,203 milliard). Ce recul est imputable essentiellement aux mesures d’assainissement prises en Italie et en Russie. L’évolution des ventes de forfaits de ski en Angleterre s’est révélée très réjouissante. Les sociétés Interhome et Travelwindow sont parvenues à dépasser légèrement leurs chiffres d’affaires de l’exercice précédent. En revanche, Hotelplan Suisse a dû faire face à une chute des ventes dans le secteur des vacances balnéaires à la suite de la faillite de Hello Airlines et de la crise égyptienne. (Vous trouverez des informations détaillées concernant le groupe Hotelplan en 2012/13 dans le communiqué de presse du 4 mars 2014.)

Banque Migros
Dans un contexte difficile, la Banque Migros a réussi une nouvelle fois en 2013 à accroître sensiblement son volume d’affaires. L’augmentation des dépôts d’épargne a atteint 4,7% et celle des prêts hypothécaires 4,2%, tandis que les produits d’exploitation ont également enregistré un nouveau record. La Banque Migros a continué à bénéficier d’un important afflux de fonds d’épargne. En 2013, le total des fonds de la clientèle inscrit au bilan a franchi pour la première fois la barre des CHF 30 milliards, à savoir qu’il a progressé de CHF 1,4 milliard ou de +4,7% pour se fixer à CHF 30,8 milliards. Les comptes privés et les comptes Premium ont connu l’augmentation la plus forte, soit 12,0%, devant les comptes de prévoyance des 2e et 3e piliers, avec +8,7%. Depuis le début de la crise financière, la Banque Migros a attiré de nouveaux fonds de clients pour un montant total de CHF 9,0 milliards. (Cf. aussi le communiqué de presse de la Banque Migros du 17 janvier 2014.)

Chiffres d'affaires de détail 2013
Domaine 2013 en mio CHF 2012 en mio CHF Variations en mio CHF Variations en %
Commerce de détail par le canal des coopératives        
Coopératives en Suisse et à l'étranger 15'844,3 14'524,0 1'320,3 9,1%
         
Commerce        
Denner 2'873,2 2'832,8 40,4 1,4%
Migrol 1'863,4 1'881,6 -18,2-19 -1,0%
Grands Magasins Globus 797,5 778,9 18,6 2,4%
Depot (groupe Gries Deco) 422,1 332,7 89,4 26,9%
Migrolino 301,6 224,3 77,3 34,5%
Groupe Office World (OWiba) 175,8 160,2 15,6 9,7%
Interio 170,4 196,1 -25,7 -13,1%
Le Shop 158,1 149,5 8,6 5,8%
Ex Libris 141,9 153,8 -11,9 -7,7%
Probikeshop 32,6 22,4 10,2 45,5
Autres entreprises 45,0 36,9 8,1 22,0
Total 6'981,6 6'769,2 212,4 3,1%
         
Effets de consolidation 41,2 40,7 - -
         
Chiffre d'affaires de détail en Suisse et à l'étranger 22'867,1 21'333,9 1'533,2 7,2%